L'art vestimentaire Amarnien

AKHENATON - NEFERTITI - Top models de la XVIIIeme Dynastie

Voici le couple le plus célèbre du Nouvel Empire, devançant même Ramsès II et Nefertari.

Aussi étranges qu' attachants, ils ont marqué leur époque, imposant de nouvelles croyances, de nouveaux sites, un nouvel art et un style de vie très personnel.

Nous essaierons dans cet article d' approcher le couple humain plutôt que le dieu sur terre et son épouse.

Petit rappel historique

Amenhotep IV n' aurait pas dû régner. Fils d' Amenhotep III et de Tiyi, la mort prématurée de Thoutmosis, son frère aîné, le propulse à dix ans sur le trône, et en fait le dixième roi de la XVIIIeme Dynastie. De 1356 à 1339, dix sept ans de règne vont bouleverser les traditions royales et religieuses du Royaume des Deux Terres.

Nefertiti apparaît en l'an IV du règne. Les jeunes gens ont alors 13/14 ans. "Le Belle est venue", oui, mais d'où ? Selon Marc Gabolde, de la région d' Akhmin, et non pas du Mitanni, comme d' autres le pensent. Nefertiti est roturière, mais ne serait donc pas étrangère.

Le couple incarnera jusqu' à nos jours, grâce à leurs nombreuses représentations, l' idéal amoureux et familial de l' Egypte ancienne.

*************************************

Amenhotep IV et Nefertiti commencent par vivre à Thèbes, et se conforment aux traditions. Le couronnement du roi a lieu dans le Temple d'Amon. Le disque solaire, sous le nom d'Aton, était vénéré à l' époque, et ce, depuis l' Ancien Empire, comme représentation de Rê-Horakhty, sans que cela pose problème.

Tout change lorsqu' Amenhotep IV décide d' imposer le culte exclusif d' Aton, disque solaire et dieu unique. Scandale et horreur dans le clergé d' Amon ! Le roi met les prêtres au chômage technique, en étant désormais le seul interlocuteur du dieu. La manne retombant sur le Temple d' Amon et ses officiants est désormais tarie.
En l' an V, Amenhotep IV (Amon est satisfait) prend le nom d' Akhenaton (celui qui est agréable à Aton). Et en l' an VI débute le transfert de la capitale à mi-chemin entre Thèbes et Memphis. Le site est baptisé AKHETATON (l'horizon du disque).

AKHENATON et NEFERTITI "Top models"

Les représentations du roi et de sa famille sont précieuses pour l' étude du costume de l' époque amarnienne (de "Amarna", nom actuel d'Akhetaton). La mode, masculine ou féminine, n' avait guère varié aux siècles précédents. Grâce aux Talatates, source inestimable d' informations, aux stèles dont Akhenaton n' était pas avare, aux statues, colossales ou non, érigées durant son règne, nous suivons l' évolution des vêtements, coiffures et accessoires.

Que contenait la garde-robe du roi ?

Outre des chemisettes ras de cou et manches courtes, ce sont essentiellement des pagnes, plus élaborés qu' aux temps précédents. Le pagne amarnien est plissé, la ceinture n' est plus à la taille, mais remonte très haut dans le dos. Ce drapé plissé autour des hanches est dit "protège-fesses" (je n' invente rien). Drapé plissé et protège-fesses sont typiques de la XVIIIeme Dynastie. Le pagne peut tomber aux genoux, ou même jusqu' aux pieds. La ceinture est simplement nouée, agrémentée de longs rubans. Le devanteau du pagne tout simple ou somptueux.

                          Le pagne d'Akhenaton est prolongé par une ceinture. le devanteau n'est pas plissé. Le roi porte sandales.         Couple royal, sans doute Akhenaton et Nefertiti

                                                    Photo 1                                                      Photo 2

Photo 1 : Le pagne d'Akhenaton est prolongé par une ceinture. le devanteau n'est pas plissé. Le roi porte sandales.
Musée du Caire. dalle trouvée dans la tombe d'Akhenaton

Photo 2 : Couple royal, sans doute Akhenaton et Nefertiti
Akhenaton porte un pagne plissé transparent. La ceinture est à quatre pans, le devanteau triangulaire et terminé par une série d'uraeus. Il porte une perruque courte, un collier Ousekh et des sandales
Nefertiti est vêtue d'une longue robe plissée transparente fermée par une ceinture à grands pans, le châle descend au coude. elle porte un ousekh et est pieds nus - Musée de Berlin 

Pharaon ménage ses pieds et porte sandales, ressemblant assez à nos "tongs". Elles sont en papyrus, en joncs, ou en cuir. Les sandales en or font plutôt partie du vestiaire funéraire. A noter que les sandales se portaient même dans les temples, ce qui constitue une innovation.

                                       Sandales d'Akhenaton et Nefertiti.               Sandales en or 

                            Sandales d'Akhenaton et Nefertiti - Musée de Berlin                  Sandales en or

La tête du roi n' est pas oubliée : selon les circonstances Akhenaton porte les couronnes blanche ou rouge, le Khepresh (qui semble son couvre-chef favori) ou plus simplement le Khat, sorte de couvre-perruque. Et si perruque il y a, elle est courte, à petites boucles régulières.

Akhenaton coiffé du Khat

Akhenaton coiffé du Khat - Musée de Berlin

N' oublions pas les bijoux : armilles sur le haut des bras, bracelets, colliers, dont le plus représenté est l' Ouserkh, large collerette tombant sur les épaules, faite de plusieurs rangs de perles, porté par les deux souverains.

Bracelets d'Akhenaton

Bracelets d'Akhenaton
Détail d'une des statues placées le long des colonnes du Gempââton. Hauteur : plus de 5 m.
Ces statues étaient coloriées. Musée du Caire

Et chez Madame ?

