AVIS DES LOCATAIRES 2011

Du 22 au 29 Décembre 2011 - Isabelle et Samuel

Extrait du Livre d’or : 

Formidable séjour à Louxor, beaucoup de calme et de sérénité sur la "West Bank", un vrai bonheur.
Nous sommes encore un peu là-bas, un grand merci à Mohamed, Chazli, Ali et Pascal.

Du 19 Novembre au 03 Décembre 2011 - Nicole, Danielle, Jean-Marie et Bernard

Commentaire de Jean-Marie : 3ème séjour, que rajouter à tous les commentaires : que du plaisir! avec en plus du piment : les sexas girls n'avaient pas été ensemble depuis 30 ans ... alors pour les sexas boys ...
les palabres sur le trottoir autour d'un thé dans la rue centrale, bruits et ambiance locale assurés!
et puis un drink au bar du Winter, faut pas s'embêter!, quelques soirées belote, animées !
Attendez, on n'a pas fait que çà! merci Mohamed pour tous les nouveaux lieux que tu nous a fait découvrir.
prépare l'auto, sûr, on revient, si Dieu le veut!

Du 12 au 19 Novembre 2011 - Monique et Michel

Extrait du Livre d’or : Nous venons de passer une semaine dans la villa de Mohamed , du 12 au 19 novembre 2011. Quelle chance d'avoir découvert le site de Pascal, et d'avoir pu revoir cette région de Louxor , tranquillement, à notre rythme, accompagnés par Mohamed dont nous garderons en souvenir sa gentillesse, sa disponibilité, son accueil chaleureux, sa patience et son large sourire...Merci aussi à Chazli pour sa bonne cuisine. Nous avons aprécié le calme du village de Gézira, la terrasse de la villa d'où nous contemplions le Nil , son va et vient de félouques, de petits bateaux aux couleurs bariolées, le temple de Louxor...Je m'arrête là, mais nous aurions tant à dire tant nous sommes enchantés de notre séjour, et peut être à une prochaine fois...Inch Allah Monique et Michel.

Mohamed avec Monique, Michel and CoLes deux frères : Mohamed et Sayed

Mohamed au Rest House du Ramesseum

Du 29 Octobre au 12 Novembre 2011 - Marie-Françoise.

Extrait du Livre d’or : Bonjour Pascal ! J’ai passé un superbe voyage à Louxor. Ch. Leblanc m’a dit que j’avais bien fait de venir seule et en appartement pour mieux connaître l’Égypte sous son vrai visage.  Depuis le temps que je voulais le faire, j’ai enfin pu le réaliser ! Tout s’est très bien passé et j’ai pris le temps de vivre car aucune obligation de visite, et pourtant j’en ai fait quelques unes. Momo m’a fait connaître Ch. Leblanc et c’était une joie pour moi car je fais partie de l’association de sauvegarde du Ramesseum, or étant trop éloignée, je ne suis jamais allée aux AG. Ayant vu toutes les photos de la villa, j’ai posé la question à Momo en ce qui concerne celle que je vous ai jointe et j’aimerai bien  la voir aussi dans la villa. Il m’a dit que c’était Marie, que j’ai vue sur une photo, qui faisait cela si bien. J’aimerai donc bien pouvoir me mettre en relation avec elle afin que ce soit réalisé comme toutes les autres. Le retour à la réalité française est difficile. 15 jours de rêve avec un ciel toujours bleu et ici un temps cauchemardesque ! Vivement Mars !

Le cuisinier est un très bon cuisinier, j’ai apprécié tous ces plats. Le seul regret, point de fruits ou de dessert si bien que j’en ai parlé à Momo et j’ai vu arriver des pâtisseries. Etant seule, j’ai dû faire mes repas en deux parties car c’était très copieux. Je gardais le froid que je mangeais  quand la soirée était bien avancée et que j’assaisonnais un peu « à la française » avec du citron, du poivre et de l’huile, car les légumes sans rien, cela n’a pas bon goût.
Voilà pour cette première impression. Bien amicalement. Marie-Françoise

Mohamed, Marie-Françoise et Christian Leblanc egyptogue Français (mission de Ramasseum)

Du 15 au 22 Octobre 2011 - Marie-Françoise, Bernard, Ghislaine et Jacques.

Extrait du Livre d’or : Pourquoi écrire sur cet album alors que ceux qui nous précédé ont déjà tout dit et sans doute mieux que moi ?
D'abord pour dire merci à Pascal pour son site exceptionnel, toutes ses informations de qualité et la vigilance qu'il apporte au suivi des séjours.
Surtout, parce que, comme tous, nous avons eu la chance de bénéficier des attentions chaleureuses de Mohamed alors que nous logions chez Rajab et avons été pilotés par Feraj, anglophone certes mais plein de gentillesse.

Nous étions venus en Egypte il y a 20 ans et nous étions promis de revenir. Comment ne pas apprécier de voir Louxor autrement accueillis dans un village égyptien avec ses habitants prêts à nous faire découvrir leurs richesses.
Tout en nous réjouissant d'avoir fait des visites au calme, comment ne pas encourager ceux qui hésitent à venir, à reprendre le chemin de ces merveilles et à aider les Egyptiens à continuer à pouvoir vivre d"un tourisme d'une telle qualité.
Avons-nous été atteins par le virus ? qui sait, mais nous avons bien l'intention de récidiver d'ici quelques temps.

