Archives des Découvertes archéologiques à Louxor

decouvertes-louxor.jpg

Janvier 2012 : Découverte d’une nouvelle tombe dans la vallée des rois, la KV64

L’équipe de l'université de Bâle vient d’annoncer (dimanche 15 janvier 2012) la découverte d’une nouvelle tombe datant de plus de 3000 ans dans la Vallée des rois. Seule une tombe (KV63) avait été découverte à cet endroit depuis la fabuleuse découverte de la tombe de Toutankhamon (KV62) en 1922. Selon les inscriptions trouvées dans cette nouvelle tombe, elle appartiendrait à Nehmes Bastet, une chanteuse du temple d’Amon qui officiait sans doute au temple de Karnak et qui vécut entre 945 et 712 avant J.C. sous la 22ème dynastie.La découverte remonte au 25 janvier 2011, mais ne pouvant assurer sa sécurité à cause de la révolution, les travaux d’excavation n’ont recommencés que début janvier 2012. La salle a seulement été officiellement identifiée comme une tombe la semaine dernière. Elle contenait un sarcophage en bois peint en noir, décoré avec des textes hiéroglyphiques et une stèle en bois gravée avec les noms et titres de la momie.
La tombe n'aurait pas été initialement construite pour la chanteuse et elle a été réutilisée 400 ans après sa première utilisation. Le ministre des antiquités égyptiennes Mohammed Ibrahim a déclaré à l'AFP que la chanteuse était la fille d'un prêtre. Il a également annoncé que c’est une découverte importante car elle montre que la Vallée des Rois a également été utilisée pour l'inhumation de personnes ordinaires.
L’étude de ce nouveau tombeau ne fait que commencer, nous allons donc probablement en apprendre plus dans les prochains mois.

kv64
Sources : KV64 : nouvelle tombe dans la vallée des rois Site de la mission suisse

03 Décembre 2011

LE CAIRE (AP) - Des archéologues égyptiens ont mis au jour une grande statue du roi Amenhotep III. Le Conseil suprême des antiquités indique que la découverte a été faite sur le site du temple funéraire du roi derrière les colosses de Memnon.
La statue de 44 pieds (13,5 mètresest faite de quartzite de couleur. elle est composée de plusieurs gros morceaux qui, une fois rassemblés représentent le roi debout.

Statue

Décembre 2011

Après tous les événements de ces dernières semaines il est agréable de parler égyptologie. Aujourd'hui j'ai eu le privilège d'aller dans le temple funéraire de Thoutmosis III avec le Dr Myriam Seco Alvarez. Merci à Mansour Boraik qui a organisé cela pour moi. Thoutmosis III est un personnage vraiment très intéressant,  et la construction de ses temples sur la westbank ajoute au mystère. Nous avons tendance à supposer que les pharaons ont  construit un seul temple chacun sur la westbank. Mais Thoutmosis en a construit trois et encore aujourd’hui, nous ne comprenons pas la relation entre eux. Nous avons le petit temple à Médinet-Habou,  nous avons le temple de Deir el Bahari et le temple du Dr Myriam qui est en excavation. Il est situé près du Ramesseum , la route passe sur la première cour, donc d'un côté de la route, vous avez le pylône en briques de terre crue et de l'autre côté les grandes terrasses. (On espère que finalement la route sera déplacée et des fouilles seront faites sous la route).

Aujourd'hui vous pouvez voir que l'équipe a beaucoup travaillé, travaux d'excavation et de restauration. De la route le temple semble constitué de briques de terre crue, mais quand vous êtes sur la terrasse supérieure et vous voyez tous les fragments de pierre vous réalisez que la partie en brique compose seulement une très petite partie du temple.

Les Bâtisseurs ont utilisé le paysage naturel, il y a des sculptures dans la roche à certains endroits. Ils ont trouvé un certain nombre de tombes, certaines intactes / réutilisé avec poteries et momies.

Les fragments de pierre sont magnifiquement sculptés et certains ont des couleurs vives. L'équipe a espoir de reconstruire le temple et de publier ce qu'ils ont trouvé, mais il y a encore beaucoup de travail. Certaines parties du site sont encore non explorée. Je présume que le Dr Myriam va être là encore longtemps…

By Jane Akshar – Traduit de l’anglais.

Posted by Jane Akshar

Octobre 2011 - Info Exclusive rapportée par Marie Françoise de Louxor.

Pose d’un bloc de la statue de Mout-Touy.

La mission française du Ramesseum ayant repris ses activités pour cette nouvelle saison, il a été fort intéressant d’assister avec Ch. Leblanc et son équipe, à la pose d’un bloc de la statue de Mout-Touy, mère de Ramsès II, qui est en cours de remontage, juste à côté du colosse cassé. La statue est assez imposante car l’ouvrier, sur la photo, vous en donne l’échelle. Dans un futur proche, nous aurons donc une statue de plus à admirer au Ramesseum !

Marie Françoise Vauthier.

27 Avril 2011 - Une enorme statue d Amenhotep III decouverte derrière les colosses de Memnon.

amenhotep3-2.jpg

Des archéologues ont découvert une des plus grandes statues trouvées à ce jour d'un puissant pharaon égyptien dans son temple funéraire, au Sud de la ville de Louxor. Cette statue d'Amenhotep III est haute de 13 mètres; elles devaient être deux à l'origine pour flanquer l'entrée Nord du temple funéraire sur la rive Ouest du Nil. Cette zone fait actuellement l'objet de fouilles majeures. La statue se compose de sept grands blocs de quartzite et n'a toujours pas de tête. D'abord découverte en 1928, elle a été recouverte. Les archéologues s'attendent à trouver son double lors de la prochaine saison de fouilles. Abdel-Ghaffar Wagdi, superviseur des fouilles, a précisé que deux autres statues ont également été découvertes, l'une du dieu Thot à tête de babouin (haute de 1,85 mètre) et une de la déesse Sekhmet à tête de lion.

