Feuilleton Au Fil du Nil JT de France 2

Dans ce reportage tourné en novembre 2016, France 2 vous emmène sur un fleuve mythique, le Nil, pour une croisière féerique, à bord d'un voilier traditionnel à la découverte des trésors antiques : le temple de Karnak, le temple d'Edfou, la carrière de grès de Gebel Silsileh, le temple de Philæ.

La coopération franco-égyptienne en archéologie à l'honneur à Louqsor - Novembre 2016

Les honorés de la journée.

Le 4 novembre 2016 ont été célébrées à l'auditorium du musée de la momification de Louqsor les 25 années de coopération franco-égyptienne en archéologie au Ramesseum (CNRS-ASR-CEDAE). Cette belle cérémonie, présidée par le Prof. Khaled El-Enany, ministre des antiquités de l'Égypte, Son Excellence M. André Parant, ambassadeur de France en République Arabe d'Egypte et M. Mohamed Badr, gouverneur de Louqsor, a été l'occasion d'honorer le directeur de la Mission et plusieurs responsables égyptiens. Après une conférence présentée devant un large auditoire par Christian Leblanc sur les travaux de fouille et de restauration accomplis au Ramesseum durant ces vingt-cinq dernières années, une exposition a été inaugurée dans la soirée au musée de Louqsor. Cette exposition temporaire restera en place jusqu'au 4 décembre 2016.

Les Miss du tourisme et de l'environnement sont A Louxor - Avril 2016

Les candidates de Miss Eco Univers 2016 visitent Louxor dans le but de stimuler le tourisme en Égypte

miss 2016 Img 3410Img 3406

60 miss Monde du tourisme et de l'environnement en compétition à Louxor ! (j'arrive !)

5ème édition du festival du film Africain de Louxor - Mars 2016

Au total, 160 films en provenance de 45 pays dont neuf pays non-africains sont au programme de la 5ème édition du Festival du film africain de Louxor, en Egypte, a annoncé vendredi le président du festival, le scénariste égyptien, Sidi Fuad.

L'acteur américain Danny Glover est présent pour la seconde fois au Festival.

Danny Glover Danny Glover Img 3383

Janvier 2016

Le président chinois Xi Jinping a signé jeudi pour plusieurs milliards de dollars de contrats avec l'Egypte dans le cadre d'une tournée au Moyen-Orient destinée à renforcer la présence économique de son pays dans cette région.

Il était ensuite attendu à Louxor pour visiter le célèbre temple et assister à une cérémonie marquant les 60 ans de relations bilatérales sino-égyptiennes.

Louxor 2016 Louxor 2016 Louxor 2016

Louxor 2016 Louxor 2016

Ce déplacement est perçu comme un appel du pied aux touristes chinois dans un contexte morose pour le tourisme égyptien, un secteur primordial 

Toutankhamon, l'histoire continue - novembre 2015

Lors de la conférence de presse, tenue à Louxor ce 28 novembre en fin de matinée, dans la maison de Howard Carter, le ministre des Antiquités, le Dr Mamdouh El-Damaty a annoncé que les scans radar ont révélé l’existence d’un grand vide, avec un long couloir, derrière ce que nous savons maintenant être un faux mur (une "ruse", un stratagème, destinés à déjouer d'éventuels pilleurs de tombes) dans la chambre funéraire de Toutankhamon. Il est utile de rappeler que la tombe a été pillée plusieurs fois dans l'antiquité.

 Img 2259 Toutankhamon tombe
Le Ministre a ensuite déclaré : "Nous avons parlé précédemment d’une chance de 60 pour cent qu’il y ait quelque chose derrière les murs. Mais maintenant, à la lecture des premières analyses, nous sommes en mesure d'affirmer une probabilité à 90 pour cent.”

Rive occidentale de Thèbes : Inauguration de nouvelles tombes par le ministre des Antiquités

Ce jeudi 5 novembre 2015, sur la West Bank de Louqsor, la colline de Gurnet Muraï est écrasée de soleil... Parmi les rares maisons subsistant après la destruction du village vernaculaire de Gournah, gafirs et policiers s'affairent.
Arrivent sur le site les inspecteurs des antiquités et les égyptologues qui oeuvrent sur la rive, parmi lesquels le docteur Hourig Sourouzian qui,depuis des années, travaille sur le temple d'Aménophis III - Colosses de Memnon.

Après avoir inauguré, dans la Vallée des Rois toute proche, la réouverture des tombes de Thoutmosis III (KV 34 découverte par Victor Loret en 1898) et de Horemheb (KV 57 découverte par Théodore Davis en 1908), le Dr. Mamdouh el-Dalmaty, ministre des Antiquités, accompagné de nombreuses personnalités, dont le Dr. Moustafa Waziri, Directeur Général des Antiquités de Louqsor et Laurent Bavay, récemment nommé à la tête de l'IFAO - vient ouvrir à la visite trois nouvelles tombes.
Dans une cohue sympathique, où le protocole semble un peu mis à l'écart, le ministre, en tenue décontractée, s'est dirigé vers la tombe située la plus en hauteur, la TT 40 (TT = Theban Tomb).
Il s'agit de la tombe de "Amenhotep, dit Huy", vice-roi de Nubie sous le règne de Toutankhamon, chef du harem d'Amon et du harem royal. Son épouse est Dame Taemwadjsy dont il aura au moins un fils, prénommé Paser, qui lui succédera dans les mêmes fonctions sous les règnes d'Ay et d'Horemheb.

La tombe, restaurée récemment par une équipe espagnole, offre une iconographie très riche aux couleurs vives. La scène des tributs apportés par les princes nubiens est très belle et très originale. Le ministre fait remarquer la présence du cartouche de Toutankhamon.
Après avoir accueilli la presse à l'intérieur de la tombe et autorisé les photos, il a rejoint les deux tombes ramessides, TT 277 et TT278 découvertes en 1917 par Lecomte du Nouÿ.
La TT 277, tombe d'Ameneminet dont le titre est "Père divin de Ptah (ou de Ptah-Sokaris)" dans le Temple de Millions d'Années bâti à la XVIIIe dynastie, sous le règne du fastueux Amenhotep III (environ 1390-1352 avant J.-C.). "Après être passé par l'embrasure décorée de la porte, on arrive dans une petite salle dont les peintures, conservées, se détachent sur un fond blanc bleuté, tandis que les textes sont écrits en hiéroglyphes colorés sur fond jaune". 
La scène la plus touchante, empreinte d'émotion tant la tristesse est palpable, est celle des pleureuses. "Elles sont sept plus une petite fille. Chacune porte une très grande robe gris-bleu, frangée, nouée sous les seins ; cette couleur est inhabituelle dans la nécropole thébaine. Leurs cheveux en désordre sont retenus autour de la tête par un bandeau blanc, signe de deuil. Toutes font les gestes traditionnels de désespoir. À l'arrière, dans une composition très théâtrale, la dernière pleureuse semble vouloir se précipiter sur le catafalque, tandis que la jeune fille tente de la retenir".

Mr. mamdouh el-dalmaty - la tombe de huy (TT40)La TT 277 partage "sa" cour avec celle de la TT 278 d'Amenemheb, qui apparaît plus dégradée. On relève cependant deux très belles scènes : celle de la vache Hathor parée du collier Menat, émergeant de la montagne thébaine et celle de la déesse du sycomore qui "représente pour l'Égyptien la preuve de la présence d'eau, ainsi qu'un dispensateur d'ombre et de figues".

Il faut noter que, en marge de cette manifestation, les anciens habitants de Gurnet Muraï ont tenu à exprimer leur désarroi. En effet, chassés de leurs maisons vouées à la destruction dans les années 2009-2010, les promesses qui leur avaient été faites alors de les dédommager par une compensation en logement ou en terrain n'ont pas été suivies d'effet. Ils ont tenu à exprimer leur profond mécontentement et appelé les représentants du gouvernement à les écouter et à les comprendre.
Après avoir quitté la Vallée des Nobles, le Ministre est retourné à la Vallée des Rois, précisément dans la tombe de Toutankhamon où les expériences de photographie infrarouge sont menées afin de découvrir les secrets que, selon l'égyptologue Nicholas Reeves, cette KV62 pourrait encore révéler...
Marie Grillot

Une différence de températures. "La mission a commencé sa première expérience en recourant à la thermographie à infrarouge afin de cartographier la température des murs du tombeau de Toutankhamon", a expliqué dans un communiqué Mahmoud Eldamaty, ministre des Antiquités. "Les analyses préliminaires ont montré une différence entre les températures relevées sur différentes parties du mur nord" du tombeau, a poursuivi M. Eldamaty, associant à son communiqué l'institut français HIP (Héritage, Innovation, Préservation), qui prend une part active au projet.  "Afin de confirmer ces résultats préliminaires, un certain nombre de nouvelles expériences seront menées pour déterminer de manière plus fiable la partie du mur qui fait apparaître une température différente", a expliqué le ministre des Antiquités.

"La découverte du XXIe siècle". M. Eldamaty et l'archéologue et égyptologue britannique Nicholas Reeves avaient annoncé en septembre qu'ils se lançaient à la recherche d'une chambre secrète dans le tombeau de Toutankhamon, le second se disant persuadé qu'il s'agit de la sépulture de Néfertiti, le premier plutôt celle d'une autre épouse du roi Akhénaton. Dans tous les cas, M. Eldamaty avait dit s'attendre à la "découverte du XXIe siècle" concernant l'Egypte antique.

Septembre 2015

Célébration de la fête de l'Opet.

Les fêtes en Ancienne Egypte étaient nombreuses. Chaque Nome, chaque ville avaient les leurs, mais parmi les plus fastueuses se déroulait la FETE D'OPET, de Karnak à Louxor.

Une fois par an, le dieu Amon, accompagné de Mout et Khonsou, se rendait de Karnak à Louxor. Ceci se passait au milieu du 2eme mois de la saison de l'inondation, et, selon les règnes, la fête durait de 11 jours (Hatchepsout) à 27 jours (XXeme dynastie). De la XVIIIeme dynastie à la fin de l'époque grecque, ce sont  près de 1500 ans qui virent la gloire de la triade thébaine (et donc, de Pharaon)

 Temple de Louxor Temple de Louxor Temple de Louxor

La tombe de Toutankhamon va être fermée pour restauration

La tombe du légendaire pharaon Toutankhamon sera fermée pour être restaurée à partir d'octobre, a annoncé dimanche le ministère des Antiquités.

Le pharaon, mort à l'âge de 19 ans en 1324 avant JC après un bref règne de neuf ans, est connu du grand public pour le trésor exceptionnel retrouvé dans son caveau funéraire, dont un masque mortuaire en or massif de 11 kg incrusté de lapis-lazulis et de pierres semi-précieuses.

Les autorités ont décidé de restaurer le tombeau découvert en 1922 par l'archéologue britannique Howard Carter pour "le préserver et le protéger" puisqu'il constitue "l'un des monuments archéologiques les plus importants de l'Egypte", a expliqué le ministre des Antiquités, Mamdouh al-Damati, dans un communiqué.

"La momie du roi Toutankhamon sera transférée dans une salle secondaire du tombeau pour être préservée", selon un haut responsable du ministère, Mohamed Afifi. Les travaux de restauration, dont la durée n'a pas été indiquée, comprendront notamment l'installation de nouveaux sols dans la tombe.

Conférence dans la tombe le 28 septembre

Recherche Néfertiti désespérément

Les autorités égyptiennes vont vérifier si la reine Néfertiti repose cachée derrière les murs du tombeau de Toutankhamon

Après des siècles d’interrogations et de recherches, serait-on enfin sur la piste de la belle Néfertiti, l’épouse royale de l’hérétique Akhénaton? Nicholas Reeves, égyptologue britannique de l’Université d’Arizona (Etats-Unis), est sur le point de convaincre les autorités égyptiennes que la célèbre reine se cache presque sous leurs yeux depuis 1922. Selon lui, elle se trouverait à un jet de pierre de la momie de Toutankhamon, à l’abri d’une pièce secrète encore inviolée. L’audacieux spécialiste va même plus loin et affirme que la tombe du jeune roi était à l’origine celle de Néfertiti, avant de se retrouver squattée par un Toutankhamon mort un peu trop prématurément.

La recette est idéale: du name dropping antique et la promesse d’un trésor forcément grandiose. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour enflammer l’imagination des fondus de pyramides. Après avoir enthousiasmé les médias, cette théorie – publiée au mois de juillet sur un site de partage de contenu académique – semble séduire les autorités égyptiennes, qui y voient fort probablement une merveilleuse occasion de relancer le tourisme. Le 28 septembre, l’archéologue va rencontrer le Ministre égyptien des antiquités, Mamdouh Al-Damati, et une poignée d’égyptologues du cru. Tous se rendront dans la fameuse tombe de la vallée des Rois à Louxor, pour observer les indices de l’existence de ces fameuses chambres cachées. Une recherche facilitée par une étonnante coïncidence: le lieu vient justement d’être fermé pour rénovation…

Une enquête ultramoderne

A Genève comme ailleurs, le petit monde de l’égyptologie est en ébullition. A l’image de Michel Valloggia, professeur honoraire à l’unité d’Egyptologie et Copte de l’Université de Genève et directeur de la mission archéologique franco-suisse d’Abu Rawash, en Egypte. L’homme ne cache pas son enthousiasme: «C’est passionnant! Il y a un faisceau de détails dans cette théorie que je trouve intéressants. L’origine du travail de Nicholas Reeves repose sur des scanners haute résolution des tombes de la vallée. Personne jusqu’à lui n’avait pensé à examiner de cette façon, les parois dans le détail. Et effectivement, la structure même du mur apparaît. Et au niveau du sol, sur les pans ouest et nord, on distingue des traces de replâtrage, qui pourraient être le signe que deux passages ont existé ici un jour», s’enthousiasme l’expert.

Dans son article, Nicholas Reeves suppute qu’une entrée sur le mur nord de la chambre funéraire de Toutankhamon mènerait vers une autre sépulture encore inviolée, celle de la propriétaire originelle de la tombe selon lui, à savoir Néfertiti. Pour le moment, personne n’a jamais retrouvé avec certitude ni la momie et encore moins la tombe de la reine au célèbre buste. L’autre passage, situé sur le mur ouest, pourrait conduire à une chambre de stockage inexplorée, contemporaine de Toutankhamon.

Pour le vérifier, il suffirait dans un premier temps d’un simple radar, comme en utilisent souvent les entreprises de chemin de fer pour analyser les sols. «On peut aussi ne pas voir dans ces scanners les traces de portes scellées, rétorque Marc Gabolde, éminent égyptologue français spécialiste de la période amarnienne. Ce pourrait être les cicatrices de jonctions de deux équipes de tailleurs. Il pourrait également y avoir tout simplement un projet de creusement de chambres supplémentaires, vite abandonné, rebouchées hâtivement. J’ignore encore la technique pour laquelle Nicholas Reeves a reçu ses autorisations de la part du ministère égyptien des antiquités, mais avec les radars de sol, les ondes acoustiques, deux micro-sondages endoscopiques ou encore l’électrorésistivité, ce serait aisé à démontrer.»

De retour chez maman?

«D’autres indices militent en faveur de la théorie de Reeves, précise Michel Valloggia. A l’issue de travaux de restauration menés dans la vallée des Rois par le Getty Conservation Institute en 2009, nous avons appris que le plâtre et le mortier de trois des parois étaient identiques, mais que la paroi nord, celle de la grande fresque, possédait des particularités différentes. Elle n’aurait pas été faite simultanément aux autres, ce qui suggère des travaux de réaménagement.»

Si la théorie de chambres secrètes remporte autant de succès, c’est aussi parce que le tombeau du célèbre pharaon de la XVIIIe dynastie pose autant de questions qu’il apporte de réponses. Depuis sa découverte en 1922, les égyptologues se sont étonnés de sa petite taille et de ses fresques de piètre qualité, et de son orientation, habituellement destinée aux sépultures de reines. L’argument avancé est toujours le même: Toutankhamon est mort trop jeune, prématurément, et il a bien fallu lui bricoler un tombeau en urgence. Or, quoi de mieux pour aller plus vite, que de transformer légèrement une tombe déjà existante?

Mais que diable vient faire Néfertiti dans cette galère? Nicholas Reeves la soupçonne d’être cette mystérieuse reine-pharaon qui aurait régné juste après Akhénaton et juste avant Toutankhamon, dans une confusion politique et militaire totale. «On sait que c’est un certain Smenkhkarê qui a pris le pouvoir à la mort d’Akhenaton, explique Philippe Collombert, professeur ordinaire à l’unité d’Egyptologie et Copte de l’Université de Genève et directeur de la Mission archéologique de Saqqâra, en Egypte. Mais peut-être n’était-ce là que le nom de règne de Néfertiti, qui aurait endossé le rôle de pharaon après la disparition de son époux. Ou bien de Merytaton, la soeur de Toutankhamon, comme le propose Marc Gabolde.»

Mérytaton, cette inconnue

Si Marc Gabolde ne nie pas l’existence de chambres secrètes ni le fait que Néfertiti soit la véritable mère de Toutankhamon, sa thèse diverge quelque peu de celle de Reeves. Le Français pense que?la momie de Néfertiti a déjà été retrouvée. Il s’agit pour lui de la «Young Lady» de la tombe KV35. Décédée avant Akhénaton, elle n’aurait donc pas été cette reine-pharaon éphémère qui lui aurait succédé. Et ce n’est pas elle que l’on pourrait retrouver derrière les murs du tombeau KV62, mais Mérytaton, la fille aînée d’Akhénaton et Néfertiti. «Je souhaite de tout cœur que Reeves ait partiellement raison et qu’une salle scellée avec les restes de la reine-pharaon se trouve derrière les peintures. Cela pourrait effectivement clarifier son identité. Mais selon mes travaux, il s’agit plus probablement de Mérytaton que Néfertiti.» Une nouvelle théorie que le scientifique expose dans un livre à paraître sur Toutankhamon, aux éditions Pygmalion cet automne.