Marie-Françoise, Bernard, Ghislaine et Jacques

Photo de Marie-Françoise - Octobre 2011 - Denderah

Photo de Marie-Françoise - Octobre 2011

Du 08 au 15 Octobre 2011 - Monique et Daniel.

Extrait du Livre d’or :Cher Pascal,
Voilà, nous sommes rentrés en Belgique ce samedi soir et il a gelé dans la nuit ! Heureusement que l’Égypte reste gravée dans notre cœur parce que le retour est dur...J’ai pas pu retenir une larme en quittant la villa. Voici nos impressions que tu peux mettre sur le site si tu le juges utile.
Que dire, sinon qu’en une semaine nous avons l’impression d’avoir vécu au moins un mois !
L’Égypte, mais surtout les égyptiens nous ont touchés au cœur. Leur gentillesse mais aussi les difficultés de leur vie...Une belle leçon pour nous qui nous plaignons si souvent alors que nous avons tout. Ils peuvent être nos maîtres en bien des domaines.
Mohamed est un cadeau...Son sourire bien sûr, mais surtout sa gentillesse, sa sensibilité, son attention à ses hôtes et sa générosité de cœur, nous ne l’oublierons jamais ! Sa connaissance et l’amour de son pays qu’il nous partage et dont il nous facilite l’accès...Et que dire de sa malice ? Nous avons vécu un moment inoubliable de drôlerie et d’émotions le soir où il nous a apporté la surprise qu’il nous avait annoncé deux jours auparavant avec de l’espièglerie dans l’œil. Et voilà que le soir, Mohamed monte sur la terrasse avec à la main deux petites tables en feuilles de palmier pour nous et pour Maryse et Pascal et, avec le rire d’un d’enfant qui fait une très bonne blague et avec le soleil dans le regard de celui qui est heureux de faire plaisir gratuitement, il nous annonce que ce n’est pas tout ! Il y a deux fauteuils assortis à chaque table qui attentent en bas ! S ’amusant de nos inquiétudes d’européens quant au moyen de faire passer tout ça dans les bagages ! ( Le salon de jardin est passé sans problèmes!) Une telle générosité alors que nous ne le connaissions pas 4 jours avant, ça nous a désarmé et touché au cœur. C’est ça Mohammed ! Un homme droit, honnête et heureux de vous recevoir et de vous gâter.
Bien d’autres belles rencontres ont parsemés notre semaine : un thé offert au hasard d’une ballade chez un agriculteur, la gentillesse de l’épicier du coin qui parle français, une belle soirée sur la terrasse à discuter avec Ali, la cuisine égyptienne super-bonne de Chazli ( pas été malade du tout ! Alors que dans notre magnifique hotel-club sur la Mer Rouge la tourista ne nous avait pas épargné!)...et tant et tant de sourires, de petites phrases amicales et de bonjours au fil des jours et les enfants tourbillonnant près de nous...C’est bien autre chose que de loger dans un bel hôtel à l’abri de tout...Nous nous sommes senti faisant un tout petit peu partie de la vie du quartier pendant une semaine..La gentillesse autour de nous a été exceptionnelle.
Deux anecdotes révélatrice :
La première, c’est l’inquiétude de Mohamed, qui nous conduisant vers la Montagne thébaine, voit le portable de Daniel déposé dans la portière au matin et nous retrouve tout inquiet plus tard, après la visite, croyant que le portable que Daniel avait pris avec lui était perdu !
La seconde, c’est l’ histoire d’une paire de lunette de soleil dont nous avons constaté l’absence au retour de la visite de la Maison de Carter, ne sachant si elle était restée dans la voiture de Mohamed ou sur place. Nous n’avons pas eut le temps de réfléchir plus avant et voilà que Mohamed débarque avec les lunettes...Le guide de la maison de Carter l’avait appelé pour dire qu’il avait une paire de lunette oubliée par nous. Mohamed a fait le crochet et nous les a ramenées illico ! C’est désarmant de prévenance et d’honnêteté...Les Égyptiens valent vraiment la peine d’être rencontrés...au moins autant que la splendeur de leur pays.
La crise du tourisme dure depuis 9 mois et beaucoup d’Égyptiens sont dans des situations extrêmes...Aussi, avons-nous essayé d’être généreux dans la mesure de nos moyens...et ça c’est vraiment formidable, de savoir qu’on fait vivre DIRECTEMENT une quantité de familles dans le quartier de Gezirah et dans Louxor...Alors, bien sûr, il y a de la pression bien compréhensible vu la situation ( nous étions 12 ou 14 au Son et Lumières de Karnak en français ! C’est du jamais vu!) sur les touristes présents mais , à part deux où trois fois un peu plus difficiles, c’est gérable. Et puis, nous aussi, ça nous rend heureux d’être un peu généreux !
Les appartements sont spacieux et confortables et avec une situation de rêve à quelques mètres du Nil (ne pas oublier le répulsif à moustiques pour les soirées!). Avec une très belle terrasse ( fleurie maintenant grâce à Maryse et Pascal et à Mohamed) à la vue unique pour les siestes et les soirées, et toutes la vie du quartier autour, les champs et les buffles en bout de rue...
Les visites furent fabuleuses, ainsi que la montgolfière, spectaculaire ! (Pascal, tu avais raison, j’ai pas eut le vertige du tout!)
Tout calcul fait, notre budget n’a pas dépassé celui de notre semaine à Marsa Alam en mars, mais avec nos coup de coeurs, de la solidarité, un étourdissement de beauté antique, de paysage fabuleux, de chaleur humaine, l’immersion dans la vie quotidienne des gens et l’amitié en prime !!! Et le bonheur d’apporter un plus sur place plutôt que dans la poche du Tour Operator. Le calcul est vite fait ! Nous espérons bien revenir...
Nous avons un merci tout particulier à donner à Maryse et Pascal qui occupait l’autre appartement de la maison. Ça a été une chance d’être là en même temps que vous et de vous rencontrer, vous qui êtes déjà de vieux routiers de l’Egypte...Maryse, tu nous a ouvert bien des portes pour la compréhension de l’Égypte et des égyptiens. Tu nous a un peu dévoilé de toi aussi...merci pour ta confiance. Nous avons passé des soirées délicieuses sur la terrasse avec le Nil et Louxor en toile de fond. Merci pour votre amitié donnée d’emblée. Nous espérons que nos chemins se recroiseront...