Nefertiti revêt essentiellement des robes longues, tombant aux pieds. Innovation : les robes sont plissées, et semblent quasiment transparentes. Le secret d'un beau plissé ? Les étoffes étaient trempées dans de l' amidon de blé et serrées dans des pinces de bois. (elle en avait du travail, la Mère Denis de l'époque..)Ce procédé sera repris beaucoup plus tard par d' autres civilisations.
Un châle peut être posé sur l' épaule gauche, et noué sous le sein droit.

Buste de Nefertiti

Buste de Nefertiti - Musée du Louvre

Les sandales de Nefertiti sont identiques à celles d'Akhenaton.

Sandales de la reine. Admirez la finesse du pied droit !

Sandales de la reine. Admirez la finesse du pied droit !  - Brooklyn Museum, fondation Charles Edwin Wilbour

Des coiffures de la reine, la plus connue est celle du buste de Berlin (authentique ou non). Un haut mortier cachant la chevelure, et orné de rubans ou d' incrustations. Nous retrouvons ce mortier sur la statuette du couple exposée au Louvre, et là, Akhenaton porte le Khepresh.

                         Statuette du couple exposée au Louvre.            Buste de Nefertiti

                            Groupe du Louvre - Musée du Louvre                        Buste de Nefertiti - Musée de Berlin.

Nefertiti porte aussi de longues perruques tripartites surmontées, lors des cérémonies du culte d'Aton, de très hautes couronnes. Plus originale et moins connue, la perruque, dite"nubienne", bouclée, courte et dégradée, visible sur un fragment de relief en pierre, dont le Brooklyn Museum assure que ce serait la dernière image connue de la souveraine. 

                Nefertiti porte la           Nefertiti coiffée du mortier, agrémenté de rubans.

                                            Photo 3                                                                   Photo 4

Photo 3 : Nefertiti porte la "coiffure nubienne" - Trouvé à Amarna - Brooklyn Museum

Photo 4 : Nefertiti coiffée du mortier, agrémenté de rubans - Elle porte des boucles d'oreille - Ashmolean Museum d'Oxford 

        La robe de Nefertiti n'a qu'une manche (à moins que ce soit un châle).        Akhenaton et Nefertiti

                                   Photo 5                                                                   Photo 6

Photo 5 : La robe de Nefertiti n'a qu'une manche (à moins que ce soit un châle) - Elle porte sandales - Dalle provenant des tombes amarniennes - Musée du Caire

Photo 6 : Akhenaton et Nefertiti - Nefertiti porte une perruque tripartite - Les yeux d'Akhenaton sont maquillés - Metropolitan Museum

Le collier Ouserkh, nous l' avons dit plus haut, fait aussi partie des parures de la reine, et il est intéressant de comparer la reconstitution exposée au Metropolitan Museum, avec celui du buste de Berlin.

                 Reconstitution d'un Ousekh.            Détail du collier Ousekh du buste de Berlin

Reconstitution d'un Ousekh - Perles en faïence - Metropolitan Museum  et  Détail du collier Ousekh du buste de Berlin

Orner le cou ne suffit pas !

Les boucles d' oreille sont portées, aussi bien par Akhenaton que par son épouse. Tiyi en avait déjà de très belles; son fils et sa belle-fille ne s' en sont pas privés non plus. On les voit ainsi parés sur les stèles ou leurs statues. Elles étaient en or, ou, plus modestement, en verre, telles celles en provenance d'Amarna et conservées au Metropolitan Museum.

Boucles d'oreille en verre teinté.

Boucles d'oreille en verre teinté - Collection Carnavon - Metropolitan Museum

Restent maintenant les bagues royales, dont beaucoup servent de sceaux, avec la mention de leurs noms, que ce soit pour Akhenaton ou Nefertiti. Celle du Met, en or, nous montre le roi et la reine, assimilés à Shou et Tefnout. Sous eux, le hiéroglyphe de la terre, et au dessus d' eux, le soleil flanqué de deux cobras sacrés. Ainsi règnent-ils sur l' univers.

Anneau représentant le roi et son épouse.

Anneau représentant le roi et son épouse - Or - Fouilles de Petrie - Metropolitan Museum

Toutes les images du couple privilégient le naturel au hiératique. Mais le "style amarnien" de la représentation des corps a laissé le champ libre à des interprétations aussi diverses qu'hypothétiques, sur lesquelles nous ne trancherons pas.

**************

D' Amarna, ne subsistent plus que de rares vestiges.

La fin de l' aventure amarnienne fut rapide, Amon a repris ses droits, et avec lui, ses prêtres.

Mais ceci est une autre histoire....

Christiane.Texte de Christiane Duquesne.

Commentaires (4)

1. Duval Monique 10/10/2012

Merci pour cet article que je vais prendre le temps de lire et d'apprécier...Nous sommes impatients d'être début novembre, date de notre arrivée chez Mohamed et Rajab. Nos amis et nous allons retrouver avec bonheur leur sourire, le soleil, et un pays si passionnant.

Monique

2. marie 08/10/2012

christiane se révèle être une fashion victime ... pour notre plus grand plaisir ! merci pour ce beau texte illustré de magnifiques photos ! tout un art !

3. Jean-Marie FERRU 08/10/2012

Je vois que les études sont bénéfiques, meilleurs souvenirs de notre rencontre,
amitié à tous deux, Nicole se joint à moi.

avec impatience pour le prochain sujet!

Jean-Marie

4. Marie (site web) 07/10/2012

merci pour cet article sur mon pharaon préféré! mon rêve, aller jusque Amarna!
bisous Pascal, revenez vite ici! je vous envoie plein de soleil
Marie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.