«Ce qui me gène dans la théorie de Reeves, c’est que cela ne correspond à aucun modèle connu. On n’a jamais vu de tombeau pour deux personnes», tempère Jean Luc Chappaz, conservateur en chef du domaine archéologie du Musée d’art et d’histoire de Genève. Sans parler de la réputation sulfureuse de Nicholas Reeves, qui a aussi travaillé dans le commerce d’antiquité durant une partie de sa vie.

Une conférence de presse est d’ores et déjà prévue le 1er octobre au Caire, pour présenter «les résultats préliminaires» de la visite et le plan d’action à venir pour sonder les murs de la sépulture à coup de radars. Et peut-être faire de Néfertiti ou de Mérytaton des superstars.

Août 2015 : inauguration en grande pompe de l'élargissement du canal de Suez

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a inauguré jeudi le doublement du canal de Suez à Ismaïlia. Il a pris la tête d'une fastueuse parade navale qui s'est engagée dans cette artère fondamentale reliant la Méditerranée à la Mer rouge.

Dans son uniforme de maréchal à la retraite, l'ex-chef de l'armée a embarqué en début d'après-midi à Ismaïlia, au beau milieu du canal, pour conduire la parade navale à bord d'un élégant yacht qui avait transporté l'impératrice française Eugénie, l'épouse de Napoléon III, lors de l'inauguration du canal en 1869. Ce navire était suivi par des navires de guerre, dont la frégate multimissions FREMM récemment achetée à la France. Des Rafale fraîchement achetés par l'Egypte ont ouvert un défilé aérien, suivis par huit F16 récemment livrés par le grand allié américain.

«En un an, les Egyptiens ont produit un très grand effort pour offrir un cadeau au monde», s'est ému Abdel Fattah al-Sissi. Le chef de l'Etat égyptien a été interrompu par les sirènes de deux gigantesques portes-conteneurs, premiers navires à emprunter la nouvelle voie du canal sous les applaudissements des invités.


Hollande : «Une bonne nouvelle pour le commerce mondial»

«Invité d'honneur» de la cérémonie, François Hollande est arrivé vers 15 heures sur le sol égyptien, flanqué de Jean-Yves Le Drian et de Jack Lang. L'émir du Koweït, et le roi de Bahreïn figuraient aussi parmi les personnalités invitées, comme les présidents palestinien, soudanais et yéménite, ou les Premiers ministres russe Dmitri Medvedev et grec Alexis Tsipras.
Au cours d'un point presse, François Hollande a rappelé «le lien historique entre la France et l'Egypte», symbolisé par l'ouverture du canal de Suez en 1869 dans laquelle Ferdinand de Lesseps a pris une part décisive. «Aujourd'hui les relations entre la France et l'Egypte sont fondées sur des intérêts communs : la lutte contre le terrorisme et la sécurité», a-t-il poursuivi.
Le président français a évoqué la récente livraison des Rafale à l'Egypte. «Vous avez vu au cours de cette cérémonie comment ces avions ont été salués», a-t-il dit, s'adressant aux journalistes. Selon lui, le doublement du canal de Suez «est une bonne nouvelle pour le commerce mondial». Il a assuré qu'il permettrait à des entreprises françaises de s'installer dans la région.

C'était la fête à Louxor                                                    C'était la fête à Louxor C'était la fête à Louxor

Juillet 2015

Le 6 Août jour de l'inauguration de la nouvelle branche du Canal de Suez les tickets d'entrée pour tous les sons et Lumières en Egypte seront moitie prix (exemple 50 livres au lieu de 100 pour celui de Karnak.....) Sara.

Juillet 2015 - Les investisseurs étrangers reviennent

C’est la priorité des priorités. Entre 2008 et 2013, les investissements étrangers se sont effondrés : de 12 milliards de dollars, ils sont passés à deux milliards en 2013. 
En 2014, l’Egypte en a attirés 4 milliards et le gouvernement en espère entre 12 et 15 milliards pour 2015. Une politique de grands travaux a été adoptée avec par exemple la construction d’un deuxième canal de Suez ou la construction d’une première centrale électrique nucléaire. Plusieurs autres projets ont été annoncés durant la conférence de Charm el-Cheikh. Pour faciliter ces flux, l’Egypte est d’ailleurs en train d'examiner un ensemble des lois sur les investissements sans faire de discrimination entre investisseurs égyptiens et étrangers.
Climat plus favorable
Ce climat plus favorable a déjà trouvé un écho du côté des entreprises françaises. Les exportations hexagonales en Egypte ont connu en 2014 une hausse de 17% par rapport à 2013 (1,58 milliard d’euros). Et elles vont continuer à progresser en 2015, fort de la vente des 24 Rafale de Dassault Aviation à l’Egypte - pour 5,2 milliards d’euros - signée le 16 février dernier. 
"Les affaires redémarrent depuis six mois, estime Philippe Delleur, directeur International du groupe Alstom, très présent en Egypte. Il y a plein de projets qui fleurissent, notamment dans l’énergie. Cela est principalement dû au fait qu’on a en face de nous des gouvernants capables de prendre des décisions, ce qui était moins le cas depuis 2011".

2015 sous de meilleurs auspices 

La croissance égyptienne qui caracolait autour des 5% du Produit intérieur brut (PIB) lors des derniers mois du régime Moubarak, stagne depuis 2011 autour des 2% du PIB (2,2% en 2014). Mais 2015 s’annonce sous de meilleurs auspices. Selon la Banque mondiale, la croissance du pays devrait être de 3,5% du PIB. 
La chute des prix du pétrole – l’Egypte est importateur net d’hydrocarbures - corrélée à la dépréciation de la livre égyptienne explique principalement ces perspectives positives. S’appuyant sur ces prévisions, l’exécutif s’est même fixé comme objectif de revenir "très vite" à une croissance annuelle au-dessus de 6 %. 
par Marwa Mourad - Le Progrès Egyptien 

Jeudi 11 juin 2015 

Le 1er ministre et le ministre des antiquités en visite sécuritaire à Louxor

Luxor

Mercredi 10 juin 2015 - Tentative d'attentat déjouée à Karnak

Mercredi 10 juin 2015, au matin sur la rive est de Louqsor, sur le parvis d'entrée des temples de Karnak, la vigilance des policiers, la présence d'esprit et le courage des égyptiens présents, ont permis de déjouer un attentat visant ce lieu emblématique du tourisme en Haute-Egypte.

La journée est belle, chaude, presque caniculaire, près de 600 visiteurs découvrent les splendeurs des temples de Karnak, la grande salle hypostyle, les obélisques, le lac sacré, le scarabée de granit rose …
Dehors se trame ce qui, sans le professionnalisme, la vigilance et le sang-froid des policiers aurait pu être un drame …
3 kamikazes se garent sur le parking et descendent de leur voiture, chargés de sacs… Leurs buts, on les devine : détruire des vies, s'attaquer au symbole d'un riche et bel héritage culturel, déstabiliser l'économie d'un pays, …
Ils sont alors repérés par un policier, une fusillade éclate. L'un des terroristes fait exploser sa ceinture d'explosifs, un autre est abattu, un autre blessé, de même que deux policiers. Les mesures de sécurité se mettent rapidement en place : les visiteur sont alors retenus dans le temple, et protégés, tant que tout danger n'est pas écarté.

LOUXOR

Aucun touriste n'a été touché parce que policiers, chauffeurs de taxi, égyptiens présents n'ont pensé qu'à une seule chose : les préserver !
D'après Libération "La tentative d’attentat n’avait toujours pas été revendiquée mercredi après-midi. Mais selon toute vraisemblance, elle a été commise par un groupe islamiste. Le plus actif est le Wilayat Sinaï (la province du Sinaï), la branche égyptienne de l’Etat islamique. Jusqu’à son allégeance en novembre dernier au «calife» autoproclamé Abou Bakhr al-Baghdadi, ce groupe s’était fait connaître sous le nom d’Ansar Beit al-Maqdis (les champions de Jérusalem)."
L'Egypte a déjà eu, par le passé, à pâtir de ces attaques destructrices… N'y revenons pas, nous en conservons tous le souvenir douloureux... Regardons plutôt vers l'avenir ..
Et agissons comme ces touristes qui sont, malgré tout, allés au son et lumière le soir-même, comme ceux qui n'ont pas annulé leur visite du lendemain…
Suivons leur exemple, soyons forts, soyons unis… Parce qu'il faut absolument que nous le soyons pour combattre le véritable ennemi qu'est le terrorisme, pour éviter qu'il ne gangrène tout …
L'Egypte, est un pays magnifique que nous aimons et nous étions heureux car il commençait à doucement sortir de ses douloureuses révolutions : ne cassons pas cette dynamique renaissante … Poursuivons là au contraire !
Parce que l'Egypte le mérite, parce que la liberté, la culture, l'histoire, le méritent …
Et aussi, bien sûr, tout simplement et premièrement, parce que les égyptiens le méritent …
Gite Hôtel Gezira

Juin 2015 - Fête du Moulid à Louxor

La fête de Moulid , qui signifie littéralement anniversaire, est un événement religieux annuel qui fête l'anniversaire d'une figure vénérée islamique dont les contributions à l'Islam sont appréciés par les musulmans . Presque chaque ville en Égypte célèbre la Moulid d'un «patron» Shiekh qui était une figure populaire et nés ou enterrés dans la ville. Le Moulid d'Abou el - Haggag dure treize jours et a lieu deux semaines avant le début du Ramadan . 

Fête du Moulid à Louxor Fête du Moulid à Louxor Img 1913

Du 9 au 16 avril 2015 - Luxor folk art festival.

Le festival du folk art c'est tenu à Louxor du 9 au 16 avril 2015. 10 pays avec l'Egypte étaient en représentation dont l'Algérie, le Kenya, l'Inde et la Corée du Sud. Photos ci-dessous de  : luxor folk art festival Facebook page.

luxor folk art festival 2015 luxor folk art festival 2015 luxor folk art festival 2015

luxor folk art festival 2015 luxor folk art festival 2015 luxor folk art festival 2015

 

Avril 2015 - L' Egypte au jour le jour...

Ayant eu la chance de passer six semaines chez Mohamed, nous avons échappé au marathon des visites, et à la course aux excursions.

Ce récit est celui d'un séjour tranquille, de rencontres amicales, et de contacts avec une population aimable et souriante.

Je ne prétends pas tout connaître et tout comprendre, je ne peux que vous transmettre le ressenti de l'atmosphère locale. Il semble que le Maréchal Sissi soit bien perçu ,même s'il y a encore des opposants et que les répressions existent. L'Egyptien voudrait voir enfin se lever un nouveau jour, vivre et travailler en paix, avec un retour du tourisme qui ne se bornerait plus au passage des cars venant de Hurghada, et y retournant après les arrêts photographiques et minutés de rigueur sans le moindre bénéfice pour le commerce local.
Mais vous, qui venez, plongez dans cette ambiance bon enfant, allez faire un tour le mardi au souk de Gournah, promenez vous dans la campagne, où vous découvrirez des maisons aux décorations étonnantes, admirez les fresques murales non loin de chez vous, et le soir, un peu fatigués, regardez le crépuscule tombant sur Louxor, avant de vous asseoir devant un bon repas concocté par Mohamed, notre cuisinier.

Souk gournah - Louxor Fresque a ramla Louxor Caravanserai entree - Louxor
Demain, ayant repris des forces, en route pour Abydos, où Momo vous conduira. Visitez les Temples de Sethi 1er et son fils Ramsès II, mais entre les deux, faites un clin d'œil au soldat veillant sur votre sécurité !
L'urbanisme égyptien est parfois surprenant. En voici quelques exemples au détour de vos promenades : Un nouveau village, entre Abydos et Louxor, une jolie maison croisée sur la route de Hagaza (allez y ! Momo connaît la route !), le village délaissé d'Hassan Fathy,

Village hassan el fathy a Louxor Jolie maison entre louxor et hagaza Entre abydos et louxor nouveau village
Quelques petits cadeaux à offrir au retour aux amis ou la famille ? Caravanserai est fait pour vous. Impossible de le rater sur la route de Medinet Habou. Vous avez aussi la nouvelle boutique de poteries à 100mde chez vous en tournant à droite vers les motor-boats.
En plus de tout cela, pour profiter de l'atmosphère de Ramla, vous bénéficierez du chant matinal du Muezzin (même s'il crie un peu fort..) du braiement des ânes partant travailler aux champs, ou de l'appel des marchands passant dans votre rue.
Sortez des sentiers battus, demandez à Mohamed de vous montrer ce que
le touriste classique ne voit pas, il aime sa terre et son pays, et saura vous faire partager cet amour.

Si l'un ou l'autre vous propose d'aller chez lui, si sur la route de vos promenades, on vous montre comment est cuit le pain, ne refusez pas ! vous pénètrerez (un tout petit peu) dans la vie de celui qui vous y invite, et qui le fait sans arrière pensée mercantile.

Je ne vous ai pas décrit les temples ou les tombes, vous les trouverez sans moi. Je souhaite simplement que , au delà de l'ordinaire, vous ayez envie d' aborder cette face discrète d'un monde qui ne demande qu'à être découvert et apprécié.

Les parents de badawi

Bon séjour, à bientôt ? Christiane Duquesne.

Mars 2015 - FESTIVAL DE LOUXOR DU FILM AFRICAIN

4 ème édition - Du 16 au 21 mars 2015 

Cette manifestation est organisée par "Les Jeunes Artistes Indépendants" O.N.G. à but non lucratif, et soutenu en particulier par le Ministère Egyptien de la Culture. De très nombreux pays africains y présentent de longs ou courts métrages, fictions ou documentaires, produits au cours de l'année précédente.

Divers prix sont décernés, selon la catégorie. Ainsi, par exemple, le Grand prix du Nil, récompensant le meilleur long métrage, attribuera au vainqueur : 3000 USD, et la reproduction du masque d'or de Toutankhamon.

Pourquoi Louxor ?

Cette ville a été choisie pour favoriser la décentralisation des événements culturels, très souvent organisés au Caire ou à Alexandrie. De plus, ce festival peut contribuer à la promotion du tourisme dans une région mondialement connue et célébrée, mais malheureusement encore délaissée depuis la Révolution de Janvier 2011. 

01 11 02 5 03 4

04 1 05 06

07 08 09

A travers ses différentes activités, le Festival du Film Africain de Louxor veut promouvoir la culture et l'art, et y rétablir le rôle de l'Egypte, après ces moments difficiles.

       Affiche timbuktu   Luxor African Festival 2015

Le Festival s'ouvrira avec la projection de TIMBUKTU, d'Abderrahmane Sissako. déjà universellement connu.

Plus d'informations sur le site du Festival : luxorafricanfilmfestival.com.

 10 février 2015, Louxor pleure...

Mon ami

Mahmoud vient de nous quitter ...
Il est encore trop tôt pour parler de lui au passé -enfin, nous n'avons pas réussi à le faire - impossible pour le moment tant les souvenirs sont vivants et affluent ...
Lorsque nous allons au "ramesseum", nous devons bien l'avouer, il s'agit plus souvent du rest house que du temple ! En fait, nous allons tout à côté du temple, dans ce petit enclos ombragé qui abrite la cafétéria et ses deux grandes terrasses ...
A une table, une cléopatra fichée dans un fume-cigarette, une main qui tient le cendrier en terre cuite - ou parfois le chasse-mouche -, et dans l'autre, une bouteille de stella : nous retrouvons Mahmoud...
Le "moudir" nous accueille avec un grand welcome, ou 'etfatel', les bras grands ouverts et c'est avec plaisir que nous nous retrouvons, une fois la poignée de mains échangée, le visage écrasé sur sa poitrine...
Mahmoud est grand, fort, et sous sa galabiah les liasses de billets retenus par des élastiques, le font paraître encore plus fort !! et nous en rions souvent !!!
Il porte un cheich blanc dont s'échappent quelques mèches de cheveux, une galabiah souvent dans les tons de blanc ou de bleu à la chaude saison, marron ou grise lorsqu'il fait plus frais .....
Son visage est bon, ses yeux sont un peu perdus par une cataracte, mais le regard est vaillant, attentif ...
Il veille à ce que ses clients soient servis, et bien servis ! Il anticipe leur demande et crie le nom du serveur "Sadat" ou "Mohamed" ou "Ahmed" afin que satisfaction soit donnée, pour la commande ou l'encaissement...
Il ouvre le rest house tous les matins, de chaque jour depuis des années, sauf les mois de ramadan, ou lors de ces courts séjours au Caire... ou bien parfois à Hurghada...
On sait qu'il faut arriver avant 13h30 pour le trouver ! Et comme le rest house sans Mahmoud ne serait pas le rest house, on s'arrange !
Il n'est pas toujours assis au même endroit, sa place change selon un rituel que nous ne connaissons pas, ou n'avons pas compris, ou qui peut-être, tout simplement, varie en fonction du soleil et du vent ... mais le paquet de cigarettes, le briquet et les bouteilles de stella sont toujours devant lui !
L'après-midi Mahmoud est au "café des dominos" vers l'hôpital. Là, autour d'une boisson à l'anis, avec ses amis, dont Taïa, les parties s'enchaînent à grands coups de placement de vieux gros dominos sur une table qui a souffert de tant d'assauts répétés ...
Il serait indécent de ne pas parler de la conduite de Mahmoud, au volant de ses Hyundai de différentes couleurs ... Alors que l'on demande aux amis "mais où est-ce qu'il a appris à conduire ? On s'entend répondre surpris : Mahmoud? Mais il n'a pas appris à conduire, pourquoi ?" Comment ne pas sourire, malgré la tristesse qui est aujourd'hui la nôtre, en ce souvenant de ce récit qu'il nous a fait d'un retour à sa maison de Gournah lorsque perdant le contrôle, le véhicule tombé ... dans une tombe !!! Tôles froissées, mal à la poitrine, mais rien de grave ... et surtout le plaisir d'en rire ensuite !!!
Lorsque Gournah a été détruit Mahmoud a été immensément triste, il habitait en contrebas de la maison des égyptologues allemands, mais grâce à son caractère légendairement positif, à grand coup de "inch'allah", il a repris le dessus... Des années auparavant, il avait fait construire une grande maison en allant vers New Gournah, il est donc parti y vivre...
Mahmoud, Hajj Mahmoud, est une personnalité de Gournah ...
La famille Abd-el Rassoul, est connue et respectée ... L'histoire du "clan" est affichée sur les murs du rest house ... Bien sûr, il y a la découverte de la DB 320, ... Et puis des années après, le père de Mahmoud, Sheikh Hussein, a assisté à la découverte de la tombe de Toutankhamon, ... Il avait alors une dizaine d'années et Howard Carter lui-même lui aurait déposé autour du cou un pectoral du jeune pharaon ... un moment immortalisé par Harry Burton ...
Après le décès de son père, en 1995, Mahmoud a pris le relais de la transmission des souvenirs, et a souvent été interviewé par de nombreux journalistes et télévisions ...
Il demeure désormais à son épouse, à ses fils, à ses filles, à son frère Nobi, à continuer à faire vivre Mahmoud, un "hajj", un "omda" de Gournah - et tout simplement pour nous, un ami très cher,-qui a éclairé et enchanté nos séjours par sa chaleureuse présence... Marie Grillot

Pour la troisième fois les murs du célèbre temple de Karnak à Louxor a retrouvé le septième art et le festival du film égyptien et européen.