Maryse, Daniel, Pascal, Martine, Marie-Claire, Jean-Claude et Monique
Et enfin, un immense merci à toi Pascal, pour le gros boulot qu’est le site internet, foisonnant d’infos, d’avoir su nous mettre en confiance dans cette aventure, d’avoir pris de nos nouvelles, attentif à ce que tout aille bien...
Enfin, j’aimerais dire à tous ceux qui passe sur le site que..., si vous voulez vivre en Égypte dans les mêmes conditions que chez vous, si vous n’êtes pas enclin aux rencontres, à l’amitié simple et chaleureuse, si les égyptiens ne vous intéressent pas càd que vous voulez voir l’Égypte où ses monuments antiques sans les égyptiens, que vous voulez vous cantonner à un échange commercial locataire-loueur, si vous n’êtes pas libres ni souples ni enseignables intérieurement...alors une autre formule que celle proposée par Mohamed avec l’aide de Pascal, est sans doute préférable pour vous. Ne soyez pas déçu, il y a mille façons de découvrir le pays. Sinon, essayer !!!!Osez,comme nous l’avons osé, sortir un peu de votre zone de confort...Ca vaut le coup et ça a été formidable, unique et inoubliable pour nous !
Merci Mohamed, merci Chazli, merci Ali et tous les autres....et à bientôt nous l’espérons vraiment.
Avec toute notre reconnaissance, Monique et Daniel

Daniel et Pascal

Du 01 au 15 Octobre 2011 - Martine et Jean-Claude.

mail reçu : (publié avec l’autorisation de Jean-Claude) Bonsoir Pascal,
Le séjour a été excellent en tous points. Mohamed, Ragab, Sayed ... sont adorables, généreux,ils nous ont fait reprendre goût à l'être humain. Il est impossible d'exprimer tous les sentiments ressentis dans ce village.  Le choc du retour est difficile. Pendant deux semaines nous avons vu beaucoup de choses hors circuit touristique ( c'est ce que nous voulions!).
Chaque semaine a été différente et extra par la rencontre de gens hors norme. La première semaine grâce à deux "super nanas" Claire et Marie-Claire; elles sont fabuleuses! La deuxième semaine, c'est Pascal et Maryse avec qui nous avons rapidement sympathisé. Ces deux séparations  se sont faites avec tristesse les yeux humides.  Je m'arrête là pour ce soir. A plus tard des commentaires et photos sur le site. Je vous remercie de tous les services que vous nous avez rendus et votre  dévotion pour ce pays. Je sais qu'aux vacances de février vous serez à Louxor. J'étais là quand Ragab a reçu votre mail et  je lui ai traduit en anglais car il ne lit pas le français,son fils n'étant pas présent. Pour conclure nous vous souhaitons un très bon séjour(aucun doute là-dessus!). Je vous contacte à nouveau plus tard pour un réservation (mars ou avril)
Très cordialement Martine et J-Claude.

Martine et Jean-Claude. Photo de Marie

Famille de la Westbank du quartier de GeziraUne matinée chez une famille nubienne vivant sur le bord du Nil à Gezira. Amira nous photographie.

Martine et Jean-Claude. Photo de la petite fille.Photo d'Amira.

Martine et Mohamed le cuisinier de KV2L’excellent cuisinier Mohamed de Ragab. Ses potages sont succulents.

Du 01 au 15 Octobre 2011 - Martine et Gonzague. (mes "Bouche" préférés)

Bien le bonjour, de retour de vacances sociales à Louxor, en Égypte.
Nous devons vous avouer qu'il est très agréable de prendre des vacances et de rendre service en même temps.
Ho, "c'est sûrement une goutte d'eau dans un océan" région qui attend tout de l'avenir et des touristes.
La compagnie aérienne nous avait autorisé un surplus gratuit de 40 kilos de vêtements, crayons, ardoises, un tas de choses pour les enfants de Gourna, de Gézira et pour l'école des femmes égyptiennes.

Bien sur, nous n'étions pas nombreux comme touristes...

Mais il n'y pas de quoi s'inquiéter... si ce n'est que les vendeurs en souks sont toujours aussi agressifs, il est toujours utile de le savoir mais on sait très bien oublier les importuns.

Les enfants de l'école sont d'une grande joie en nous voyant arriver... et de se faire photographier. L'école des mamans enseigne la lecture, l'écriture et le calcul... Les prendre en photos n'est pas du tout souhaitable, et cela est très facilement compréhensible.
Un grand merci à Christine Gerber (de l'école de Poterie) et à Dominique Morlaas Baro (pour les 2 autres écoles visitées) de nous avoir fait connaître cette forme de vacances utiles, après un séjour soleil... en rencontrant Marie Grillot.

