Hagaza

Hagaza

Vous aimez l' Egypte pharaonique, mais l' égyptien d' aujourd'hui ne vous est pas indifférent.

Pénétrez à petits pas dans cette "terra incognita" du voyageur pressé, et découvrez un peu de la vie laborieuse de ses habitants.

L' artisanat, le vrai, le beau, vous intéresse ? Hagaza est pour vous. Vous y rencontrerez Chayeb et son équipe, habiles ouvriers du bois. Naîtront devant vous toutes sortes d' objets, petits ou imposants. Entre deux établis, Chayeb vous racontera l'histoire de Hagaza.

Les ateliers de Hagaza tirent leurs origines de la volonté d'un homme, le Frère Boutros (en français, Pierre), soucieux de procurer une formation et du travail à une population locale qui en manque bien souvent. Son projet ne s'arrête pas là : Boutros, animé par l' esprit de fraternité initié par Charles de Foucauld, souhaite favoriser les échanges entre communautés musulmanes et chrétiennes, afin de travailler et vivre ensemble en harmonie. En 1979, Boutros,qui avait appris la menuiserie au Maroc dans les années 60, se lance dans l' aventure de Hagaza. Jusqu' à sa mort, en 2005, il a veillé sur les ateliers, et, en certains d' entre eux, sa photo y perpétue sa présence. Chayeb, qui fait partie de la première génération formée par Boutros, a su maintenir dans son entreprise l' ardeur et la créativité des origines.

                                           Hagaza Hagaza

Le bois employé est le sesham (ou sisso),qui provient essentiellement de la région d'Assouan et que l'on trouve également au Soudan. Sa qualité et ses couleurs contribuent à la beauté et la solidité des pièces produites. Pour parvenir à des réalisations de qualité, il faut un apprentissage durant de six mois à un an, selon le degré d' habileté, avant de parvenir à une certaine autonomie. On peut débuter à 15 ans, et l' atelier de Chayeb compte actuellement 15 ouvriers. Nous en avons rencontré quelques uns, fiers de leur travail, heureux de présenter la diversité de leur production.

                               Hagaza    Hagaza

Cela va de la simple croix ansée à un majestueux Horus à l'oeil perçant.

                Momo Hagaza Horus

Pour le marché local, l'atelier produit aussi des meubles.
 
 
Il vous sera difficile de résister au désir d' emporter, qui un plat, qui un joli canard, ou des bols, ou des cuillers. Il y a tellement de choix, et les prix (non négociables) sont plus que raisonnables. N' ayez pas dans l' esprit le sentiment de "faire une bonne action". Il s' agit seulement de respecter et apprécier un art dont ces hommes sont dépositaires, et qui les font vivre, eux et leurs familles.
 
Hagaza se trouve sur la rive est du Nil, à une quarantaine de km au nord de Louxor. Mohamed connaît la route et, si vous le désirez, prendra contact avec Chayeb pour fixer un rendez vous, et fera l'interprète lors de votre visite.
Hagaza
 Bonne route, vous ne serez pas déçus ! 

Christiane.Texte et Photos - Christiane Duquesne


Commentaires (1)

1. Michel Le Clair 13/06/2013

Bravo, Christiane, pour cette présentation que je me ferai une joie de faire découvrir à Chayeb à la première occasion

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.