Photo de Marie-Paule. http://marieluxor.canalblog.com/

Le film "la femme du pharaon" tourné par Lubitsch en 1921 a été présenté en ouverture du festival. Il s'agit d'une reconstitution historique qui met en scene un triangle amoureux avec une belle esclave grecque un jeune prétendant et un pharaon. Un film qui avait été perdu pendant 80 ans. Il vient d'être restauré par Thomas Bakel : "Je crois que les sujets égyptiens et l'histoire égyptienne ont toujours joué un rôle important dans le cinéma international, que ce soit avec ou sans "la femme du pharaon". Il y a tellement de films sur l'Egypte, parce que c'est une culture commune à l'Europe, toute l'Europe est fondée sur la culture égyptienne et romaine."

Affiche 3eme festival film de louxor

 L'actrice égyptienne Lebleba a reçu un hommage spécial. Trois films tirés de sa riche filmographie ont été présenté dans le cadre d'une projection spéciale. Lebleba : "Ce qui est le plus intéressant c'est d'avoir un festival ici à Louxor, un des plus beaux endroits au monde où on peut voir un site archéologique très ancien près du Nil". Des films de 17 pays participent à cette édition d'un festival qui bien sûr fait la part belle au cinéma égyptien et aux productions des pays arabes. Enfin le cinéma français a été à l'honneur avec quatre sections qui lui étaient consacrées et un hommage spécial au réalisateur Yves Boisset. Mohammed Shaikhibrahim, Euronews : "L'échange d'expertise technique et la promotion du dialogue entre les civilisations sont les objectifs les plus importants de ce festival, car l'art sous toutes ses formes est le langage commun de tous les peuples."

Décembre 2014

Un mur est en contruction et devrait entourer le site du temple d'Aménophis III en y incluant les colosses de Memnon.

Le mur - Décembre 2014 Le site Le mur - Décembre 2014

 

Le mur - Décembre 2014  Photo de Nicole - Déc 2014 Photo de Nicole - Déc 2014

Heureusement il y aura des grilles entre les poteaux béton !

 

Novembre 2014

De retour d'un séjour de 10 jours entre Hurghada et Louxor voici mon état des lieux de la situation à Louxor et Hurghada.

L'A330 d'Egyptair était quasiment complet avec environ 30% à 40% de touristes européens au départ de Paris comme au retour de Louxor.

L'hôtel Magic Beach d'Hurghada était occupé à environ 60% principalement par une clientèle allemande, tchèque, et russe. Nous étions les seules françaouis de cet établissement 4*. L'ambiance générale dans la ville était tout à fait normale. Nous avons arpenté librement de nombreux quartiers de la cité balnéaire en étant toujours reçu chaleureusement. Balade au port de pêche, visite d'une mosquée, mini croisière d'une journée avec 2 spots de plongées en bouteilles, ½ journée au parc aquatique Jungle Parc, et un trek dans le désert d'Hurghada.

Le transfert routier entre Hurghada et Louxor s'est effectué dans des conditions de sécurités optimales avec le passage de nombreux check points militaires et policiers. Tels qu'ils étaient présent sous l'ère Moubarak.

Nous avons retrouvé avec un grand plaisir tous nos amis de la Westbank de Louxor. Tout comme Hurghada l'ambiance générale dans la ville est tout à fait normale. Nous avons circulé en 4x4 et à pied dans tous les secteurs touristiques et non touristiques de la rive Ouest. Nous avons effectué le trek sur la montagne Thébaine, un vol en montgolfière, du quad dans le désert après Malgata, une balade en 4x4 jusqu'au site de l'île aux bananes pour apprécier la piscine en bord du Nil de l'hôtel El Bairhat, un Safari aux varans le long des canaux, des achats au marché traditionnel de Gournah...
Le centre-ville de la rive Est est-tout aussi sûr. Visite du Souk le soir, de la mosquée Abou Al Haggag, promenade dans les rues du quartier de la gare...
Nous avons retrouvé avec plaisir des touristes en grand nombre à la vallée des rois et quelques visiteurs dans les temples. De nombreux touristes occupaient les abords de la belle piscine du Old Winter Palace.

La route entre Louxor est Edfou est également contrôlée par de nombreux check points militaires et policiers. Nous avons visité le temple Ptolémaïque quasiment seules ! Il y avait nous est une dizaine d'américains. Bien pour les photos mais malheureux pour les égyptiens qui vivent du tourisme.
En résumé nous avons passé un séjour inoubliable et en toute sécurité dans ce beau pays.

Venez à Louxor et en Egypte, ils ont besoin de vous !

Pascal

Ci- dessous le témoignage d'Elisabeth qui à séjourné dans la villa de Ragab et Farag (KV2) du 2 au 15 novembre)

Pendant les quinze jours que nous (3 femmes seules) venons de passer à Louxor au "Gîte Hôtel Gezira", voyageant entre, Louxor, Abydos,Esna, Edfou, Assouan et les iles de Philae et Kalabsha, nous n'avons rencontrés que sourires, vœux debienvenue et "remerciements d'être venue". A aucun moment, ni dans le souk d'Assouan, que nous avons pourtant parcouru en long et en large, nous ne ressentions la moindre insécurité, ni agressivité. Bien au contraire! La population était ravie de rencontrer des touristes, et des français (si rares!) en particulier. Dans le musée nubien à Assouan, une famille égyptienne entière m'a demandé, si je voulais bien figurer sur leur photos. Dans Le temple de Louxor, des jeunes étudiants ont gentiment insistés à être pris en photo avec l'une ou l'autre. Nous n'avons même pas eu le temps de faire de même. On se sentait bien, en sécurité, dans les rues, sur la route, comme en felouque sur le Nil. Mais quel pincement au cœur, à voir tous ces grands bateaux, ces barques et felouques à quai, ces capitaines désœuvrés, ces calèches au stand-by - alors que pratiquement personne ne venait faire appel à eux! Et le grand vide aux monuments visités: nous avons effectués 23 visites et sur la plupart des sites nous étions seules (ou presque!). Bien pour nos photos, mais mauvais pour la population. Je me joins à tous ceux et celles qui l'ont déjà dit: Vous qui aimez l'Egypte, qui voudriez voir ses merveilles millénaires, s'il vous plaît, ne vous laissez pas décourager par tous ceux qui ont peur, allez' y, n'hésitez pas, allez découvrir ses sites, son peuple si souriant et attachant. Le temps y est clément, quand en France il pleut ou il neige. La vallée du Nil vous attend! Oui, ils ont besoin de nous, ils ont besoin de vous!

 

Octobre 2014

Bonjour, voici le témoignage de Régine qui séjourne dans la villa de Ragab et Farag depuis deux semaines :

En bonne compagnie !!"Nous séjournons depuis plus de 10 jours à Louxor au" Gîte Hotel Gezira Garden " west bank Ramla ou nous venons chaque année 4 semaines depuis 15 ans .Nous avons connu toutes les phases de la révolution avec la plus catastrophique pour les Egyptiens l'année Morsi et les frères Musulmans . Mais les Egyptiens sont un peuple fier plein de ressources et surtout très sympathique et attachant.Nous avons retrouvé cette année un peu plus de dynamisme chez nos amis Egyptiens ,le tourisme individuel est plus présent . Malheureusement les bateaux de croisières sont toujours à quai et les hôtels pratiquement vides alors que l'on ne ressent aucune insécurité , aucune agressivité uniquement de grands sourires et des mots de bienvenus " souvent on attend merci d'être là, merci d'être venu .. ".

sur la terrasse de la villa  aux petits soins !! un bon dîner !!

Je le répète inlassablement tout est calme à Louxor , on perçoit nettement une volonté du pouvoir Egyptien de faire revenir les touristes , la police et l'armée sont très présentes.il est vraiment regrettable que les gouvernements Européens fassent l'amalgame , tous les pays Arabes ne sont pas sous le joug de Daech , bien-sûr il est préférable d'éviter en ce moment le Sinaï ou les Oasis...
S'il vous plait , vous qui aimez l'Egypte qui souhaitez venir découvrir ou redécouvrir les splendeurs pharaoniques , la chaleur de RA ,le ciel bleu quand il pleut et qu'il fait froid en France ,n'hésitez pas , venez retrouver nos amis Egyptiens .. Ils ont besoin de nous ,ils ont besoin de vous .. Yallah MISR .. YA RAB MISR"

Septembre 2014

Bonjour,

Je suis en contact avec MC GERBER consul de France à Louxor et avec mes amies expatriées de la rive ouest de Louxor. La situation est tout à fait normal à ce jour dans cette région de l'Egypte.

Evitons les treks en Kabylie ou dans le Sinaï Égyptien, et évitons les quartiers Nord de Marseille la nuit . Il y a tout de même des zones géographiques à proscrire de toutes visites !! Ne rentrons pas dans le jeu de la terreur ! La grande majorité de la population égyptienne sont des braves gens. Mais comme partout nous pouvons croiser la route d'un fanatique ! À Paris, à Bruxelles, à Louxor, à Boston.... Wait and See . Voici ci-dessous les préconisations des autorités françaises. Pascal

Dans le contexte de l'intervention de la coalition internationale contre Daech, et face au risque accru d'enlèvements et d'actes hostiles contre les ressortissants des pays membres de la coalition, les Français résidant ou de passage dans le pays sont invités à renforcer leur vigilance.
Vous êtes en déplacement temporaire à l'étranger ? Inscrivez-vous sur Ariane.

Haute Egypte - vallée du Nil entre Louxor et Abou Simbel : les déplacements professionnels ou touristiques sont possibles en faisant preuve de vigilance notamment au regard des évolutions de l'actualité égyptienne, et à la condition expresse de se déplacer par voie aérienne et de rester dans les agglomérations.
Les voyageurs effectuant des croisières sur le Nil ou le Lac Nasser sont invités à s'assurer auprès des voyagistes des mesures de sécurité prises par les autorités égyptiennes, notamment de la présence d'équipes de protection embarquées sur les navires.
Les déplacements par la route dans cette région sont déconseillés, sans protection des services de sécurité égyptiens (convois).Site France diplomatie

 Septembre 2014

Espoir de reprise pour le 2e semestre 2014

Bien que l'Egypte ait reculé de 9 places au dernier classement de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), les perspectives de la seconde moitié de l'année courante semblent beaucoup plus prometteuses.

L'egypte occupe la 31e place au baromètre du tourisme publié cette semaine par l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). Elle a ainsi beaucoup reculé par rapport à son ancien classement de 2012, où elle occupait la 22e place. Mais si le tourisme était quasiment au point mort en 2013 et début 2014, les perspectives pour les six prochains mois sont plus optimistes, surtout après l'élection présidentielle. « Le recul de l'Egypte au dernier classement de l'OMT était attendu. Tout le monde connaît la situation très difficile du tourisme en Egypte qui agonise depuis plus de trois ans à cause de l'instabilité et de l'insécurité », explique Ahmad Al-Nahas, expert touristique. Et d'ajouter: « Aujourd'hui, la situation s'améliore et il y aura un retour total à la stabilité après les élections parlementaires qui auront lieu dans quelques mois. On remarque aussi que la discipline est revenue à la rue égyptienne. Les touristes reviendront donc ».
Optimiste, Adel Zaki, membre de la Chambre des agences de voyages, assure, lui aussi, que tous les indices indiquent une relance du tourisme pour la seconde moitié de 2014. « On peut s'attendre à une progression de 20 % au cours des six prochains mois, surtout si le gouvernement égyptien lance une campagne de promotion qui vise à effacer l'image de l'Egypte instable des trois dernières années et à propager l'image d'une Egypte plus sûre, plus accueillante et plus belle », explique Zaki. Il ajoute que les responsables du tourisme doivent profiter de la cérémonie d'investiture du nouveau président Abdel-Fattah Al-Sissi, pour faire la promotion d'une nouvelle Egypte. Quant au recul de l'Egypte au classement de l'OMT, il est naturel étant donné les circonstances difficiles que l'Egypte a connues ces derniers temps. « Il ne faut pas oublier que 15 pays européens imposent des restrictions sur les voyages en Egypte, avec à leur tête l'Allemagne, depuis le mois de février dernier. Cette situation a beaucoup affecté l'affluence touristique en Egypte. Cependant, il y a une volonté politique de rétablir la sécurité et relancer l'économie. Ce sont les deux priorités que s'est fixées le président Abdel-Fattah Al-Sissi. Le tourisme sera aussi une priorité pour lui et son gouvernement. Il a plusieurs fois déclaré que pour que les touristes reviennent, il faut rétablir la stabilité », reprend Zaki.
Il ne fait aucun doute que le tourisme en Egypte reprendra au début de la saison hivernale qui commencera en octobre prochain. « On pourrait retrouver 80% des touristes que nous avons perdus au cours des trois dernières années. Les réservations hôtelières en témoignent. Aujourd'hui, le taux d'occupation hôtelière est de 65% à Hurghada, 60% à Marsa Alam et 55 % à Charm Al-Cheikh. Ces chiffres ne sont pas mauvais pour cette période de l'année. En outre, selon les indices touristiques, les touristes anglais et italiens reviendront avec force, de même que les touristes russes », explique Nagui Eriane, membre de la Chambre des hôtels.
En effet, 1500 tour-opérateurs italiens viennent d'organiser une conférence à Marsa Alam, en mer Rouge. Au cours de cette conférence, les professionnels du tourisme italiens ont renouvelé leur confiance dans les stations balnéaires de la mer Rouge, dont ils reconnaissent la sécurité. Ils ont également assuré que la demande sur les stations balnéaires en Egypte est en augmentation parmi les touristes italiens, attirés par la plongée sous-marine et les activités nautiques. Dans le même contexte, l'Egypte reste la destination touristique la plus populaire parmi les Russes. Au cours du premier semestre 2014, plus de 500 000 touristes russes ont visité l'Egypte, selon l'Association des tour-opérateurs de Russie citant les données du Service fédéral russe des statistiques (Rosstat).
Malgré l'état critique du tourisme en Egypte à l'heure actuelle, les professionnels du tourisme gardent l'espoir d'une relance du secteur avec le retour de la stabilité et la sécurité dans le pays.

29 mai 2014

Une écrasante et prévisible victoire du maréchal Sissi

Le maréchal Abdel Fattah Al-Sissi a, comme cela était attendu, très largement remporté l'élection présidentielle qui s'est étalée sur les trois derniers jours en Egypte.

Vote pour Sissi  Z sissi2 Z sissi3
Selon des résultats provisoires diffusés mercredi 28 mai par son état-major de campagne, il recueille 93,3 % des suffrages exprimés alors que les opérations de dépouillement étaient quasiment terminées. Le candidat de gauche Hamdine Sabahi, son unique adversaire, obtiendrait 3 % et les bulletins nuls représenteraient 3,7 %.

 

Avril 2014

Construction d'une réplique de la tombe de Toutankhamon sur la rive ouest de Louxor : Tutankhamun Replica Tomb Project 

EGYPTE, LE TOURISME EN BERNE, 6 ANS APRÈS
France 2 - Envoyé spécial, la suite du 5 avril 2014

Mars 2014 - Dany Glover à Louxor.

La troisième édition du festival africain de films de Luxor qui se déroulera du 16 au 24 mars 2014 aura pour invité le Sénégal. Le festival rendra hommage à deux grands réalisateurs disparus : Chadi Abdel Salam de l'Egypte et Ousmane Sembène du Sénégal Le film d'ouverture sera 'La république des enfants ' de Flora Gomes avec Dany Glover

Festival à Louxor Temple de Louxor Temple louxor

Mars 2014 - A Louxor, les habitants souffrent du manque de touristes

Dans la vallée du Nil, la fuite des touristes est une catastrophe économique que les autorités locales n’arrivent pas à surmonter. 

Ce matin de février, trois touristes sortent du Winter Palace, un hôtel de luxe de la corniche El-Nil, tout près de l'extraordinaire temple dédié à Amon par Amenhotep III et Ramsès II, les pharaons bâtisseurs. Le Winter Palace, c'est une adresse mythique depuis le XIXe siècle. Jadis, la famille royale égyptienne y séjournait l'hiver. En 1937, Agatha Christie y aurait écrit son célèbre roman Mort sur le Nil.

Logiquement, ses clients, aisés, sont des proies idéales pour la poignée de conducteurs de calèches qui, à proximité, attendent le chaland. Parmi eux, Mahmoud. Vêtu d'une djellaba grise, la longue robe traditionnelle, il fond sur les trois touristes. Il insiste pour les conduire au grand marché du dimanche. Refus. En dépit des consignes des autorités interdisant de harceler les touristes, il les suit longtemps sur la corniche.