Martine et Gonzague Bouche.

Visite promenade dans Louxor.Vol en mongolfiereNocturnes à gezira

Du 01 au 08 Octobre 2011 - Marie et Marie-Claire.

Extrait du Livre d’or : Louxor et la rive ouest vivent au ralenti. Depuis la terrasse, quasiment aucun bruit ne parvient de la corniche, désertée par les bus, très peu de petits bateaux moteurs font la navette, quasiment aucune sirène de bateau de croisière …. Pour aller sur le Sudan nous en avons traversé 8, vides ou en travaux … Beaucoup sont à quai sur la corniche et plus nombreux encore, plus loin vers le pont.
Le souk est vide. A Deir el Bahari, à la Vallée des rois, très peu de bus (5-6 et aussi peu de minibus), et tout cela bien sûr est dramatique pour tous ceux qui vivent du tourisme.
Nos amis qui ont des fabriques d'albâtre ont gardé leurs employés mais diminué leur salaire de moitié.
Au rest house du Ramasseum, plus de groupes, si bien que lorsque l'on commande une "baraka", le garçon doit aller l'acheter à l'épicerie ! (… de la "stella" il y en a toujours !!!)
L'Egypte est "en attente". L'Egypte souffre mais avec patience et parfois fatalisme : 2 jours sans essence, des queues devant certaines boulangeries, les prix qui augmentent, …
Et puis par contraste, des maisons qui se construisent toujours un peu partout (cela nous avait déjà surprises en mars).
Les égyptiens croient en cette révolution, espèrent qu'elle les conduira "vers un meilleur". Bien sûr le gouvernement n'est pas stable, mais ils veulent encore croire en leur armée.
Bien sûr, les problèmes entre coptes et musulmans sont dramatiques. Et pourtant, comme ils disent tous, à Louxor, ici, il n'y a pas de problème, tout le monde vit ensemble.
Au monastère copte nous avons retrouvé Ophéméïa, une sœur courbée par les années et les prières. Nous lui avions apporté une vue aérienne du couvent ; elle était tellement touchée qu'elle nous a offert des croix en cuir tressées sur place … Au fond de ce monastère - qui se trouve à malgatta, tout près de l'ancien palais d'aménophis III et de son grand lac sacré - subsiste un mur couvert de hiéroglyphes.
Dans la mosquée Abou El Haggag (construite sur le temple de Louxor et qui est vraisemblablement une ancienne église), visitée avec son immam, nous avons découvert les tombeaux d'Abou El Haggag et de sa famille. Nous avons admiré les colonnes du temple qui se terminent dans la salle de prière, les linteaux au cartouche de ramsès, le mirhab creusé dans une colonne pharaonique, le temple vu d'en haut, …

Marie-Claire et Marie.
C'est entre autres pour tout cela que nous aimons l'Egypte, ce mélange de l'histoire, des époques, des religions, des architectures, qui s'imbriquent, se mêlent, se conjuguent et qui font la force, la richesse et le charme de ce pays ! Mais si vous êtes sur ce site, c'est que vous pressentez … ou savez déjà tout cela !
A Ramla, dans notre rue, que des amoureux de l'Egypte ! Nous aurions d'ailleurs pu la rebaptiser "la rue des enfants de louxor". Dominique, la présidente habitait dans la magnifique villa belzoni.
De belles rencontres, comme toujours dans nos voyages.
Dominique, bien sûr, qui nous a conduites à un cours d'alphabétisation des femmes. Beaucoup d'émotion devant leur courage, leur envie d'apprendre … Le noir de leurs voiles et le rose de celui de la maîtresse : quelle belle image !!! Quel beau symbole ?
Marie-Hélène, notre policière belge préférée, qui pense sérieusement à s'installer de l'autre côté (=louxor) et qui a plusieurs fois "franchi la frontière" pour venir nous voir !
Martine et Jean-Claude qui ont eu la malchance de nous rencontrer dès le 1er jour ! Et puis Maryse et Pounet, Monique et Daniel qui ne nous ont pas connues sous notre meilleur jour (=le jour du départ !) et qu'on a tout de suite détestés car ils avaient - eux - la chance d'arriver !!! Sans oublier Martine et Gonzague Bouche (qui en font des "tonnes" (de vêtements) pour "les enfants de louxor")
D'autres beaux moments encore :
Une visite du temple de louxor avec Mohamed qui a dû dire que nous étions mariés pour pouvoir entrer !!! Un mensonge qui ne m'a pas coûté cher …: billet d'entrée = 50 LE pour moi et 2 LE pour lui !
Cette ballade dans ce qui reste de Gournah : les quelques maisons encore debout de Gurnet Muraï. Un concentré d'abandon et de tristesse débordant de chaudes couleurs …
Et cette photo apportée pour "le taliban" surnom sympathique donné à celui qui vend des foulards colorés au ticket office. Il était tellement heureux. Comme dit mohamed "peut-être il s'est jamais vu en photo ?".
Et puis … retrouver Christine Gerber qui donne toujours autant d'elle-même … merci à elle d'être comme elle est !!!
Mohamed a été plus qu'adorable et tellement disponible! Et Rajab - qui nous a réservé un accueil VIP à l'aéroport - et qui est venu "chez nous" tous les jours! Il nous a présenté Ahmed, son fils, guide francophone, super sympa ! Et les vieux amis retrouvés, Rifaï, Hamdy, Mohamed Amer, Nobi, Mahmoud, Taïa, Mido, … enfin bref, le "tout gournah" !!!
Mohamed nous dit toujours "il faut partir pour revenir". Mais repartir est toujours  - et de plus en plus - un déchirement …
marie & marie-claire