Tandis que le petit groupe avance, sa calèche guidée par un comparse et tiré par deux chevaux, dont l'un est d'une maigreur affolante, suit. « 5 € seulement, cela ne vous prendra qu'un quart d'heure ! » L'homme, tout à l'heure suppliant, s'énerve, un brin agressif : « Je n'ai plus de quoi nourrir ma famille et mon cheval. »

EN 2013, LES REVENUS DU TOURISME ONT CHUTÉ DE 41 %
Jadis Mahmoud gagnait confortablement sa vie grâce aux trésors laissés par les pharaons en Haute-Égypte : il y a dix ans, 10 000 touristes visitaient quotidiennement Louxor et Karnak. Ces jours fastes ont été emportés par le « printemps arabe » en même temps que le président Hosni Moubarak.

Les violences après le coup d'État militaire qui, en juillet 2013, a mis au fin au régime du président légitimement élu, Mohamed Morsi, et de ses Frères musulmans, ont donné le coup de grâce. Par précaution, les pays européens ont imposé à leurs ressortissants des restrictions totales aux voyages en Égypte.

Une catastrophe pour ce pays où le tourisme employait directement 4 millions de personnes et assurait 11 % du PIB : en 2013, les revenus du tourisme, première source de devises, y ont chuté de 41 % par rapport à 2012.

C'est pire à Louxor, où 70 % des 500 000 habitants en vivaient : conducteurs de taxi et de calèche, salariés des 41 hôtels, employés des 255 hôtels flottants (bateaux de croisière), vendeurs ambulants et autres se sont retrouvés sans gagne-pain. À l'automne, Louxor était une ville morte : les bateaux restaient à quai, à peine 1 % des chambres d'hôtels étaient occupées.

UNE CAMPAGNE DE PROMOTION À 2 MILLIONS D'EUROS
Depuis, les restrictions aux voyages des pays européens ont été partiellement levées. Bonne dernière, la France a assoupli les siennes le 11 décembre. Soulagement en Égypte où l'on pleure les 700 000 touristes français annuels de jadis. Pour les attirer, l'Égypte a budgété une campagne de promotion à 2 millions d'euros.

Son Office du tourisme propose aussi séjour et voyage gratuits aux moins de 12 ans pendant les vacances scolaires d'hiver et de Pâques. Enfin, Egypt Air dessert désormais directement Louxor depuis plusieurs capitales européennes, dont Paris.

De fait, ces temps derniers, une timide reprise se faisait sentir. Malgré tout, quelques centaines de visiteurs seulement déambulent sur les sites de la vallée du Nil, en grande majorité des Égyptiens en vacances. Si ces conditions idéales pour admirer les tombeaux des vallées des rois et des reines aux peintures magnifiquement préservées, l'alignement des sphynx de Karnak ou, à Louxor, les colonnes monumentales et l'obélisque du temple d'Amon (le second se trouve sur la place de la Concorde à Paris, offert en 1830 à la France par le vice-roi d'Égypte Méhémet Ali), pour beaucoup, c'est, à l'image de Mahmoud, la misère.

L'ESPOIR DU RETOUR DES TOURISTES
Jadis, Hagag accompagnait chaque semaine un groupe de 30 à 40 personnes. Son salaire, complété par les pourboires, lui permettait de bien vivre. Maintenant, dit-il, « c'est très dur. Parfois, j'ai un groupe de 2, 4 ou 6 personnes, et souvent rien du tout. »

Comme d'autres, Hagag a essayé d'aller travailler dans les stations balnéaires de la mer Rouge, notamment à Charm El-Cheikh. Mais, là-bas, malgré les nombreux touristes britanniques, russes ou allemands, il n'y a pas de travail pour tous.

Mahmoud, Hagag et les autres espèrent encore le retour des touristes auquel travaillent les autorités. Ils ne sont pas les seuls. Prenons le Winter Palace. Conformément aux consignes du groupe Accor-Sofitel dont il fait partie, aucun de ses 285 employés n'a été licencié.

Selon le directeur, Rafic Kairallah, cet hôtel a renoué en décembre et en janvier seulement avec les premiers comptes positifs depuis trois ans. Aujourd'hui, ses chambres ne sont occupées qu'à 22 % et, s'il se défend de baisser ses prix, il reconnaît pratiquer des « promotions ».

UNE GRANDE PAUVRETÉ
« Ici, dans chaque famille, quelqu'un travaillait dans le tourisme. Aujourd'hui, beaucoup n'ont plus rien », confie Marie-Christine Gerber, vice-consul de France. Cette infirmière en psychiatrie qui vit depuis quatorze ans dans les environs de Louxor où elle intervient dans un dispensaire et dans deux écoles pour enfants en difficulté, n'avait jamais vu une pauvreté aussi grande. Elle raconte des anecdotes pathétiques, comme cette « mère qui n'avait pas 8 € pour payer le linceul dans lequel enterrer dignement sa fille ».

Pour calmer le mécontentement, les autorités égyptiennes donnent des aides aux équipages de felouques, de la nourriture pour leurs chevaux aux conducteurs de calèche, des colis de produits alimentaires aux nécessiteux.

D'où vient l'argent ? De subsides obtenus notamment d'Arabie saoudite ? Ou, comme l'assure Hicham Zaazou, le ministre du tourisme et Nahed Rizk, directrice du tourisme égyptien à Paris, « de l'argent gagné dans les casinos au Caire et sur le mer Rouge » ?

« LA SÉCURITÉ SUR LES SITES A ÉTÉ RENFORCÉE »
Dans ce contexte, même s'il s'est produit à 800 kilomètres de Louxor, l'attentat du 16 février à Taba, dans le Sinaï, dans une zone classée rouge par le Quai d'Orsay, a suscité beaucoup de colère à Louxor. Non seulement c'est la première fois depuis 2009 que des touristes sont visés, mais c'étaient des chrétiens sud-coréens.

Cela met à bas l'argumentation de Hichem Zaazou, le ministre, selon lequel « les violences concernent seulement les Égyptiens entre eux ». Tareq Saadeddine, le gouverneur de Louxor, se veut cependant rassurant. Le « risque zéro n'existe pas, admet-il, mais, « la sécurité sur les sites a été renforcée ». Quant au ministre, il assure : « Justice sera faite. La loi et l'ordre public prévaudront. »

« Il n'y a pas de raison que le Quai d'Orsay reclasse en rouge la vallée du Nil, il n'y a eu aucun incident », assure de son côté Marie-Christine Gerber. « Ici, les gens vivent tranquillement. » De fait, les habitants de Louxor semblent d'abord aspirer au retour à la vie « normale » d'avant.

« LE MARÉCHAL AL SISSI EST LE SAUVEUR DE L'ÉGYPTE »
Localement, en juin 2013, l'émotion avait été grande lorsque l'islamiste radical et ex-terroriste Adel Al Kayat avait été nommé gouverneur. Sa formation, la Jamaa Islamiya, avait organisé, en 1987, l'attentat du temple de Hatchepsout qui avait coûté la vie à 58 touristes.

Il était partisan d'un tourisme « propre », c'est-à-dire sans alcool, avec des hôtels séparés pour les hommes et les femmes. Il a fallu que Hicham Zaazou, un poids lourd du gouvernement, mette sa propre démission dans la balance pour qu'il renonce.

Aujourd'hui, dans les ruelles du souk quasiment vides, les photos du maréchal Al Sissi ne sont pas rares. Réelle adhésion ? Marie-Christine Gerber est persuadée que, « pour le peuple d'ici, le maréchal Al Sissi est le sauveur de l'Égypte. Les gens sont confiants parce que, depuis son arrivée, ils ont de nouveau du carburant et de l'électricité. » La croix.fr

25 Janvier 2014

3ème anniversaire de la révolution.

Devant le temple de Louxor

Janvier 2014 - Louxor en attente de touristes !

Tout est mis en oeuvre pour tenter de faire revenir les touristes. Pourtant, les résultats se font attendre. Des subventions aux tour-opérateurs et un allégement des taxes d'aéroports ont été annoncés alors que se tenait une conférence sur le sujet à Louqsor. 

Temple de Louxor

Le temple de Louqsor, haut symbole de l’Egypte antique, et donc du tourisme, était en fête. Aux rythmes de chants folkloriques nubiens, une conférence inédite s’est ouverte la semaine dernière. L’enjeu est de taille : relancer le tourisme, l’un des poumons de l’économie égyptienne. La tenue de cette conférence est déjà un succès en soi, comme le laisse penser la joie de Taleb Al-Rifaï, secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) : « C’est génial de choisir Louqsor, l’ancienne Thèbes, pour discuter du futur du tourisme en Egypte. Cette conférence est un message : l’Egypte est sûre, et ce qui s’y passe n’a rien à voir ni avec le tourisme, ni avec les sites touristiques. La preuve en est qu’on est là, dans l’un des plus superbes sites du patrimoine humain sur terre, en toute sécurité ». Même optimisme chez Amr Abdel-Ghaffar, directeur régional de l’OMT au Moyen-Orient. « L’histoire du tourisme est une histoire de succès. Les arrivées touristiques et les revenus du tourisme ont doublé entre 2000 et 2010, année durant laquelle l’Egypte a accueilli plus de 14 millions de touristes. C’est ce record que l’on veut atteindre dans un futur proche ».

Pour le directeur régional de l’OMT, le tourisme a démontré à maintes reprises sa résistance à des facteurs exogènes, en Egypte comme dans le reste du monde. Le tourisme en Egypte est une histoire de réussite. Il a traversé plusieurs crises, notamment celle de l’attentat de Louqsor en 1997.

Pour faire reprendre un secteur aussi sinistré que le tourisme, plusieurs plans d’action devraient intervenir. La première phase consiste à lancer une vaste campagne de promotion dans les pays exportateurs de touristes. Sont visées notamment les Chambres de tourisme pouvant aider à supprimer les restrictions de certains pays à l’égard des voyages vers l’Egypte. « L’Egypte doit continuer dans ce sens et continuer à être présente sur toutes les foires internationales. L’Egypte est sûre et attend toujours, avec hospitalité, ses visiteurs », martèle Abdel-Ghaffar. Faisant de l’échec un succès, il souhaite profiter de la crise pour repenser le modèle de développement touristique en Egypte. Le but étant notamment de sensibiliser une plus grande partie de la population locale à l’importance du tourisme. En outre, il affirme que l’Egypte doit profiter de cette période de faible fréquentation pour améliorer les infrastructures et les services offerts, et perfectionner ses offres touristiques. « On applique un plan ambitieux pour aider le secteur du tourisme à se relever. Pour cela, un plan de marketing promotionnel de 40 millions de dollars est mis en place avec le soutien du secteur privé. Ce plan prévoit des promotions et des aides pour les tour-opérateurs », indique le ministre du Tourisme, Hicham Zaazoue.

Le ministre va aussi réduire toutes les taxes d’aéroports. Le plan prévoit par ailleurs des subventions pour les tour-opérateurs. Selon le ministre, l’ensemble du gouvernement démontre une volonté politique de soutenir le secteur du tourisme. Hicham Zaazoue a aussi déclaré vouloir continuer la stratégie de « charters incentives ». Ce système compense les compagnies aériennes opérant des vols à perte en raison du manque de passagers vers l’Egypte. Par ce système, le gouvernement s’engage à rembourser aux compagnies leurs pertes éventuelles, afin qu’elles ne soient pas tentées d’annuler leurs vols. Ce système coûteux sera cependant limité « aux nouvelles destinations peu connues encore et qui ont besoin d’aide ». « L’approbation rapide de l’OMT à tenir cette conférence en Egypte alors que se tient le référendum sur la Constitution est un excellent signe. Les participants à cette conférence ont pu constater que la situation en Egypte n’affecte pas les sites touristiques », assure Elhami Al-Zayyat, président de l’Union des chambres du tourisme.

Pourtant, comme le démontrent plusieurs cas similaires, un nombre important de facteurs entre dans le choix d’une destination touristique. Entre le 25 janvier 2011 et le 3 juillet 2013, l’image de l’Egypte a changé. Qu’il soit perçu comme positif ou négatif, ce changement a un impact réel sur le trafic touristique. AL-AHRAM Hebdo

Janvier 2014 - réferendum pour approuver la nouvelle constitution

Les Égyptiens, qui ont voté les 14 et 15 janvier pour approuver une nouvelle Constitution, ont massivement soutenu le projet, a annoncé mercredi soir un responsable du ministère égyptien de l'Intérieur. 

Elles votent !!

"ils sont ......il n'y a pas de mots pour qualifier ce peuple! il n'y a pas de mots! des millions dans la rue l'année dernière, des millions qui sont allés voter ces 2 derniers jours dans la joie et la bonne humeur afin de pouvoir avoir enfin une vie décente, une vie libre, fière je suis de vivre avec eux, et de vivre tous ces évènements ici, depuis le début. ils n'ont vraiment besoin de personne! de personne! ils sont bien au dessus de ceux qui les critiquent, qui veulent qu'ils avancent plus vite, qui veulent les changer, de ceux qui leur font du tort en racontant et en publiant n'importe quoi, n'importe comment,etc.... ils sont bien au dessus de tout cela et s'en sortiront, à leur rythme, et ce sera magnifique" Marie Paule de Louxor.

Janvier 2014 - le 21ème Marathon de Louxor

Le Marathon de Louxor  a eu lieu le vendredu 18 janvier pour la 21e année consécutive.

marathon de Louxor
Le marathon a commencé du temple d'Hatchepsout à 7h du matin et finit au même point à midi .
Général Tarek Saad , gouverneur de Louxor a débuté la course.

Janvier 2014 - Inauguration de plusieurs sites archéologiques nouvellement restaurés

Après quatre ou cinq ans de res­tauration, les temples de Louqsor retrouvent leur splendeur. Lors d'une célébration mondiale en marge de la conférence sur le tourisme au temple de Louqsor, le ministre des Antiquités, Mohamad Ibrahim, a annoncé l'inau­guration de plusieurs sites archéolo­giques. Parmi ces derniers : les temples du dieu Ptah, du dieu Khonsou, de la déesse Mout, de la déesse Isis et du dieu Thot. Ibrahim a expliqué que « ces temples ont été fondés pour honorer les trois dieux thébains : Amon, Mout et Khonsou. Ceux-là représentent une grande importance pour l'archéologie et l'architecture. Ils reflètent les détails de l'architecture égyptienne antique et donnent une image complète des croyances reli­gieuses de l'Egypte antique ». De même, le ministre a tenu à expliquer l'histoire des reliques qui se trouvent dans ces sites. « Le temple de Khonsou se distingue par sa beauté », confirme Ali Al-Asfar, chef du département de l'Egypte ancienne au ministère des Antiquités. Le temple remonte à la XIXe dynastie, plus précisément au long règne de Ramsès II (1279-1213 av. J.-C.). Les travaux de restauration ont été effectués par des archéologues du Centre américain de recherches ainsi que de l'Université de Chicago. Un autre temple également restauré est celui de la déesse Mout. Selon Mohamad Al-Cheikha, chef du département des restaurations : « Nous avons remplacé le réseau d'éclairage au sein de ce temple par un éclairage à base d'énergie solaire, et nous avons créé un centre d'accueil pour les visiteurs et installé des panneaux de signalisation, afin de faciliter la visite du temple ».

Le petit temple ptolémaïque de Qasr Al-Agouz (le château de la vieille), encore appelé chapelle de Tééphibis, est situé à environ 200 m au sud-ouest du temple de Medinet Habou, entre ce der­nier et les restes du palais d'Amenhotep III à Malgatta. Malgré son originalité, il est virtuelle­ment inconnu des visiteurs, même ceux qui se sont rendus plusieurs fois à Louqsor ne le connais­sent pas. Ce temple fait partie des sites inaugurés. « La beauté de ce temple réside dans le fait qu'il est architecturalement presque intact », affirme Mohamad Al-Cheikha.

D'autres sites ont été inaugurés, comme la tombe du chef des employés et celle n°TT148. Cette dernière est la tombe d'Amene­mope, qui était un prêtre d'Amon. Elle se trouve sur le versant nord de Dra Aboul-Naga, une zone où la roche est de mauvaise qualité, avec de nombreuses fissures. L'une d'entre elles était si large qu'elle a fait donner le surnom de « Porte de la fissure » à la tombe. Malgré cela, « on a pu tout réparer », expliquent les restaurateurs. Amenemope était une puissante personne, ce dont témoigne la taille de sa sépulture (et celle de son père, Tjanefer), descen­dant d'Ousermontou, un vizir de Toutankhamon, ainsi que de pon­tifes d'Amon, auxquels il est égale­ment lié par le mariage. Au cours du Nouvel Empire, l'espace de la tombe est devenu un lieu « sacré », et la sépulture privée s'est trans­formée en un temple privé où le défunt pouvait adorer les dieux pour l'éternité. Ceci est particu­lièrement net pour cette dynastie, et la tombe TT148 en est une bonne illustration. « Les tra­vaux de restauration de cette tombe exigeaient le renforcement des murs et des plafonds intéri­eurs », explique Al-Cheikha. D'après Ali Al-Asfar, la balade au sein de ces temples, en regardant les gravures et les sculptures, plonge le visiteur dans les scènes funéraires et de festivité d'une ère respectable et révolue. Ne manquez pas d'en exploiter.

Janvier 2014 - Dans Louxor désertée, les Egyptiens attendent les touristes

Avant, Noël était une période faste, mais aujourd'hui, son cheval qui baladait les touristes à Louxor tourne en rond: Salah, qui gagnait confortablement sa vie grâce aux trésors pharaoniques de Haute-Egypte, se demande désormais comment nourrir ses enfants.

Pour cet homme de 51 ans, vêtu d'une gellabiya noire, la longue robe traditionnelle, comme pour tous les autres, les touristes ont disparu le 25 janvier 2011, quand le vent du Printemps arabe a soufflé sur l'Egypte, emportant dans son tumulte le président Hosni Moubarak.

"Avant, je gagnais entre 2.000 et 3.000 livres (200 à 300 euros) par mois. Aujourd'hui, quand j'ai 10 livres en poche, je suis content", affirme ce conducteur de calèche, père de quatre garçons.