Du 24 Septembre au 09 Octobre 2011 - Claude et Thierry

Extrait du Livre d’or : Notre séjour à la villa de Mohamed s'est agréablement bien passé. Ce dernier met tout en œuvre pour accueillir ses hôtes le plus confortablement possible.Nous y avons séjourné du 24 septembre au 9 octobre 2011. Nous avons profité de la clim nouvellement installée dans la chambre. Mohamed accorde un soin particulier à entretenir son jardin et le rendre accueillant. Il a fait installer une tonnelle à l'entrée, travail soigné d'un artisan local. Ça ajoute un certain cachet. Bientôt tout sera en fleurs pour le plaisir des yeux. Chazli reste toujours bon cuisinier, Ali toujours présent et prompt à nous rendre service.

Thierry, Claude et Ali.

Du 17 au 24 Septembre et du 08 au 15 Octobre 2011 - Virginie, Maryse et Pascal.

Extrait du Livre d’or : Bonjour Pascal et à tous nos amis égyptiens,
Pounet et moi revenons d'un mois de périple en Egyte. je connais bien l'Egypte puisque je parcours ce pays depuis 11 ans.
Mais cette année si particulière, l'année de la Révolution, c'était un voyage sous le signe de l'Humanité. Les égyptiens vivent une situation peu commune car sans tourisme, pas de revenu. Imaginez-vous aller travailler et ne rien gagner ou si peu pendant 10 mois, quelle tête feriez-vous??????
Les égyptiens nous ont reçu avec une gentillesse légendaire mais surtout j'ai découvert que l'union fait la force , ce n'est pas qu'un proverbe! chaque famille s'est regroupée au sens le plus large, on diminue les frais et le gain est partagé collectivement. Des trésors d'ingéniosité sont déployés. Certains sont parfois attentistes (Allah y pourvoiera! ) , d'autres développent de nouvelles activités et se contentent de ce qu'ils ont, j'ai souvent entendu (c'est mieux que rien!). Bref, des leçons de vies à tous les coins de rues.
J'ai découvert aussi de vrais amis, des gens que je connaissais mais qu'ils se sont révélés autrement. Leur humanité, gentillesse, prévenance m'ont profondément touchées. J'ai visité le pays, cette année a été le voyage de l'émotion: que répondre à Sayed qui nous dit "qu'un trou est dans son coeur parce qu'on lui dit au revoir", que faire avec rajad qui se mord les lèvres afin d'étouffer ses larmes à l'aéroport? comme on a envie de prendre Mohamed dans ses bras pour le remercier de sa compagnie, de son sourire...
et les touristes aussi en vacances chez Mohamed: les belges Monique et Daniel d'une grande simplicité, que d'heures avons nous échangées sur l'Egypte, les voyages...!et encore Martine et jean Claude, ces nîmois aux rires si charmants avec qui ont partageaient apéro et cacahuètes. Ces échanges aussi étaient sous le signe de l'humanité et du partage, et que dire des Maries que nous avons remplacées dans l'appartement . Elles sont parties en pleurs et avec une dernière journée à essayer de confectionner leurs valises (5 mn pour la valise, une ballade sur le bord du Nil pendant 2 h, puis à nouveau 5 mn la valise puis reballade...), bref je les rassure nous avons tous pleuré au départ.

Maryse, Daniel, et Pascal.
En conclusion, nous sommes tous revenus avec le virus de l'égyptomania qui ne se guérit pas mais dont les symptomes s'atténuent par des visites régulières en Egypte. Je suis sûre de vous revoir tous et surtout je souhaite au égyptiens dont leurs espoirs sont immenses et qui ont soif de liberté, d'avoir leurs rêves se réaliser: la liberté leur coûte cher pour le moment pourvu qu'ils l'obtiennent. Maryse néfertiti

Du 20 au 27 Août 2011 - Laura et ses enfants

Extrait du Livre d’or : SUPER !!!!!!!!!!!! Je suis bien contente de pas avoir écouté Pierre Paul ou Jacques au sujet de mon séjour à Louxor.C’est incroyable comment les gents sont trouillard .Même après que je suis revenue ..bien vivante...et écouté mon voyage les gens me disaient :ah moi je ne partirais pas dans un pays en guerre...