Dans la ville de 500.000 habitants en bord de Nil, toutes les familles dépendent totalement ou en grande partie du tourisme, un secteur qui représentait plus de 11% du PIB et employait plus de quatre millions d'Egyptiens jusqu'à récemment. 

Louxor, ville fantôme                      Vidéo ici

Mais les jours fastes où 10.000 personnes visitaient chaque jour le Temple de Karnak ou la Vallée des Rois sont loin. En cette période de fête, dans le souk, les touristes se comptent sur les doigts des deux mains. Quelques dizaines d'autres déambulent dans le Temple de la reine Hatchepsout, qui régna sur l'Egypte il y a 3.500 ans.

Dans tous ces sites, où l'on se frayait difficilement un passage il y a trois ans à peine, on n'aperçoit plus que quelques silhouettes entre les imposantes colonnes --pour beaucoup, des guides désœuvrés.

Dans sa maison --trois pièces en terre battue, dont une courette où vivent son cheval et quelques poules--, Salah refait inlassablement ses comptes: "J'avais un autre cheval, mais je l'ai vendu. Est-ce qu'il vaut mieux que je nourrisse deux animaux ou mes enfants?". Et d'ajouter que parmi les 340 conducteurs de calèches de Louxor, 20 ont vu leur animal mourir de faim.

Alors pour nourrir celui qui était son gagne-pain, et celui de son père avant lui, il va cueillir de la verdure dont il ramène de lourds sacs quand il ne peut payer ses 16 livres de fourrage quotidien.

Salah est loin d'être un cas isolé. Louxor aujourd'hui est une ville fantôme: le tarmac de l'aéroport est désespérément vide, calèches et taxis sont à l'arrêt devant des hôtels où personne ne descend.

La destitution de Morsi a porté un rude coup au tourisme

La révolution de janvier 2011 a porté un rude coup au tourisme, mais le coup de grâce est arrivé cet été. Avec la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée et la violente répression de ses partisans --plus de 1.000 morts--, la plupart des capitales ont imposé des restrictions drastiques aux voyageurs.

A Louxor, jusqu'ici épargnée par les violences, guides et vendeurs en veulent terriblement à M. Morsi et à sa confrérie des Frères musulmans, accusés d'avoir fait fuir les touristes. Pour retrouver la stabilité, tous n'attendent qu'une chose: la fin de la transition promise par l'armée, avec des élections prévues mi-2014.

Marie-France Gerber, vice-consul honoraire de France à Louxor, vit depuis 14 ans en Egypte. Elle observe "une pauvreté jamais vue", même si "depuis quelques semaines, il y a eu un assouplissement des restrictions".

Le gouverneur de Louxor, Tareq Saadeddine, lui, se veut optimiste: "Il y a trois mois, le taux d'occupation était de moins de 1%, aujourd'hui, il atteint 18% et ça augmente. Les bateaux ont recommencé à sortir du port: sur 255, un seul continuait à être en service, aujourd'hui ils sont 28", dit-il à l'AFP.

Dans le souk, les rares vendeurs qui ouvrent encore leur boutique réfutent ces chiffres: Mohamed Hussein jure n'avoir rien vendu depuis des mois. Si lui et ses collègues survivent, explique-t-il, c'est en piochant dans leurs économies et en vendant les bijoux de leurs femmes. Comme beaucoup d'autres, il ne peut plus payer l'électricité de son échoppe "depuis six mois".

Pour attirer les rares touristes, tous bradent leurs bibelots, et certains prennent le parti d'en rire: "Ici, c'est moins cher qu'à Tati", clame une pancarte en français en référence à un célèbre magasin à bas coûts. Le vendeur renchérit, dans un français parfait: "c'est tellement peu cher que tu peux même acheter des cadeaux pour les gens que tu n'aimes pas!". Source AFP

Décembre 2013

Enfin une bonne nouvelle : Recommandations de l'état Français sur la Haute Egypte - vallée du Nil entre Louxor et Abou Simbel : les déplacements professionnels ou touristiques sont possibles en faisant preuve de vigilance notamment au regard des évolutions de l'actualité égyptienne, et à la condition expresse de se déplacer par voie aérienne et de rester dans les agglomérations.

Carte

Louxor pleure
 
Ces longs mois d'incertitude politique, allant d'espoirs en désespoirs, ont, c'est une évidence, déstabilisé le pays ... MAIS l'Egypte a une force incroyable qui réside en son peuple, en sa bonne humeur conjuguée de façon sympathique à un fatalisme positif ...
Ils ne comprennent pas ce qui arrive à leur pays ... Ses mots entendus si souvent "bokra inch'allah, tout va bien", sonnent comme une excuse et sont prononcés aussi pour rassurer ...
Il n'empêche que la fatigue se fait sentir ... il arrive parfois que le manque d'argent, le désoeuvrement soient sources de conflits dans les familles ou entre voisins ... (... comme partout ailleurs ...)
Les bourses sont vides, les prix augmentent, celui des aliments de base, celui du kilo de tomates par exemple... Les dames nous disent qu'avant, au souk des légumes et volailles, avec 20 LE, on achetait ce dont on avait besoin, maintenant 50 LE ne suffisent plus ... (... comme partout ailleurs ...)
La 'benzine' est revenue, quelques coupures d'eau et de courant se produisent encore mais sont de courte durée ...
MAIS le tourisme qui "nourrit" la majeure partie de la population de louxor, se fait extrêmement rare sur les bords du nil. Les charters ne desservent plus - ou très rarement louxor. Les bateaux de croisière ne circulent plus, les motor boat et les felouques restent également à quai. Les taxis attendent désespérément des clients ... On n'entend plus le trot de calèches ... Les montgolfières ne colorent plus le ciel ... De nombreux grands hôtels ont fermé leurs portes. Le souk et la corniche sont vides ...
Les sites sont déserts. Le temple de karnak qui accueillait une moyenne de 6000 visiteurs par jour semble abandonné ... Nous y avons seulement croisé 5 touristes individuels et un groupe d'une douzaine de polonais ...
Karnak - Octobre 2013
Le site de deir el medineh, écrasé sous le soleil, semble lui aussi oublié de tous ...
Lorsque l'on souhaite visiter certaines tombes (assassif, khokha, ...), il faut attendre le gardien parfois 10 mn : il ne vient l'ouvrir que pour vous et referme dès la visite terminée.
Le 25 octobre, sur le parking de la vallée des rois, qui débordait avant de bus et minibus, 1 seul bus, 1 minibus et 2 taxis ... Idem, à deir el bahari ...
A noter aussi ce qui semble une aberration : alors que les sites sont vides, le prix des tickets d'entrée a augmenté ...
Si vous êtes aujourd'hui sur cette page c'est que vous aimez l'egypte !
alors aujourd'hui, l'egypte a besoin de nous, l'egypte a besoin de vous !
Il faut faire revivre le tourisme dans ce pays, il faut que les agences de voyage entendent nos demandes ...
Bien sûr qu'atterrir à hurghada, cela veut dire augmenter le voyage du prix du taxi et de 2x3 h de transport, mais si louxor n'est pas desservi, il faut accepter de le faire du moins pendant quelque temps ... ou bien arriver par egyptair qui offre des promos sur les vols ...
Retourner là-bas, c'est relancer la machine, c'est réinjecter des devises, c'est redonner du travail, c'est redonner de l'animation, ... et tout simplement ... c'est redonner de l'espoir !!!
En ce début d'automne, les 'touristes' habitués ont choisi de ne pas modifier leur programme et sont revenus... Belges, français, anglais, allemands, reprennent leurs habitudes au bord du nil ...
Et ils sont accueillis avec tant de joie ... Les égyptiens les remercient d'être là, ... mais ce sont eux qui doivent être remerciés d'être là les bras ouverts pour nous accueillir ...
Ils ont besoin de nous. Mohamed. Un accueil chaleureux. Les amis...

Ceci est ma propre vision, mon propre ressenti, lors de mon séjour de mi octobre 2013.

Marie Grillot Marie Grillot

 
JT de TF1 du 30 octobre 2013
 

Tout comme le Maxime, beaucoup de restaurant de la rive Est (le centre ville) sont fermés. Sur la rive Ouest le Blue Sky, le El Fayrouz et le Gezira Garden sont toujours ouverts (soyez vigilant à la fraîcheur des plats). Pour les autres restaurants je n'ai pas d'information.
Attention les gardiens de plusieurs sites n'hésitent pas à demander de l'argent pour l'accès à certaines parties des temples (Hatchepsout notamment). Refusez, et en cas de problème demandez à Mohamed de vous accompagner pour la visite. Pour l'instant évitez les excursions en dehors de Louxor (Denderah, Edfou...). La route Louxor/Hurgahada est sûr et vous offre la possibilité de venir à Louxor en profitant des magnifiques paysages du désert.

Pascal

27 septembre 2013
 
Le gouvernement français ne déconseille plus les séjours en Egypte, mais préconise la prudence.
 
Venez !
"Depuis la fin du mois d'août, les violences ont diminué sans pour autant disparaître. La situation reste instable dans le pays et nécessite une prudence particulière.

Par conséquent, il est impératif de se tenir à l'écart des manifestations et rassemblements, de faire preuve de prudence en toute circonstance et d'éviter tout déplacement, sauf raison impérieuse.

Enfin, il est à noter que le trafic aérien de et vers l'Egypte n'est pas affecté par la situation. L'aéroport du Caire fonctionne normalement, notamment s'agissant des transits internationaux.

En cas de déplacement à l'intérieur du pays, il convient de privilégier l'avion, tout particulièrement pour se rendre vers la mer Rouge ou la Moyenne et Haute Egypte."

Dimanche 15 septembre 2013
Habituellement concurrents et tous unis aujourd'hui, les Tour-Opérateurs manifestent également sur une pleine page dans Le Figaro et dans Libération, pour soutenir... l'Egypte !
Encouragez-les par un "J'aime" ou en partageant cette photo !

Dans le Figaro et dans Libération

Vendredi 13 septembre 2013
 
Ici à Louxor, ca va très bien, tout est calme, chacun vit sa vie, malheureusement, toujours pas de touristes, une seule montgolfière cette semaine...
Marie-Paule de Louxor.
 
Le restaurant en partie brûlé le 15 août a été remis en état.
Ouverture restaurant Louxor
 
Vendredi 6 septembre 2013
Egypte : le gouvernement dissout les Frères Musulmans

Vendredi, le gouvernement égyptien a décidé de dissoudre l'organisation religieuse des Frères Musulmans. Elle avait été fondée en 1928 puis dissoute par l'armé au pouvoir en 1954.
Les Frères musulmans ne sont plus. Le gouvernement égyptien a pris la décision de dissoudre l'organisation religieuse en tant qu'organisation non gouvernementale, rapporte le journal officiel Al Akhbar. Si l'information est connue depuis vendredi, elle ne sera annoncée officiellement que la semaine prochaine. "La décision du ministre a été publiée, mais elle ne sera annoncée qu'en début de semaine prochaine lors d'une conférence de presse", écrit le journal citant Hany Mahana, porte-parole du ministre de la Solidarité locale.

La décision d'applique à l'ONG qui avait été officiellement enregistrée par la fraternité au mois de mars en réaction à une procédure judiciaire estimant que le mouvement n'avait aucun statut légal. Les Frères musulmans ont été fondés en 1928 et a été dissoute une première fois en 1954 par l'armée au pouvoir.

 Jeudi 22 août 2013
 
Les forces de sécurité de Luxor ont arrêté mardi 20 août dans leurs maisons trois dirigeants des frères musulmans dans le sud de Louxor à Esna : Le premier est député de la liberté et du parti de la Justice, le second est député du parti de la liberté et de la justice. Le troisième, un chef de file de la Communauté, n'a pas été arrêtés parce qu'il n'était pas dans sa maison.

La police avait arrêté lundi 19 août un certain nombre de partisants des frères à Louxor dont un webmaster des frères et Secrétaire adjoint du parti de la liberté et de justice et un second Secrétaire du parti de la jeunesse et deux dirigeants du parti.

Dimanche 18 août 2013
 
Hier tout était calme à Louxor. La poulation de la rive Ouest surveille les FM et la police est présente sur les sites de la rive Est.
 
Jeudi 15 août 2013
 
Des membres des frères musulman ont incendié des magasins, des eglises Copte, l'hôtel Horus et l'auvent des caléchiers . Cela en représailles  de l'évacuation des 2 Sit in du Caire.image-1.jpg
Aujourd'hui la population devrait s'organiser pour protéger les bâtiments et les sites contre de nouvelles dégradations perpétrées par les FM. Mohamed, Marie Paule et tous mes amis de Louxor vont bien.
Pascal
 
image.jpgEnvoyé de mon iPad

Mardi 13 août 2013

Témoignage d'un expatrié habitant au Caire :  

"...j’ai passé beaucoup de temps à suivre au jour le jour les développements de la situation en Egypte. Je dois dire que je suis plutôt choqué par la superficialité et la partialité des médias occidentaux qui en rendent compte, la plupart puisant leurs informations à une chaine du Qatar (al-Jazira) qui soutient à fond les frères musulmans, sans compter les réticences des USA qui avaient misé toute leur stratégie moyen-orientale sur les courants islamistes prétendument “modérés” dont les frères musulmans arrivés au pouvoir en Turquie, en Tunisie, en Egypte etc. Depuis des années j’entendais dénoncer par bien des courants arabes un prétendu complot américain pour diviser le Proche-Orient en une multitude d’entités confessionnelles qui seraient en conflit permanent entre elles, garantissant ainsi l’affaiblissement du monde arabe et par contre-coup la sécurité d’Israël. Je n’arrivais pas à donner le moindre crédit à une telle hypothèse. Eh bien, je dois dire que c’est maintenant devenu pour moi une évidence au vu des événements d’Egypte. 
Des milliers d'opposants Mohamed Morsi reunis place Tahrir le 30 juin 2013
Etant sur place, j’ai été témoin des manifestations monstres du peuple égyptien (totalement pacifique et regroupant dans une fraternisation étonnante chrétiens et musulmans, intellectuels et gens du peuple), d’abord le 30 juin (plus de 30 millions à travers toute l’Egypte) pour réclamer la fin du régime des frères musulmans, puis le 3 juillet pour manifester leur liesse de la destitution de Morsi (président frère musulman), et encore le 26 juillet (près de 40 millions) à l’appui de l’armée pour mettre fin au terrorisme exercé par les frères musulmans et autres islamistes. Les prises de vues aériennes de ces manifestations étaient absolument impressionnantes. La mobilisation populaire dépassait largement celle qui a conduit à la chute de Moubarak.  Nommer tout cela “coup d’état militaire” est une entorse criante à la réalité : c’est vraiment le peuple qui a destitué Morsi et l’armée s’est tout simplement rangée de son côté et c’est un régime provisoire civil qui a été mis en place tandis que le chef des armées (Sissi) ne cessait de répéter qu’il n’avait personnellement aucune ambition politique. La “feuille de route” du gouvernement provisoire est celle-là même qu’avaient élaboré les jeunes du mouvement “tamarrod” (= rébellion) qui avait été à l’origine de la mobilisation populaire. Curieusement les USA n’ont pas parlé de coup d’état militaire pour la chute de Moubarak alors que pourtant c’est l’armée qui a été ensuite au pouvoir dans une longue période transitoire. Sans doute avaient-ils déjà prévu l’arrivée au pouvoir des frères musulmans sur lesquels ils misaient. 
Pendant l’année de présidence de Morsi les frères musulmans ont totalement délaissé les problèmes cruciaux du pays (économie paralysée, tourisme anéanti, chômage, pauvreté grandissante) pour ne s’occuper que de mettre en place leurs hommes dans tous les rouages de l’Etat au prix d’entorses successives à la constitution). Ils ont libéré et réhabilité d’anciens terroristes impliqués dans l’assassinat de Sadate et dans les attentats terroristes qui se sont succédés en Egypte dans les années 90. Ils n’ont rien trouvé de mieux que de nommer gouverneur de Louxor un membre de la “Jama’a islamiyya” qui avait été à l’origine du massacre de 62 touristes étrangers à Louxor en 1997. La liste serait longue si je voulais tout évoquer. Une énorme crise de carburant paralysait le pays, provoquant des kilomètres de bouchon autour des stations d’essence. Or il se trouve que, depuis la destitution de Morsi, les forces de sécurité égyptiennes ont découvert d’immenses réservoirs souterrains où étaient stockés plus de 2 millions et demi de litres de carburant destiné au Hamas (mouvement palestinien affilié aux frères musulmans et qui contrôle la bande de Gaza). Cela devait faire partie de la transaction passée avec le Hamas, à l’instigation des USA, pour qu’il cesse ses attaques d’Israël... et, de fait, pendant tout le temps où Morsi a été au pouvoir, il n’y a eu aucune agression du Hamas contre Israël. Les médias égyptiens parlent même d’un projet de cession d’une partie du Sinaï au Hamas palestinien. Si la chose est avérée elle expliquerait sans doute que l’armée égyptienne ait été acquise aussi facilement au renversement de Morsi car elle se pose en garant de l’intégrité territoriale. 
Les dernières semaines ont vu défiler au Caire des représentants des USA, de l’Europe, de l’Union africaine et de certains Etats arabes (dont le Qatar) qui, sous prétexte de négocier une issue pacifique à la crise, ont exercé des pressions très fortes sur le gouvernement transitoire pour libérer sans poursuites les leaders des frères musulmans dont certains sont en prison. Or tous ces leaders (dont certains sont encore en fuite) sont poursuivis judiciairement pour de multiples chefs d’accusation  (malversations financières, intelligence avec l’étranger contre l’intégrité territoriale, assassinats et tortures, etc.). La population égyptienne commençait à gronder et à réclamer la fin de ces interventions étrangères. C’est chose faite et on s’attend à ce que les forces de sécurité mettent fin dans les jours qui viennent aux deux camps retranchés où se regroupent les supporters de Morsi. Ce sera chose délicate car les “frères” ont mobilisé femmes et enfants (enfants apportés là à partir d’orphelinats qui étaient gérés par les frères musulmans), dans le but manifeste de faire croire au monde que l’armée et la police égyptiennes massacrent femmes et enfants. Mais ces deux camps retranchés sont de véritables forteresses : barricades, tranchées, armes stockées...
des-militants-pro-morsi-en-sit-in-le-3-aout-2013-sur-la-place-rabaa-al-adawiya-au-caire
Il est de notoriété publique que les manifestants groupés là sont pour une bonne part de pauvres gens à qui est versé un salaire en contre partie de leur participation. Curieusement, alors que le mois de ramadan voyait dans les rues du Caire une recrudescence des quémandeurs et mendiants, cette année, ils sont nettement moins nombreux, la plupart s’étant laissés attirer par cette manne inespérée que leur offraient les frères musulmans. On espère que les forces de sécurité sauront trouver les moyens les moins sanglants possibles. Le mieux serait sans doute de bloquer les accès à ces camps et de leur couper les vivres et approvisionnements de toute sorte. 
On vit donc en ce moment un véritable suspense. Il est temps que l’Egypte retrouve la stabilité et fasse redémarrer son économie."