 

 Les enfants devant le temple de Deir el Bahari (Hatchepsout)Promenade en Quad rive Est de Louxor

Je vais vu faire un résumé de mon séjour à Louxor qui s’est déroulé du 20 au 28 août..Nous avons étaient acceuillis à l’aéroport par Mohamed.Je l’ai de suite reconnu,je lui ai dis : tu es exactement comme dans la photo(sur le blog ). Le lendemain Mohamed nous a fait faire un tour avec sa voiture pour visiter la ville. Nous avons eu toujours du beau temps,j’ai bien supporté la chaleur malgré les températures élevées.41°/42° à l’ombre et 50° au soleil. Pour nos visites nous partions très tôt le matin pour pas avoir trop chaud et pour visiter tranquillement les sites.Nous avons visité le temple Hatchepsout , Le temple de Louxor, Karnak, La Vallée des Reines, La Vallée des Rois, en partant du Temple d’ Hatchepsout en marchant dans la montagne Thébaine jusqu’à Deir El-Medineh (le village des artisans).Médinet Habou très beau aussi. Nous nous sommes envolés dans les airs aussi en montgolfière très tôt le matin (5h)pour voir le soleil se lever... et voir les temples et les colosses de Memnon Un vrais spectacle ! Deux sorties en Félouque avec notre ami Abdoul le capitaine pour admirer le coucher du soleil.Nous avons fait aussi une belle balade dans le désert en quad très beaux paysages désertiques, des montées et déscentes sur les dune aussi....Les enfants on beaucoup aimé! Nous avons fait aussi une visite au Temple d’Edfou dédié au dieu Horus.Très beau temple aussi.Le long du parcours on voit des champs de bananiers et plein de palmiers. Même à Louxor il y a des bananiers , de la canne à sucre,des manguiers.En parlant de manguiers nous nous sommes « gavées » des fruits bien mûrs et juteux...Mangues, Goyave,Melons verts et Pastéques...un vrais régal et ils coûtent pas cher! J’ai même ramené en France plus d’un kilo de mangues... J’oubliai la balade en calèche pour visiter la ville de Louxor. La villa de Mohamed elle est très belle et grande.Elle est située dans un quartier très calme à 30m du Nil.Le soir nous prenions nos repas sur la grande terrasse.Je ne vous dis pas quelle vue nous avions ..Le Temple de Louxor en face éclairé ,le Nil avec ses Félouques,bateaux à moteur et grands bateaux de croisière .Si vous hésitez encore vous pouvez me contacter par mail je me ferais un plaisir de vous renseigner. Sachez que pour voir le pays, aller à la rencontre des gens,voir comme ils vivent c’est pas en tour opérateur que vous le verrez...

Du 06 au 20 Août 2011 - Lola et Jean-François

Extrait du Livre d’or : Nous sommes rentrés de Louxor le 21, deux semaines de bonheur, de partage, de rencontres, de découvertes, un grand merci à Mohamed qui aime son pays et sait le faire aimer . Nous avons une pensée également pour Ali et Chazli, et pour Abdoul avec lequel nous avons fait de belles balades en felouque . Un grand merci à Pascal d’avoir créé ce site très complet et d’aider des personnes comme Mohamed . Amicalement .Lola - Jean-François - Le 24/08/2011- Site photographique de Jean-François

Toute le petite famille de Mohamed chez lui.Chazli, Lola et Ali sur la terrase de KV1 sur la rive Ouest de Louxor.Mohamed et Lola à la terrasse d’un café de Louxor.

Photos ci-dessus de Jean-François. De gauche à droite : Momo et sa famille - Chazli, Lola et Ali - Momo et Lola.

Du 30 Juillet au 6 Août 2011 - Frédéric et son groupe de 8 personnes.

 

Du 7 au 14 Mai 2011 - Alain et son groupe de 10 personnes.

 

Du 30 Avril au 7 Mai 2011 - Lydie.

Avec Sayed dans une épicerie de LouxorSur les montagnes Thébaines de la rive Ouest de Louxor.

Du 23 au 30 avril 2011 - Josiane

mail reçu : (publié avec l’autorisation de Josiane) :Désolée de répondre avec un peu de retard, mais j’ai une foule de chose à faire depuis mon retour, samedi à 22h. Bien sûr, Pascal que notre séjour s’est bien passé ! Mohamed est adorable. Notre voisin du dessus, Raymond, est quelqu’un de très sympathique. Chazli et Ali ont été aux petits soins avec nous. Bref notre séjour a été fort agréable ! Je donne l’adresse du site à toute personne qui souhaite séjourner en terre d’Egypte. Au plaisir - Josiane.

 

Dîner sur la terrasse de la villa KV1 sur la rive Ouest de Louxor.

Du 15 au 23 avril 2011 - Anne-Marie et Yves

Extrait du Livre d’or : Mais quel site merveilleux! Bravo Pascal, le grand style ...

Retour dans notre verte Picardie . Adieu les parfums du NIl et de sa terre chaude, finis les chants des oiseaux, les cris des ânes et des chameaux, terminé le spectacle du soleil qui descend sur la vallée des rois et de la lune qui s’installe doucement au dessus du temple... de l’autre côté du Nil pendant que tout le monde discute sur la terrasse. Un séjour étonnant en compagnie d’amoureux de l’Egypte. Très heureuse d’avoir rencontré Ali, merci encore à lui pour son hospitalité et les nombreuses discussions. Je me demande ce qu’il penserait de cette vie en France ! Un grand bonjour à Raymond, le sage, je lui souhaite un très bon séjour au Caire et une bonne continuation. Merci pour ses écrits qu’il a eu la gentillesse de nous faire partager .

Mille baisers à Mohamed .On envoie des photos à tous sur le site. Salut Pascal - Anne Marie et Yves

 

Yves et Anne-Marie au bord du Nil de la rive Ouest de Louxor.