Mercredi 3 Juillet 2013

L'armée a pris le pouvoir ce mercredi en Egypte et a signifié au président Morsi qu'il n'était plus en fonction. L'armée a annoncé la suspension de la constitution et demande au président de la Cour constitutionnelle d'assurer la présidence par interim en attendant de nouvelles élections.

Louxor Juillet 2013

23 Juin 2013

Le nouveau gouverneur controversé de Louxor démissionne !
Le nouveau gouverneur de Louxor, membre d'une formation islamiste liée à un attentat dans cette cité touristique en 1997 et dont la nomination a provoqué un tollé en Egypte, a annoncé dimanche avoir décidé de démissionner.

Louxor
Adel al-Khayyat a affirmé lors d'une conférence de presse retransmise à la télévision qu'il avait décidé de "présenter sa démission au Premier ministre Hicham Qandil".

Marie-Paule de Louxor : "...victoire ! comme quoi, il ne faut jamais désespérer !! garder espoir! moi, je crois en eux et là, sans blessés, sans morts, ils l'ont eu ! bravo ! je vous adore ! ils vont y arriver à remonter leur pays..."

18 Juin 2013

Le président Mohamed Morsi a nommé gouverneur de Louxor Adel Mohamed al Khayat, un ex-dirigeant de la Gama’a al Islamiya, le groupe islamiste responsable de l'attentat à Louxor en 1997.  Ce choix a provoqué la colère de certains habitants de Louxor, notamment les employés du secteur touristique. Ils ont manifesté devant la maison du gouverneur.

Marie-Paule à Louxor : ce matin...quelques courses, l'ambiance est déjà un peu à la fête, les magasins sont ouverts dans les rues avec des friandises pour le ramadan! Je suis allée voir la manifestation devant le bureau du gouverneur.... beaucoup m'invitaient à aller près du bâtiment, comme quoi, il n'y a pas d'agressivité envers les touristes !! juste un policier, quand j'ai demandé si je pouvais faire une photo, il m'a répondu en rigolant "Morsi te mettra en prison"...

27 Avril 2013

L'Egypte, pour les trois premiers mois de l'année, enregistre une progression de l'activité touristique par rapport au premier trimestre de 2012 de 14,6% avec un total de plus de 2,8 millions de visiteurs.

L'Europe, premier marché touristique du pays des Pharaons, retrouve progressivement son attrait pour ce pays. En effet, avec plus de 2,1 millions de touristes l'Europe passe au vert avec + 14,6%.
Sans surprise, les Russes prennent la première place avec 490.026 visiteurs(+43,2 %), suivis par les Allemands avec 308.193 touristes (+16,5%), les Britanniques avec 269.866 touristes (+2,5%) et enfin les Italiens avec 150.264 personnes (+9 %). L'ouverture des longues croisières, la reprise des vols en montgolfière à Louxor, pour lesquels les autorités égyptiennes ont mis en place des mesures de sécurité drastiques, tout comme dans les stations balnéaires où la sécurité est encore renforcée par les webcams, ont contribués à cette évolution. Le trafic touristique des Français à enregistré 56.146 visiteurs. La France se retrouve actuellement à la 11ème place dans le Top Ten des pays émetteurs.

Une grande manifestation est organisé sur la rive Est de Louxor. Départ de Karnak et direction le temple de Louxor. Les caléchiers, les felouquiers, les commerçants demandent aux touristes de revenir à Louxor, ville calme, chaleureuse et accueillante !!

"...ambiance bon enfant, sourires, pas d'agressivité, pourtant, c'est une question de survie maintenant! dommage, il manquait des occidentaux et aussi pas mal peut-être de felouquiers, de caléchiers, etc....mais peut-être l'info n'est pas bien passée. nous sommes parties vers 17h de Karnak, arrivées vers 19h à Luxor, reparties sur la rive ouest vers 20h, petit dîner au Blue Sky avec Raymond et Adham est venu nous rechercher vers 21h30!.." Marie-Paule

Voici quelques clichés de l'évènement réalisés par Marie-Paule participante de cette joyeuse procession.

Marie-Paule et Monique Départ de Karnak Départ de Karnak

Les Felouquiers Direction le temple de Louxor Une cortège pharaonique !

Arrivée de nuit au temple de Louxor Marie-Paule devant le temple de Louxor 

20 Avril 2013

Dix montgolfières dans le ciel de Louxor : le gouverneur, premier passager

Dix montgolfières ont pris le vol, à l'aube du dimanche, après la suspension des excursions pendant deux mois, à la suite du crash d'un ballon, fin février dernier, ayant coûté la vie à 19 touristes.

Le 23 avril 2013 - Photo de Marie Paule

Le gouverneur de Louxor, Ezzat Saad a embarqué dans la première montgolfière pour annoncer la reprise des excursions.Selon une source sécuritaire, huit vols étaient expérimentaux et deux transportaient 14 touristes. Des mesures sécuritaires drastiques ont été adoptées dans l'aéroport des montgolfières et la brigade touristique a été massivement déployée dans les abords.

 18 Mars 2013

De retour d'une semaine à Louxor : Comme d'habitude tout c'est super bien passé à Louxor avec notre grande famille Égyptienne .
Fete tous les soirs sur la terrasse de Mohamed avec en contre champ le temple de Louxor.
37° et plein soleil, temples, palmiers, le Nil, les felouques et les petits restos en bord de Nil.

Visite guidée du Ramesseum avec Eric. L'atelier de poterie de Christine Isabelle et Patoche

Le pays et vraiment coupé en deux, au nord quelques problèmes et au sud le calme chaleureux d'une population accueillante et extraordinaire.
Louxor ou il fait bon respirer les odeurs de Koftas, de Tahina et d'hibiscus. La grève des vendeurs de la vallée des rois est terminée depuis une semaine. Venez nombreux à l'atelier de poterie acheter les merveilles réalisées par les potiers et les enfants. 
Pascal

4 Mars 2013 - West Bank Louxor

Les propriétaires des boutiques pour touristes ont bloqué l'accès à la vallée des rois et au temple d'Hatshepsout. Ils souhaitent ainsi protester contre la baisse de leurs revenus en lien direct avec la chute du tourisme touchant particulièrement cette région de la Haute-Egypte, habituellement haut lieu du tourisme "pharaonique". 

Photo:Al-Ahram)

Les bazars touristiques qui longent les accès à ces sites prestigieux leurs sont loués (400 à 2.500 LE par mois) par le ministère des antiquités. 

Comment peuvent-il continuer à payer ce loyer alors qu'aujourd'hui la fréquentation de ces sites est en chute libre ? 

Afin d'alléger les charges qui pèsent sur eux, le Ministère des antiquités a annoncé, dimanche, qu'il étudiait la possibilité de lier le montant des loyers au taux de fréquentation des sites ... à suivre ...

28 Février 2013

In memoriam 

Demain vendredi, à 16 h, en présence du gouverneur de Louxor, un service funèbre sera rendu, sur les lieux du crash, en mémoire des victimes. 

Nous aurons une pensée très forte pour ceux qui ne sont plus, pour ceux qui ont péri d’une si atroce façon sur les lieux que nous aimons. Nous pensons aussi à ceux qui les aimaient et qui devront désormais apprendre à vivre sans eux.  Cela aurait pu être ce couple sympa croisé sur le baladi, ou bien cette maman et sa fille avec lesquelles on aurait échangé un sourire au bord de la piscine, ou bien encore ces japonais en lune de miel qui se faisaient photographier à deir el bahari, ou bien encore cet anglais «so british» dans son short un peu désuet … Tous s’étaient levés ce matin-là heureux d’aller survoler les merveilles de la west bank … Cela aurait pu être vous, ou toi …

In memoriam

26 Février 2013

Un terrible accident de montgolfière a tué 19 personnes sur la rive ouest de Louxor. L'appareil aurait pris feu, avant d'exploser et s'écraser dans un champ de canne à sucre. Nous avons une pensée pour les personnes disparues et leurs familles.


20 Février 2013

Des conferences gratuites en anglais sur l'Egyptologies données par des archéologues ont lieu tous les dimanches à 19h au musée de la momification.

Dimanche dernier :  Celle d'hier soir sur Djehuty et le site de Dra Abu el Naga, presentee par un archeologue de la mission espagnole qui fouille le site depuis 12 ans nous a tous ravis. Nicole

10 Février 2013

Tout est calme à Louxor ! Mohamed vient acceuillir Monique à l'aéroport en compagnie de la charmante Marie-Paule.

Souriez, vous êtes à Louxor !Photo de Marie-Paule

27 Janvier 2013

Pas de manifestations violentes ni d'affrontements : La situation à Louxor est comme d'habitude très calme. Voici le témoignage de Marie-Paule, Nicole et Raymond. Tous les trois habitent à Louxor depuis de nombreuses années.

Oui, tout est calme, j'ai entendu hier de mon flat quelques minutes de slogans mais aucune agressivité! pas de blessés, pas de morts! Ce matin, jour normal, plus rien sur l'esplanade du temple. Je vais le dire sur mon blog et je râle sur facebook !

Il va falloir dire tous les jours que luxor est loin du caire et que tout va bien ici, les égyptiens ne comprennent pas pq il n'y a pas plus de touristes et me demandent tout le temps de faire la pub de luxor sur internet ! J'en ai marre de ne voir que des propos négatifs...je suis très très en colère! ...tu vois, derrière ces propos, je me dis qu'ils ne pensent qu'à eux, à leurs peurs et les égyptiens, ils s'en foutent! comme ils s'en fichaient du temps de moubarak alors qu'ils étaient sans liberté et rackettés, etc... Marie-Paule

   25 Janvier 2013 - Louxor - Egypt Unveiled Photography  25 Janvier 2013 - Louxor - Egypt Unveiled Photography  25 Janvier 2013 - Louxor - Egypt Unveiled Photography

Oui, tout est calme à Louxor, j'ai entendu hier de mon flat quelques minutes de slogans mais aucune agressivité! pas de blessés, pas de morts!

Precautions obligent je ne suis pas allee a Luxor "City" hier mais deux personnes - une de chaque rive et qui ne se connaissent pas - m'ont confirme une mini manif devant le Council. Sinon RAS.

Neanmoins les Thebains paraissent tristes, leur humour cordial habituel a disparu et les sourires sont forces. Ils souffrent de la situation stagnante et perdent patiente. Problemes de ravitaillement de gaz, files monstrueuses aux stations de Gasoil, trop peu de tourisme pour la saison, etc. Souhaitons quils continuent ici de garder leur calme !

 Autres infos :

- Le tabac a en effet augmente mais d'une Livre par paquet seulement et non comme "radio-coffee-shop" disait, du double.
- En plus de celui de Karnak un nouveau Duty Free Shop tout neuf va ouvrir tres prochainement a Awameyya. Celui situe pres de l'hotel Emilio est bien ferme.
- Les conferences menees par des archeologues ont repris au Musee de la Momification les dimanches a 19h (en anglais)

C'est tout pour l'instant, plus tres bientot. Bonsoir mon ami. Nicole

Louxor, dimanche 27 janvier 2013
Si des incidents ont eu lieu dans un quartier du Caire, il est normal que la presse en parle. Ce qui l'est beaucoup moins, c'est de faire croire aux téléspectateurs que l'Egypte est à feu et à sang!
Voici trois ans que je vis la majeure partie de l'année à Louxor; il n'y a pas le moindre problème et je n'ai jamais eu le moindre sentiment d'insécurité.
Je ne comprends pas le « jeu » des journalistes, qui, par des informations tronquées, passées en boucle, jouent à faire peur et empêchent la population de vivre décemment. Serait-ce pour faire de l'audience?
Sachez qu'il n'y aucune crainte à avoir et venez visiter l'Egypte en toute quiétude!
Le seul risque, c'est d'attraper le virus et, après chaque séjour, d'attendre avec impatience le prochain retour dans ce beau pays. Raymond

 

15 Janvier 2013

Alors quoi de neuf ici : le duty free, pres de l'hotel Emilio a ete ferme (on ne sait pas si c'est definitif) par contre celui de Karnak est ouvert et vend les memes choses aux touristes. Beaucoup de bateaux de croisieres sont de nouveau sur le Nil. Oh, rien a voir avec l'avant-revolution, mais tout de meme rejouissant par rapport a l'hiver 2011. Il a fait tres froid pendant la semaine passee (16°C) et heureusement nous sommes repasses a 23.

Des petites boutiques sont installées pour fêter la nouvelle année.

Rien ne change sur notre rive calme et qui se rejouit depuis avant Noel de recevoir les nombreux groupes et individuels. Nicole de Louxor (Photo de Marie-Paule)

03 Janvier 2013

Venez en Egypte ! La situation sur place

01 Janvier 2013

Voici une petite photo du mini feu d'artifice vu depuis la terrasse pour le 1er janvier. Béatrice.

1er janvier 2013

06 décembre 2012

Marie-Paule de Louxor : coucou, nous sommes très tristes ici de ce qui se passe au Caire, mais à Luxor, tout va bien. J'ai parlé avec plusieurs égyptiens, ils veulent que ca reste cool ici et ils veulent surtout que les touristes arrivent! ils veulent du travail, une vie simple... de la nourriture, des habits et c'est bon!

                                   Repas au Ramesseum             Les travaux - Déc 2012

 25 novembre 2012

Marie-Paule de Louxor : Bonjour tout le monde, rassurez-vous, il fait calme ici, une manifestation ce matin sur Luxor, déjà terminée. Je voulais vous parler du Ramesseum! Je sais que certains d'entre vous qui sont inscrits sur ce blog connaissent bien et le Ramesseum, et l'association pour la sauvegarde de ce temple et Christian Leblanc.

Site de l'association

La mission travaille quelques mois par an sur le site, car cela coute très cher, et il y a encore énormément de travail! Voici quelques photos prises dimanche dernier, j'y étais allée avec Mohamed (coucou Pascal):

Momo avec Mr Christian Leblanc. Déplacement des fragments Mise en place des fragments

Il y a 20 ans que Christian Leblanc travaille sur ce site et il y en a encore pour autant d'années de travail. J'ai eu la chance de le rencontrer pour la première fois il y a une semaine et de le revoir sur le site dimanche, c'est un homme super gentil et qui n'est pas avare pour nous donner des explications de son travail, je le remercie vivement! Du coup, j'ai bien envie de trouver un bon bouquin sur le Temple....faut dire que mes amis Michel, Eric et Daniel y travaillent aussi.

                                        Mohamed  Mise en place des fragments

Je me suis aussi inscrite comme membre de l'asso ainsi que Jean-Louis , alors si le coeur vous en dit : vous y trouverez un bulletin d'inscription....et chaque année, nous reçevons un livre magnifique avec tout le travail qui a été fait,et  de superbes photos. Marie-Paule

Le 20 Novembre 2012

Christian Leblanc s'occupe des débris de la statue en syénite de Ramsès II assis sur le trône, qui d'après certains calculs, devait avoir 17 mètres de haut et peser plus de 1000 tonnes, surnommé "le soleil des princes", il incarnait le ka de Ramsès, son inépuisable puissance de création. Une grue déplace les lourds fragments de pierre.

Ramesseum - novembre 2012Ramesseum - novembre 2012Ramesseum - novembre 2012

Ramesseum - novembre 2012Ramesseum - novembre 2012Ramesseum - novembre 2012

Photos de Marie-Paule.

Le 1er Novembre 2012

Bonsoir Pascal,
cette semaine, il y a beaucoup de monde à Luxor: beaucoup de bateaux à moteur et de felouques sur le Nil,il ya longtemps que l'on n'avait plus vu cela!
pas mal de bus sur le site des colosses de Memnon (photos ci-dessous)

                                     Colosses de Memnon - Novembre 2012                   Colosses de Memnon - Novembre 2012
j'ai visité Medinet Habu , Hatshepsut avec des amis, là aussi, plusieurs bus, du monde à l'intérieur
l'hôtel Sofitel de Karnak etait bien rempli.
je t'envoie des photos en pièces jointes des colosses et du nil, tu vas voir
si cela dure comme cela, ce sera génial, c'est loin d'être suffisant, mais c'est un bon début! 