Du 04 au 19 mars 2011 - Christiane, Brigitte et Philippe

Extrait du Livre d’or : 15eme voyage en Egypte, deuxième séjour chez Mohamed, le troisième déjà programmé pour l’an prochain... Il faut croire que l’adresse est bonne ! que dire de plus que ce que les autres ont dit ? peu de monde, tant mieux pour nous, mais quel dommage pour les égyptiens, qui ne voient pas le bout du tunnel. Un grand merci à Mohamed pour sa gentillesse et l’art de nous tirer d’affaire lorsqu’on oublie un sac avec téléphone, appareil photo, portefeuille,devant la villa et qu’on s’en rend compte une fois arrivés à l’aéroport...pas le temps de refaire tout le trajet en voiture, qu’importe, Mohamed file jusqu’aux quais, "emprunte" un motorboat, galope jusqu’à la villa, empoigne le sac et me ramène, soulagée,avec le précieux sac. ALF SHOKRAN !!!! Si vous voulez profiter d’une vue splendide sur les temples, voir la "vraie" Egypte,goûter aux bons petits plats de Chazli,...et écouter le chant du Muezzin, une seule adresse :la villa de Mohamed ! Christiane

Mohamed, Brigitte et Philippe.Philippe et Christiane.

Du 26 Février au 5 mars 2011 - Dominique

Extrait du Livre d’or :

Bonjour Pascal,

Que du bonheur! voilà en resumé notre semaine du 26 fevrier 2011 chez Mohamed.

La conjoncture etant celle que l’on connait, c’est un aeroport vide qui nous accueillait, vide sauf Mohamed et son sourire généreux. Du coup les visites des sites ont été curieuses nous qui avions des elements de comparaison pour les avoir effectuées il y a 2 ans: c’etait magique tant nous etions seuls au milieu des montagnes Thebaines de la vallée des Rois... En revanche , on percevait de la desorganisation tout à fait legitime vu le contexte avec des sites à demi ouvert ou à demi fermé sans plus d’explications... Autre revers, un accueil sur les sites où se melaient la joie de voir le touriste revenir et la detresse du besoin d’où une "pression au Backshish" plus marquée que d’ordinaire...

Enfin,nous avons decouvert Mohamed lui qui etait en deplacement sur la mer Rouge lors de notre precedent sejour: ce fut un grand moment, du Grand Mohamed...un coeur gros comme ça! m^me si nous etions tous attristés par l’absence de Chazli qui venait de perdre son jeune frere, Ali quant à lui faisait de son mieux pour ne rien laisser paraitre.

Du coup Mohamed a fait appel aux services d’un autre chef, un autre Mohamed dont les talents culinaires n’ont d’egal que la gentillesse de son homonyme Mohamed. Nous avons aussi avec plaisir fait la connaissance de Jacqueline et ses amis, qui nous succedaient et nous ont gentiment conviés à leur table pour notre dernier diner avant d’embarquer pour la France: ce fut un plaisir et nous les en remercions vivement. Nous avons hate de revenir... Amitiés - Dominique

Du 29 Janvier au 12 Février 2011 - Laurence, sa soeur et Sébastien

Extrait du Livre d’or : Nous venons de passer deux semaines à la villa de Mohamed pour la seconde année consécutive et celle-ci est toujours aussi agréable à vivre. La terrasse a gagné en confort avec de larges bancs et des coussins pour savourer plus confortablement les moments passés sur le toit.
Malgré le contexte politique du mois de février au Caire, notre séjour sur la West Bank s’est très bien passé, avec un temps ensoleillé et des sites peu fréquentés, pour un confort de visite rarement égalé pour les amoureux de tranquillité comme nous! Mon mari, ma soeur et moi-même avons partagé la villa avec Raymond et nous avons passés d’agréables soirées à discuter tous les quatre, tout en savourant les délicieux plats concoctés par Chazli. Cette année, nous avons même eu la chance de voir des aigles!
Nous n’avons qu’une hâte : y retourner dés que possible! Laurence.

Musée en plein air de Louxor.Sébastien à Karnak sur la rive Est de Louxor.

Du 01 Décembre 2010 au 12 Février 2011 - Raymond.

Raymond a été un témoin privilégié de la révolution égyptienne en séjournant pendant cette période dans la villa de Momo à Louxor. Voici quelques messages qu’il m’a envoyé après la réouverture du réseau internet par les autorités :

Jeudi 3 Février 2011 - Bonjour Pascal, J’espère que tu vas bien. Après six jours de coupure, nous sommes à nouveau connectés à internet (c’est bon signe!). La situation à Louxor n’est pas comparable avec celle du Caire. Juste une petite manifestation pacifique. Je crois que les médias en font un peu trop et font énormément de tort au tourisme et à la réputation de l’Eypte. La ville de Louxor est très (trop) calme, les touristes se font rares et c’est très mauvais pour les commerçants. A Gézira, à part ce "calme touristique", la vie se déroule normalement et la situation n’affecte pas particulièrement le moral et la bonne humeur des habitants. Petit détail croustillant: comme la police à d’autres préoccupations; les habitants de Gézira construisent "en cachette" quelques habitations à une bonne centaine de mètres de chez Momo, je ne les ai jamais vu travailler aussi vite. Je ne sais pas ce qui se passera quand la police sera moins sollicitée de l’autre côté, mais même derrière un arbre, une maison: ça se voit! J’espère que tu n’auras pas de problème de vol vers Louxor pour tes vacances qui approchent à grands pas. Amicalement - Raymond

Dimanche 06 Février - Bonjour Pascal, Après avoir fait une petite balade dans Louxor aujourd’hui, je ne peux que constater la tristesse sur les visages des habitants. Pas de touristes, pas d’argent... Un conducteur de calèche m’a demandé si je pensais que ça allait durer longtemps, puis m’a proposé une promenade d’une demi heure pour deux livres (25 centimes d’€). Au niveau de la sécurité: aucun problème. Du côté de Gézira, les felouques et les motor-boats sont à quai, les taxis attendent et les dromadaires s’ennuient. Le matin, pas de montgolfière dans le ciel et sur le Nil on ne voit que le ferry populaire. Espérons pour eux que tout cela s’arrange très vite... A bientôt. Raymond

Jeudi 10 Février - Bonjour Pascal, La situation à Louxor reste inchangée: les rues sont désertes, les trois-quarts des boutiques sont fermées et le moral des commerçants est toujours au plus bas. Ce contraste avec "le Louxor" que nous connaissons est assez déprimant. Au niveau de la sécurité il n’y toujours aucun problème (quelques militaires bien gentils devant le bâtiment du gouvernement et devant le Winter Palace). A bientôt. Raymond

 

Raymond le révolutionnaire !

Du 15 au 29 Janvier 2011 - Marie-Claude et Jean-Paul - Marie et Henri.

Extrait du Livre d’or : Après lecture des messages de ce livre d’or, on a un peu le sentiment que tout a été dit et que tout ce que l’on pourrait relater ne serait que redite. Pourtant, au retour de cette "immersion" au coeur même d’un pays et au contact de ses habitants,et notamment au moment ou cette partie de la planète connaît un véritable séisme,ou, de plus, notre occident doit gérer des cohabitations difficiles, voire conflictuelles, une impression domine: Celle que le "vivre ensemble" n’est pas utopique, à la condition de bien appréhender la notion de respect mutuel.C’est tout le mérite de cette expérience égyptienne.Plutôt que de parler de vacances, c’est le terme de tranche de vie qui s’applique mieux à ce (trop court) moment.Certes le tourisme classique est et demeurera un pilier de l’économie du pays, mais comment, lorsque l’on a partagé un repas dans une famille égyptienne modeste, ne pas percevoir le côté dérisoire de ces cohortes de vacanciers en short et coups de soleil sirotant des cocktails sur le pont supérieur de leur bateau 5***** avant de se presser dans telle ou telle tombe, C’est donc essentiellement un très grand merci à Mohammed, à Chazli, à Ali, à Khaled, à Tarek et à bien d’autres qui ne nous ont pas refusé leur vie quotidienne et à qui nous n’avons pas imposé nos exigences d’occidentaux nantis.C’est peut-être cela le "vivre ensemble".Un grand merci, également à Aménophis, Ramses,Toutmosis ou Sennefer qui, par delà les millénaires, nous ont à nouveau offert la prodigieuse mémoire d’une civilisation détentrice de la beauté éternelle et absolue. Jean-Paul

 

Grands mères de tous les pays Unissez vous !Devant les villas sur la rive Ouest de Louxor.

Du 08 au 15 Janvier 2011 - Jacques.

Extrait du Livre d’or : Bonjour, Pascal. Bien reçu vos deux messages. Le premier du 7 à 18 h est arrivé alors que nous étions déjà à Paris. Quand l’avion part à 6 heures et qu’on habite à 600 km, il vaut mieux partir la veille ! ! ! Mais comme je m’étais muni de tout ce qui intéressait ce voyage, j’avais donc les vouchers, et cela s’est bien passé.

Que dire si on ne veut pas avoir l’air de copier tout ce qu’on peut lire sur votre site ? Pas facile ! Nous avons retrouvé le Momo que nous avons connu il y a vingt-cinq ans : son sourire "Email-diamant", sa gentillesse, sa disponibilité... Sans doute, il a un peu changé physiquement, comme nous (quoique, nous beaucoup moins... Non, je plaisante !). Nous avons eu la chance de nous trouver avec Raymond, un voisin particulièrement convivial (nous avons la même formation professionnelle d’origine, ce qui crée des liens). Nous avons fait une profonde révision archéologique de ce que nous avions vu et un peu oublié parfois. Bref, tout a "baigné". Pour le retour, une jolie pagaille à l’enregistrement a failli nous coûter bien plus que la demi-heure de retard qui a afffecté le départ. Je ne manquerai pas de vous faire parvenir quelques photos : je me suis attaché à prendre des détails que l’on ne trouve pas toujours sur le Net. Il faudra aussi que nous prenions contact pour mettre au point votre souhait de voir les images de Momo il y a vingt-cinq ans. Bien cordialement. Jacques

 

Jacques à Kom Ombo

 

Jacques l’artiste !

Commentaires (3)

1. mohamed 14/11/2012

mersi ktirrrrrrrrr

2. KARIM 06/11/2012

je mabel karim mohamed

3. Jean-Marie FERRU 03/01/2012

3ème séjour, que rajouter à tous les commentaires : que du plaisir! avec en plus du piment : les sexas girls n'avaient pas été ensemble depuis 30 ans ... alors pour les sexas boys ...
les palabres sur le trottoir autour d'un thé dans la rue centrale, bruits et ambiance locale assurés!
et puis un drink au bar du Winter, faut pas s'embêter!, quelques soirées belote, animées !
Attendez, on n'a pas fait que çà! merci Mohamed pour tous les nouveaux lieux que tu nous a fait découvrir.
prépare l'auto, sûr, on revient, si Dieu le veut!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.