Marie-paule - westbank de Louxor

Le 14 Septembre 2012

Réactions au film anti-islamique débile : Nicole et Marie-paule vivent sur la westbank de Louxor : 

coucou Pascal, hier, je suis allée d'El Jorf à Lagalta à pied, une bonne demi-heure, aller, pareil au retour, personne n'a parlé de quoi que ce soit, tout le monde vit sa vie normalement, surtout ds les champs en ce moment. je suis allée à Ramla avant hier en fin d'après-midi : calme plat! et la prière d'hier midi, calme aussi, comme d'habitude, je n'ai entendu aucun imam crier ou avoir l'air d'être en colère, pourtant, j'entends plusieurs mosquées de mon appartement. En plus, je suis rentrée chez moi à peu près au moment de l'appel à la prière, des hommes attendaient de rentrer ds la petite mosquée près de chez moi, assis, à discuter, zen! voilà, tout va bien. Marie-Paul

Il devait y avoir une manif, effectivement, mais elle n'a pas eu lieu ! Louxor est calme, tant mieux pour tout le monde. Bonne nouvelle pour ton site. Selon leurs dires, les "thebains" sont solidaires aux reactions de tous leurs freres mais sont restes calmes, suivant les appels au calme du President Morsi. D'autre part, (concentre des discussions) ils pensent qu'il faut traiter le probleme a la base, c-a-d que ceux qui ont fabrique ce clip infame et insultant doivent se justifier et surtout s'excuser.  J'ajoute que les egyptiens de Louxor West restent tels quels, souriants, accueillants envers tous les touristes. Il n'y a pas d'americains en ce moment !! et c'est mieux pour l'instant. Nicole

Le 02 septembre 2012

Bonjour à tous,
Ce douzième séjour en Égypte sera celui des rencontres.
Didier le pensionnaire de la suite Toutankhamon. Un garçon affable, sympathique, toujours d'humeur égale et la blague au coin de la bouche. Quel plaisir de déguster une stella tiède au Rest-House du Ramesseum en compagnie de ce joyeux Belge !
Pascale, Christian, Elodie et Alexandre avec lesquelles nous avons encombré la piscine du Gezira Garden. Alexandre le champion du dégommage de tête anglaise (avec une balle souple de faible diamètre) Christian le roi du double ricochet et du bris de verre, mais également sauveteur d'un petit garçon égyptien proche de la noyade ! 
Marie-Paule la reine de la broderie. Nous avons partagé ensemble 3 soirées sur les roofs des villas et une sûr un motorboat. Elle nous a fait découvrir une magnifique villa au pied du Nil située après l'île aux bananes.
Nicole et Nicole, les deux habituées de la piscine du Gezira Garden. Cela fait plusieurs années que nous nous croisons autour du bassin mais cette foi ci le contact est passé. Noura (Nicole) nous a invité dans sa superbe maison située dans la campagne Thébaine. Sa villa est en vente et l'annonce est visible sur la page d'accueil du site.
Jeanine, Dominique, Isabelle, Denis, Claude, Thierry, avec lesquelles nous avons festoyé.
Mohamed, Ragab, Sayed, Hamdi, Chazli, Ali, Rifaï... Nous ont accueilli comme des princes !
Soirées sur les roofs, musiciens, dîner sur un motorboat : la fiesta à Louxor
La cité antique cet été est désertée par les touristes. Calme, calme et calme plat.
Pas d'agressivité dans les rues, R.A.S. Comme d'habitude seuls les calèchiers postés au pied du Old Winter pratiquent un harcèlement ridicule.
Je ne me lasserai pas de le répéter : Venez a Louxor, ils ont besoin de vous !
Pascal

Le 03 août 2012 - Le Président Morsi à Luxor

La vie à Louxor par Marie-Paule

Le président Morsi est venu à Luxor aujourd'hui! 

OK, branle-bas de combat, le temps de m'habiller, de mettre Akhnaton au jardin et hop, taxi brousse jusqu'au ferry.... mince, pas de ferry, juste les bateaux à moteur! why? et bien parce que les traversées sont interdites de la rive ouest à la rive est jusqu'à ce que le président soit parti! j'ai eu de la chance, je suis partie avec le dernier bateau à moteur escorté par 2 zodiacs de la police. On ne peut pas passer devant le Temple du côté de la corniche, il faut faire le tour par derrière. c'est parti, des policiers, des militaires partout, partout! je me retrouve toute seule sur la place du Temple, on me fait rentrer, prendre mon billet, fouillée, et hop, je peux aller voir le président! ah! tout de même!

 Bref, l'est tout petit le président, j'ai eu du mal à le trouver entouré qu'il était par plein de gardes du corps. j'ai fait une photo (tjs pas de câble--)). allocution ds la première cour du Temple et hop, il s'en va! ben.... ma lettre....je la donne à un garde du corps, j'espère qu'il va la lui remettre, de toute façon, pas eu moyen de l'approcher, juste à qq mètres. Il donnait une conférence de presse je crois, mais ici, pour avoir une info juste! voilà, je l'ai ratée! suis triste. du coup, j'ai visité le Temple, ca faisait longtemps! quel bonheur, en plus, toute seule! alors là, magique! je me suis retrouvée dans le naos, ds la pénombre seule... le bonheur!!!!! allez, papotage abec les gardiens et hop, je rentre à la maison,broderie avec Brigitte en vue, et puis grande soif ---))

Morsi à Louxor

"L'Egypte est plus sûre qu'avant et ouverte à tous, et Louxor restera la capitale du tourisme et des antiquités"

Le nouveau président égyptien, l'islamiste Mohamed Morsi, s'est engagé vendredi à garantir la sécurité des touristes, dont le nombre a fortement baissé après la révolte de début 2011, portant un coup à l'économie.

"Les Egyptiens après la révolution veillent encore plus à assurer la sécurité pour tous les visiteurs", a déclaré M. Morsi lors d'une visite à Louxor, en Haute-Egypte, dans des propos rapportés par l'agence officielle Mena. "L'Egypte est plus sûre qu'avant et ouverte à tous, et Louxor restera la capitale du tourisme et des antiquités", a-t-il ajouté depuis cette ville qui regorge de sites pharaoniques et souffre de l'absence de touristes.

Selon la Mena, le président a promis aux touristes présents pendant sa visite aux temples de Louxor et Karnak "de déployer tous les efforts afin d'empêcher qu'il arrive quoi que ce soit pouvant causer un recul du tourisme de nouveau".

"Ici, vous jouissez de la sécurité, déplacez-vous librement et profitez du climat de l'Egypte et de sa civilisation antique, nous ferons tout notre possible pour que vous appréciiez votre séjour en Egypte", a-t-il lancé.

M. Morsi a estimé que l'hiver prochain --haute saison en Egypte-- verrait une hausse du nombre de touristes à Louxor et dans les autres villes touristiques d'Egypte.

Le 20 juillet 2012 

La vie à Louxor par Marie-Paule
Premier jour de ramadan. 
bonjour tout le monde,

Tout d'abord, un grand bonheur: l'arrivée de Monique pour 2 grandes semaines! enfin: une brodeuse arrive, on va pouvoir faire nos ouvrages ensemble.....hum.... Pourtant bien installées, soit sur la terrasse de Mohamed, avec vue sur le Nil et le Temple de Luxor... soit au coffee shop d'Omar, tout au bord du Nil..... soit dans mon nouvel appartement avec une vue..... bref! on a passé de très bons moments: à se reposer, à visiter le petit temple à Medinet Habu avec un guide rien que pour nous deux. Balade en felouque de 3 heures (seul jour où il a fait un bon vent) avec Mousa2, jusqu'au pont de Luxor et retour: magique!!!! et puis le summum : la visite du Sudan grâce à Marie Bergamote et Marie Claire, alors là!!!!!!Attendez qu'elles arrivent !!!! Mazette.... c'est magnifique.....Amir nous invite à boire qq chose ds le salon tout en bois, en vitraux...tapis....
le bateau a été construit pour le roi farouk il y a 225 ans, Agatha Christie, s'étant trouvée à bord à eu l'idée de son roman "Mort sur le Nil", et puis le film tourné un peu à bord.
Allez, on discute un peu (Marie et Marie Claire, j'ai dit bonjour de votre part t je lui ai dit que vous l'embrassiez), très très gentil Amir ! puis visite avec le second: les ponts, une des chambres et salle de bains : 23 chambres dont 5 suites si je ne me trompe pas.
voilà, et puis il a fallu se quitter, Ragab nous a conduit à l'aéroport, je n'ai voulu quitter Monique qu'à la dernière minute, elle est trop géniale, une grande âme ma Momo! j'ai vraiment des amis qui prennent soin de moi ici.

mon propriétaire est gentil tout plein, le contrat est signé, porté à la police, j'ai internet depuis avant hier et je peux choisir mes couleurs pour mon futur flat. avant hier, nous avons fait un barbecue poulet, pain à nous deux dans le jardin, on a bien discuté.
Monique, reviens vite!
Luxor, ville morte en ce premier jour de ramadan, ca fait drôle! je me suis fait gentiment rouspété par un felouquier, qui m'a vue marcher en plein soleil sur la corniche (vide) vers 11h . Il m'a dit de rentrer vite, trop chaud, pas bon!
voilà! bon, je crois n'avoir rien oublié, les photos vont venir, la suite du désert aussi. allez, je retourne au Tour de France...bonne après-midi, à bientôt, insh'Allah

Le 9 juillet 2012

...tout est très calme depuis les élections: tout le monde est content de Morsi, même si on dit "wait and see", pas d'agressivité, tout le monde vit sa vie , vous pouvez venir. Les boutiques se préparent pour le ramadan: des sweets, des fuits secs, miam! C'est difficile pour certains, mais ils ont de l'espoir que les touristes reviennent cet hiver, le moral sera un peu plus haut que l'année dernière je crois. bisous fort, fort, à bientôt, insh'Allah...Marie-Paule de Louxor.

Le 27 juin 2012 : Peut on visiter l'Egypte sans craintes avec un président « Frère musulman »?

Traduit de l'anglais - Jane Akshar

Il y a quelque temps, j'aurais dit non, mais pas aujourd'hui : je les ai rencontrés. La première action de notre député des Frères musulmans, le Dr Dardery à été de vouloir rencontrer les étrangers vivants à Louxor. Il voulait répondre à toute nos préoccupations. Il a parlé avec éloquence, il s'est engagé, il a écouté et il s'est félicité d'avoir échangé avec des femmes étrangères et leur a serré la main.

Mohamed Morsi à Louxor

Récemment, le candidat des Frères musulmans à l'élection présidentiel a organisé un rassemblement à Louxor. Personnellement, j'ai été invité à y assister. J'ai eu l'autorisation de filmé la réunion . Lors du débat quand j'ai indiqué que j'avais une question à poser, le micro m'a été tendu presque immédiatement. J'ai posé ma question en anglais et il a été répondu en anglais. Et pourtant, je n'ai pas le droit de vote, je suis étrangère, je ne suis pas habillé de la tête aux pieds en noir. Le futur président Mohamed Morsi a répondu à ma question en précisant que les étrangers étaient les bienvenus en Egypte pour aussi longtemps qu'ils désiraient rester, et toute leur vie s'ils le voulaient. 

Vous pouvez venir en Egypte sans craintes. Avec la majorité de la population vivant avec moins de 2 dollars par jour, l'eau potable, l'éducation, l'emploi, des soins de santé vont être les priorités et tous les efforts vont être menés dans cette direction. Pour apporter ces améliorations ils ont besoin des dollars et des euros des touristiques. Donc le seul mot d'ordre pour les touristes étrangers est : «Bienvenue en Egypte».
Par Jane Akshar

24 - Juin 2012 : En Egypte, le président Morsi partagera le pouvoir avec l'armée.
Le président Mohamed Morsi, premier islamiste à accéder à la magistrature suprême en Égypte, a promis d'être le président de « tous les Égyptiens » .

en-egypte-le-president-morsi-partagera-le-pouvoir-avec-l-armee-article-popin.jpg

Appelant à l'unité nationale, il s'est engagé à respecter les traités internationaux signés par son pays. Son pouvoir restera limité par le rôle prépondérant du Conseil suprême des forces armées.

15 Juin 2012 - A Louxor, on vote pour le retour des touristes en Egypte

Les habitants de Louxor devraient voter majoritairement pour le dernier premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmed Chafik, lors du second tour de la présidentielle, ce week-end.
Selon eux, le candidat de l'armée est le plus apte à ramener la stabilité dans le pays et faire revenir les touristes.
Les murs de briques sont encore dénudés, mais de beaux coussins roses fleuris ornent les divans. « C'est le salon réservé aux invités », explique Hassan El Taher, 29 ans, heureux de faire visiter les lieux. Le jeune homme vit avec ses parents dans cette maison qu'ils ont commencé à construire il y a un an dans leur village d'El-Gourna, situé sur la rive ouest du Nil, en face de Louxor.
Mais depuis quelques semaines, le chantier est à l'arrêt. Un peu comme la vie de Hassan. « Depuis la révolution, je n'ai plus de travail. Donc je reste à la maison et je fume toute la journée, en me demandant comment je vais faire pour rassembler l'argent nécessaire pour finir la maison et me marier. »
LA RÉVOLUTION A CHASSÉ LES TOURISTES
Avant janvier 2011, le jeune homme au visage émacié et aux dents jaunies par la cigarette travaillait comme vendeur de babioles pour les touristes à Hurghada. Il gagnait plutôt bien sa vie. « J'avais les joues rondes à l'époque », dit-il avec un sourire triste. Aujourd'hui, il travaille sur les terres familiales ou fait des petits travaux de maçonnerie.
La révolution a chassé les touristes et lui a fait perdre son gagne-pain, mais il ne la maudit pas pour autant. « Il fallait changer les choses. Le problème, c'est que maintenant plus personne n'a de travail à Louxor. Donc la plupart des gens d'ici vont voter Chafik (le dernier premier ministre de Hosni Moubarak, NDLR), parce qu'ils pensent qu'il va faire revenir les touristes », explique-t-il.
Ses parents ont fait ce choix. Hassan, qui a voté Aboul Fotouh (l'ancien membre des Frères musulmans exclu par la confrérie, NDLR) au premier tour, n'est pas convaincu. « Je ne veux élire ni le Frère musulman Mohamed Morsi, ni le feloul (résidu de l'ancien régime) Ahmed Chafik. Je vais aller au bureau de vote et saboter mon bulletin. »
NOS REVENUS ONT BAISSÉ DE 80 %
De l'autre côté du Nil, dans les ruelles ombragées du souk, situé tout près du temple de Louxor, Hamdi, un vendeur de souvenirs, est du même avis.« Je ne suis ni pour un État religieux, ni pour un État militaire. Donc je n'irai pas voter », lâche-t-il en rangeant ses papyrus qui prennent la poussière.
Avec un large sourire, il lance un « Hello my friend ! » aux quatre touristes blonds qui passent devant son échoppe. Ce sont les premiers étrangers à arpenter le souk depuis deux heures.
« Depuis la révolution, nos revenus ont baissé de 80 %. Mais si Mohamed Morsi est élu, le tourisme, c'est fini. Les Frères musulmans vont faire de l'Égypte un nouvel Iran », s'alarme Ahmed, qui tient une échoppe voisine.
La majorité des marchands du souk sont du même avis, et mettront un bulletin Chafik dans l'urne. « Et puis on ne veut pas de ces extrémistes qui veulent trancher les gorges des gens ! » s'inquiète Houda, une vieille dame. Au creux de son poignet, une petite croix tatouée, arborée par de nombreux coptes.
« MORSI OU CHAFIK »

Louxor - Juin 2012Campagne présidentielle, au Caire, en faveur du candidat Ahmed Chafik. Sur les affiches : « Ahmed Chafik président » et « L'égypte pour tous ».

Depuis trois semaines, Ahmed Chafik et la télévision d'État décrivent les Frères musulmans comme un danger imminent pour l'Égypte, reprenant la rhétorique du régime de Moubarak.
Au-delà des coptes, ce discours fonctionne auprès de nombreux Égyptiens, parce que les islamistes ont perdu une part de leur crédit depuis les législatives.
Mais il ne convainc pas tout le monde. « Ce n'est pas vrai, Mohamed Morsi ne va pas appliquer la charia ou interdire l'alcool », commente Abdel Rahim, 51 ans, qui avait choisi le socialiste Hamdin Sabbahi au premier tour.
« Moi je vais voter pour lui parce que je refuse de voter pour un homme de l'ancien régime. On ne peut pas revenir en arrière. »
Le débat « Morsi ou Chafik » se retrouve à chaque coin de rue à Louxor. Sur le bac qui traverse le Nil, deux jeunes hommes échangent leurs arguments. « Chafik est expérimenté, il saura comment relancer l'économie », assure l'un.
Après un silence, l'autre lui rétorque : « Et les jeunes qui sont morts pendant la révolution ? Qu'est-ce que tu en fais ? »
LE TOURISME REPREND PEU À PEU
Avec près de 2,5 millions de touristes (dont 150 000 Français) au premier trimestre 2012, le secteur enregistre une hausse de 32 % par rapport à la même période en 2011, selon le portail des professionnels du tourisme TourMag.com.
Cependant, cette hausse est à relativiser car le pays accueille toujours beaucoup moins de touristes qu'avant la révolution. Au premier trimestre 2010, l'Égypte avait reçu 3,4 millions de visiteurs.
Nina Hubinet, à Louxor - la-croix.com

Mai 2012 :  Élections présidentielles à Louxor.

L'atmosphère à Louxor est grave, mais heureuse, les gens sont enthousiastes et impatients de voter. Ce court clip vidéo montre les files d'attente de femmes entousiates sur la rive Est. Il est merveilleux de voir que tout se déroule paisiblemnt. Bravo l'Egypte. Blog de Jane Akshar

Les résultats officiels du premier tour de la présidentielle, doivent, selon des chiffres préliminaires, se traduire par une finale tendue entre un dirigeant des Frères musulmans et un candidat issu du régime déchu de Hosni Moubarak.

Avril 2012 : Le tourisme égyptien vise un retour au niveau d'avant révolution.

Le ministre égyptien du Tourisme espère que son pays accueillera en 2012 un nombre de visiteurs équivalent à celui d'avant la révolution contre Hosni Moubarak, soit 14,5 millions, après une baisse sensible en 2011.Première source de devises et d'emplois du pays, le secteur touristique montre déjà des signes de reprise, a déclaré Mounir Fakhry Abdel Nour dimanche au cours d'une visite à Dubaï.
Le ministre en veut pour preuve la hausse de 40% du nombre de visiteurs au cours des quatre premiers mois de l'année par rapport à l'année passée, période où l'Egypte avait connu sa plus forte instabilité politique.
"Mon objectif pour cette année est de voir le nombre de touristes en Egypte retrouver ses niveaux de 2010", a annoncé le ministre. "La hausse de la fréquentation va être portée par de nouvelles offres, comme la reprise des croisières entre Le Caire et Assouan", a-t-il ajouté. (Le nouvel Observateur)

Mars 2012 - Association les enfants de Louxor


A chaque voyage certaines images restent gravées, plus fortes que d'autres et pour chacun celles qui demeurent sont sans doute différentes.
De mars 2012 il nous restera surtout le souvenir de files interminables de véhicules de tous ordres qui attendent le précieux carburant pour travailler (taxis, tracteurs...), pour cuire le pain dans les boulangeries subventionnées et d'attroupements d'hommes enturbannés qui, eux, attendent la bonbonne de gaz qui permettra à leur femme de cuire le repas.
Ce sera aussi le visage d'un petit garçon de 3 ans que nous avons eu bien du mal à faire sourire...
« Le sourire éclatant des enfants de Louxor » qu'a si bien chanté Bernard Dimey était absent de son visage à lui, beaucoup trop sérieux. Chez d'autres aussi...

Mars 2012
Pas bien réjouissantes ces images ! On sent comme un mal-être qui gagne le coeur même de certaines familles. La situation économique bien sûr, toujours très difficile et dont on se demande un peu pourquoi elle irait en s'améliorant. Mais aussi la situation politique, le désenchantement vis-à-vis d'une Révolution qui n'a toujours pas apporté les fruits attendus. La peur du présent, la peur de l'avenir (même si on veut encore y croire), la peur de l'insécurité.
Et puis cette Assemblée constituante qui ne parvient pas à se constituer, cette Constitution qui n'en finit pas de ne pas voir le jour.
Alors énervement, tensions, jalousies jaillissent. Des sourires se figent, se fanent.
Un peu difficile parfois de ne pas se laisser gagner par cette morosité ambiante.
Et pourtant la vie va de l'avant, avec des mariages et de nouveaux bébés ...
Et nous, à notre grande satisfaction, nous voyons nos projets se mettre en place progressivement, nos actions se développer.
Fin avril à la classe d'alphabétisation d'el-Kôm succèdera celle de Tôd.
Une nouvelle aventure... Mais nous aurons bien du mal à quitter notre sympathique Naïma, notre élève de loin la plus âgée et la plus sympathique. Il n'est pas facile pour elle de suivre les cours, mais au moins participe-t-elle. Et n'est-ce pas ce qui compte avant tout ? Elle voit d'autres femmes, elle rit elle est contente. Sa vie ? Un roman qu'un jour peut-être nous vous raconterons !
L'école maternelle de Mallahah n'ouvrira ses portes qu'à la prochaine rentrée scolaire. C'est vrai, les élections ont un peu mis à mal les délais mais il faut accepter qu'ici tout ne soit pas planifié comme en Europe. Il faut apprendre le temps égyptien et donc laisser du temps au 
temps. Cela nous irrite encore parfois, mais à Louxor c'est ainsi : « l'egyptian time » est de mise.Nous avons bien avancé aussi dans le projet des ateliers éducatifs pour les jeunes filles : le lieu, le groupe de filles, le programme, les intervenants, tout y est cette fois. Là aussi ce fut plus long que prévu. La Révolution et les élections sont passées par là... mais si l'on veut, on peut. La preuve ! Nous avançons donc (parfois) lentement mais sûrement. Il nous reste à mettre en place cet été le projet de centre de loisirs pour les enfants. Nous comptons cette fois sur des animateurs bénévoles. Une petite bibliothèque va voir le jour. Le maître-mot de notre action est et restera l'Education car plus nous avançons, plus nous devons constater que le système scolaire en Haute-Egypte est défaillant. Le niveau des apprentissages de base est très bas. Nous posons quelques pierres, à notre petite échelle, car nous savons que, plus que jamais, l'avenir de la jeunesse passera par l'éducation. Mais nous avons besoin de vous pour continuer notre action. La situation n'est pas toujours simple en France non plus, nous le savons, mais ici peu de gens mesurent la chance qu'ils ont, de vivre dans un pays qui possède un système social tel que le nôtre. Alors, nous allons joindre à cette lettre d'information les bulletins d'adhésion ou de soutien, comme vous nous suggérez souvent de le faire.

En nous aidant cette année encore, vous ferez renaître des sourires sur des visages : ceux des enfants là-bas mais aussi sur les nôtres. Dominique Morlaas Baro

Du 18 au 26 Février 2012 : 

La rive ouest de Louxor n’a pas changé depuis 10 mois. J’ai retrouvé tous les amis : Mahmoud « Toutankhamon » notre honnête épicier au sourire immuable et son amical « ça va les amis… », Abdou le capitaine de felouque le plus charismatique de la cité Thébaine, Ali mon « fils » et tous les visages habituels de la westbank. Plus que des amis, des frères : Mohamed, Ragab, Rifaï et Chazli. Toute l’équipe logistique des deux villas : Ali et Ahmed les deux gardiens, Mohamed le cuisinier  de KV2, Farag le frère de Ragab. J’ai également rencontré les sympathiques Hamdi et Mahmoud , frères de Mohamed. La rive Est de Louxor est toujours animée de taxis, caléchiers et capitaines de motorboats et felouques plus que jamais à la recherche d’hypothétiques clients. Le souk est vide de touristes. Quelques navires déversent tout de même leurs croisiéristes dans les rues vides de Louxor. Mon impression générale est positive et, à aucun moment, je n’ai ressenti un sentiment d’insécurité. Louxor a besoin de vous !  Venez rapidement retrouver vos amis égyptiens : ils vous attendent !! Amicalement - Pascal PELLETIER

Photo de Cloé - Février 2012

Lundi 13 Février 2012 : Un an après le départ de Moubarak, étudiants et militants pro-démocratie continuent de manifester tandis que les islamistes dominent le Parlement. Résultat : l'activité touristique, principale source de revenu pour le pays, tourne au ralenti.

Dimanche 05 Février 2012 : Louxor désertée....

Le mini market des touriste à Luxor.Le mini market des touriste à Luxor. Quelle désolation! Photo A.Moreau
 
Vendredi 27 janvier 2012 : Louxor Marathon 2012
 
C'est le marathon de Louxor aujourd'hui et nous avons 8 participants : coréen, américain, canadien, britannique et irlandaise - très internationale donc, Certains font le semi marathon et d'autres le marathon complet, avec sacs de glace à la main quand ils passent l'arrivée !
Marathon sur la westbank de LouxorMarathon sur la westbank de Louxor
Source : Blog de Jane Akshar - Traduit de l'anglais

Jeudi 26 janvier 2012 : Vous pouvez venir...

tout est calme, rien eu de bien transcendant à Luxor, la vie a été comme celle de tous les jours!

Une femme musulmane avec la photo d'un martyr chrétien pendant des manifestations à Louxor.Photo de Ashraf Ali Basha  

j'ai entendu qu' il  y avait une manifestation sur la place derrière le Temple, mais sans grande foule. Marie-Paul habitante de Louxor.

A louxor le 25 janvier 2012

Mercredi 25 Janvier 2012 : Anniversaire de la révolution, déjà un an...

Des dizaines de milliers d'Egyptiens place Tahrir - 25 janvier 2012

Le peuple égyptien fête l'anniversaire de sa révolution. L'Egypte commémore ce mercredi le début il y a un an de la révolte contre Hosni Moubarak, dans un climat d'incertitudes et de tensions entre un pouvoir militaire critiqué, un mouvement contestataire à la recherche d'un nouveau souffle et des islamistes triomphants. 

25 Janvier 2011La date symbolique du 25 janvier, autrefois «jour de la police», est devenue «journée de la révolution» et a été décrétée jour férié, en souvenir des manifestations qui ont mené à la chute du raïs le 11 février.

 


Ce mercredi 25 Janvier, le gouverneur de Louxor, Dr Saad Ezaat a organisé une merveilleuse célébration de l'anniversaire de la révolution. C'était un mélange de chant, de danse et des récitals avec des discours en hommage aux martyrs et aux proches des martyrs. Le défilé a débuté à partir de la bibliothèque du centre de conférence par les enfants habillés comme les anciens Égyptiens. Des porte-drapeaux sont arrivés des différents endroits de Louxor. Un énorme drapeau a été aménagé sur toute la longueur de la route.. La célébration a débuté avec l'hymne national égyptien suivie par un diaporama iconique.

La foule a hurlée lorsque l'annonce de la démission de Moubarak a été diffusé sur un écran géant. Il y a une petite manifestation où certains jeunes hommes portaient des pancartes faites mains et ont scandé des slogans anti-SCAF, mais ils étaient totalement pacifiques. Puis ce fut l'animation : La musique n'était pas sans rappeler Kalthoum Um et les chanteurs étaient charmants. J'ai bien aimé la danse folklorique de Haute-Égypte, la danse avec les fusils AK47 était inhabituel aux yeux des occidentaux, mais l'utilisation d'armes à feu dans les célébrations est très arabe. Le gouverneur a donné des médailles à ceux qui avaient été blessés pendant la révolution et aux familles de ceux qui sont morts. C'était vraiment émouvant, certains d'entre eux encore bléssés ne pouvaient pas venir sur scène…

Photo de Jane Akshar

Source : Blog de Jane Akshar - Traduit de l'anglais

Mardi 24 Janvier 2012 : dur,dur...

...on commence tout doucement à couper les cannes à sucre, je ferai des photos des coupes, et du transport par chameau, camion ou train : c'est en retard, les fellahs attendaient d'être un peu mieux payés pour leurs cannes.
et puis, c'est difficile ici, pas de business ou très peu, de toute façon pas assez pour nourrir les familles! les adultes se privent pour pouvoir donner aux enfants ce dont ils ont besoin.
pas mal de touristes ont annulé à cause du 25 janvier, le moral recommence à baisser pour tout le monde....
que faire pour les aider.... je ne sais pas et j'en suis malade!
je vois de suite quand ca ne va pas et quand ils m'appellent au téléphone, ce n'est pas leur nom qui s'affiche mais un numéro que je ne connais pas... ben oui, ils empruntent le téléphone d'un copain car ils n'ont plus de crédit!
difficile aussi de faire du business sans téléphone!
si la prochaine saison est la réplique de l'année dernière, ce sera une catastrophe!
j'entends que beaucoup de  monde en occident a peur, je ne comprends pas!
Il y a encore eu une conférence avec le Dr Abdul Mawgoud qui fait partie des frères musulmans et vraiment, c'est quelqu'un qui veut du bien pour son pays!
Hier, il est allé au bureau des visas, car ici, l'un a un visa pour un an, l'autre pour 6 mois, etc... il a voulu savoir exactement ce qui se passait et tout remettre à niveau.
Il veut vraiment travailler avec le peuple et recevoir des touristes
une deuxième chose : j'entends "il y a de plus en plus de femmes en noir"!!! bon sang, c'est l'hiver et comme dans tous les pays on s'habille en plus fonçé! les hommes ont également des galabias foncées alors qu'en été ils sont en mauve, vert, bleu ou rose!
en plus, il y a presque chaque jour un décès et là, toutes les femmes ,et il y en a toujours énormément, sont en noir...Marie-Paul habitante de Louxor.

Lundi 02 Janvier 2012 : Louxor est en crise.

Le taux d'occupation des hôtels est de 5%, Karnak est déserté pas les touristes, la ville est calme, trop calme....

Karnak Déserté par les touristes - Sep 2011Le souk est en crise et la croisière ne s'amuse plus....

Le souk est en crise.Le souk est en crise.

 

 

 

 

 

Dimanche 01 Janvier 2011 : L'avenue des sphinx de Louxor sera en partie ouvert au public en Mars 2012. Lors d'une tournée d'inspectiondes sites archéologiques de Louxorle ministre d'État des antiquités Mohamed Ibrahim a annoncé que l'avenue des sphinx sera en partie ouverte au public à la mi Mars 2012«Nous avons choisi une date qui coïncide avec l'ouverture du Marché International du Tourisme de Berlin le 13 Mars 2011,".

Tronçon de l'allée qui devrait ouvrir en 2012 - Photo Maryse-Virginie-Pascal - Oct 2011
Il a expliqué qu'un tronçon de 150 mètres de long ( l'avenue faisant 2700 mètres ! ) sera ouvert au grand public après restauration, en promettant de résoudre tous les problèmes techniques et financiers afin de reprendre les travaux dans le reste de l'avenue.

Source Ahramonline

Commentaires (9)

1. Kim L. (site web) 01/03/2016

Louxor est une superbe ville et c'est vrai que l'Egypte est sur dans son ensemble.

2. Marie 31/12/2014

Bonjour, Nous avons effectué un magnifique séjour (2 couples) en novembre 2014. Visite du Caire, Saqqarah, le plateau de Guizeh, puis Assouan, Philae, Kom Ombo et remontée du Nil en bateau (le Steam Ship Sudan, avec 12 touristes...) jusqu'à Louxor. Visite des vallées de la rive occidentale. Tout notre voyage s'est parfaitement déroulé, aucun problème. La population est extrêmement accueillante. Comme dit dans les messages de votre site, il ne faut pas avoir peur d'aller dans ce pays qui est magnifique.

3. Malou 13/09/2011

quelqu'un peut-il nous donner des nouvelles récentes (septembre 2011) sur l'Egypte et principalement Louxor? Les touristes sont toujours absents, les Egyptiens sans travail. Et des attaques à main armée ont lieu (voire même des voyageurs égyptiens tués). Le peuple a faim.
Que fait le gouvernement transitoire? Que font les pays industrialisés qui allaient aider l'Egypte? Attendons-nous que les islamistes prennent le pouvoir?
C'est très inquiétant. Merci pour toute nouvelle que vous pourriez me/nous donner. cordialement.

4. MULLER Jean-Paul et Marie-Claude 09/02/2011

Nous avons quitté Louxor le samedi 29 janvier, en compagnie de compatriotes "rapatriés" dare dare par le club med et quelques autres tour opérators.Le vol Transavia aller amenait sans doute en Egypte Laurence et sa petite famille, dont nous lisons les mésaventures avec consternation et qui nous a probablement succédé dans l'appartement de Momo.
Le scénario le plus probable, c'est que Transavia renonce à envoyer à Louxor un avion quasi vide pour le faire revenir avec une poignée de touristes.La notion de contrat, ils n'ont pas l'air de bien connaître!
En lisant le blog de Raymond (que nous saluons amicalement) on se désole pour ces egyptiens si chaleureux et, surtoût, on se demande quel sera l'impact à terme de ces évènements à coup sur historiques pour l'Egypte, le risque évident étant que le pays passe d'un totalitarisme à un autre, sans bénéfice pour l'Egyptien moyen et avec des conséquences peu prévisibles sur le tourisme, activité fluctuante s'il en est!
Pour ce qui nous concerne, et si le pays ne se ferme pas, nous y retournerons encore et encore.

5. sarathebes 06/02/2011

Exactement Jane! il n'y a jamais eu de couvre-feu a Louxor. Je suis bien contente de voir qu'une personne qui vit ici dit enfin la verite!

6. Marie-Claude 04/02/2011

Bravo pour ton site, j'ai moi même été pousser mon coup de gueule sur le site de RTL qui dit qu'il es déconseiller d'aller a Hurghada en ce moment. Hors à Hurghada il ne se passe rien, il se passe tellement rien qu'il n'y a plus de touristes. (Mon message à été supprimer sur le live Egypte de leur site). Je donnait trop d'information positive pour eux je suppose ?

Ma soeur qui vis là bas et qui à l'habitude de faire Dahar jusqu'à Sekall (Habituellement noir de monde), elle a compter 32 touristes (Eux compris) et un chien. Les les médias contribuent à ce problème. La majorité des compagnies ont annuler leurs vols pour l'Egypte jusqu'en Mars 2011, sois disant que c'est une décision des pouvoirs publics de reporter tous les séjours qui n'auraient pas un caractère d'urgence.

Elle dit d'ailleurs ceci : Pour nous récompenser d'être pratiquement les seuls touristes à avoir eu le courage de rester sur Hurghada, ou les événements étaient plus que dramatiques : Des nuages qui obscurcissent le ciel et quelques mouches un peu agissantes !!! On nous a offert un tour en bateau :-) Hein dites qu'on a bien fait de rester ?

Elle dit aussi : Il y a dans la vie 2 façons d'appréhender les choses en fonctions des événements la première est pour ce qui se passe en Egypte en ce moment : Rester enfermés devant le poste de télévision et trembler ou alors la deuxième est malgré les événements continuer à profiter des bonnes choses de la vie, personnellement c'est notre politique, car quoi que l'on fasse on ne changera rien, alors autant rester dans le positif et profiter de la vie.

On s'est dit dans le pire des cas, vraiment le cas extrême ou on a vraiment plus rien a manger, on est au bord de la mer rouge, ca regorge d'excellents poissons, on peut toujours pécher. (On a quand même fait des réserves de pâtes si jamais). Et si il n'y a plus de gaz, on prendra le bois qui traine dehors, il y a pleins de chantiers en constructions, y a du bois en quantité suffisante, voyez, on a la positive attitude.

7. Francine HAMELIN 03/02/2011

Bpnjour Pascal, quelles nouvelles de Louxor ? avez-vs pu joindre Mohamed et pensez-vous pouvoir partir là-bas ? on est très inquiet de la situation pour eux. Embrassez Momo pour nous. Amicalement; Francine HAMELIN

8. PATRICIA 12/06/2009

je trouve que c'est un pays sûr, jamais eu de problèmes, bien que mon mari et moi partons seuls pour les excursions, sans tour opérateur, empruntant taxi, ferry populaire et déambulant dans les ruelles du marché.

9. christiane 30/09/2008

tout à fait d'accord ! j'ai aussi trouvé que les vues montrées à la TV étaient source d'erreurs ou d'appréciation pour les futurs visiteurs. Dans un mois je retourne pour la 11eme fois en Egypte, dont certaines fois juste après des attentats (comme celui il y a plusieurs années à Deir El Bahari), je n'ai jamais eu le moindre problème, même en moyenne Egypte,. Je voyage en individuel, et j'estime que l'Egypte est un pays très sûr, plus que certains autres plus près de nous...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.