Amenhotep III

Le 18 Décembre 2010

Deux fragments de statues taillées dans le granit rose ont été retrouvés plus tôt cette semaine à l'ouest du temple funéraire du pharaon Amenhotep III, (derrière les colosses de Memnon) a révélé l'archéologue égyptien en chef, le docteur Zahi Hawass. Un fragment, le premier en son genre jamais découvert, représente la tête de babouin du dieu Hapi avec un corps humain. L'autre fragment provient d'une statue du corps d'Amenhotep III, dont le complexe funéraire compte parmi les découvertes archéologiques les plus importantes jamais réalisées en Égypte. On croyait jusqu'à présent que le secteur à l'ouest du temple n'avait servi qu'à des fins agricoles et résidentielles. [...]

Le 16 Novembre 2010 - Douze statues de sphinx ont été découvertes à Louxor.

Les archéologues égyptiens ont découvert douze statues de sphinx datant du règne du pharaon Nectanebo Ier, au IVe siècle avant J.-C., ainsi qu’une nouvelle allée royale. Des objets de l’époque romaine ont également été mis à jour. Le conseil suprême des antiquités égyptien (CSA) a annoncé la découverte de douze statues de sphinx datant du pharaon Nectanebo Ier, qui régna de 380 à 362 avant notre ère. Zahi Hawass le secrétaire général du CSA, a déclaré que les statues ont été découvertes sur une ancienne voie longue de 600 mètres de long qui partait du Nil, dite route de Nectanebo Ier. Cette voie rejoignait le secteur de l'Allée des sphinx, bordée de nombreuses statues à tête humaine et corps d'animal, qui reliait sur 2,7 kilomètres les temples de Louxor à ceux de Karnak, partiellement restaurée ces dernières années au prix d'importants travaux urbains, comme le précise le communiqué. D’après le responsable des antiquités de Louxor, Mansour Boraik, il s’agit de la première découverte attestant de l’existence de la route de Nectanebo Ier. Cette allée était jusqu’ici connue uniquement d’après des textes anciens, notamment ceux narrant les processions religieuses présidées par le pharaon. Les fouilles, qui se poursuivent, ont également permis de découvrir des objets datant de l'époque romaine, dont un pressoir à huile et des poteries.  artclair.com

Sphinx.

Le 3 Octobre 2010

Amenhotep III

Nouvelle statue d'Amenhotep III et d'Amon découverte sous les ruines de son temple à Louxor ,(derrière les colosses de Memnon). Des archéologues égyptiens ont mis au jour une statue du pharaon Amenhotep III, le grand-père de Toutankhamon, à Louxor, a annoncé samedi le ministère de la Culture. La statue de calcaire de 1,3m sur 0,95m a été découverte à Kom el-Hittan, où se trouve le temple mortuaire du souverain, sur la rive occidentale du Nil. Elle représente Amenhotep III coiffé de la double couronne d'Egypte, assis au côté du dieu Amon. Le temple d'Amenhotep III a été en grande partie détruit, probablement par des inondations et il ne reste presque rien de ses murs. Cependant, les archéologues ont découvert de nombreux objets dans les ruines ensevelies, dont deux statues d'Amenhotep en granit noir mises au jour en mars 2009. AP

21 Septembre 2010

Découverte d'une tombe égyptienne dans l'Assassif.

Le Conseil Suprême des Antiquités égyptiennes vient d’annoncer la découverte, par une mission américano-égyptienne, d’une nouvelle tombe dans la nécropole de l’Assassif. Cette tombe, TT223 (Tombe Thébaine 223), appartenait à un prêtre de la XXVe dynastie (Basse Epoque) nommé Karakhamon. L’Assassif est située devant le cirque de Deir el-Bahari. Il est possible d’y visiter les tombes d’Ankhor (XXVIe dynastie), Pabassa (XXVe-XXVIe dynasties) et Kérouef (XVIIIe dynastie). La nécropole comprend de nombreuses sépultures anciennes. C’est dans ce lieu que furent mises au jour les plus anciennes tombes de Louxor, celles des premiers nomarques (gouverneur de la province de Thèbes) de la VIe dynastie (Ancien Empire): Ihy et son fils et successeur Khenty. Elles furent retrouvées par l’archéologue Percy Newberry en 1895.

Le South Asasif Conservation Project

30 Mars 2010 - Découverte à Louxor d'une "fausse porte" pharaonique vieille de 3.500 ans.

Le ministère égyptien de la culture Farouk Hosni, révèle la mise au jour d'une stèle en granit rouge (1,75 mètre de haut, 1 mètre de large, 50 centimètres d'épaisseur) vieille de 3.500 ans. Cette porte, "considérée par les anciens égyptiens comme le point de passage vers l'au-delà ", a été exhumée près du temple de Karnak. Elle est gravée de hiéroglyphes. "Très probablement des formules d'offrandes - le texte se substituant à la réalité -, car les défunts ont toujours faim", précise Christophe Barbotin, conservateur en chef des antiquités égyptiennes au Musée du Louvre, à Paris.

Cette stèle provient de la tombe d'Ouser, grand vizir de la reine Hatchepsout, qui régna de 1479 à 1458 avant J.-C., le plus long règne d'une femme pharaon. Elle simule la porte qui facilite les va-et-vient du "ba", élément mobile du mort, représenté par un oiseau à tête humaine qui sort le jour du caveau pour y rentrer à la nuit tombée auprès d'Osiris, le dieu de l'au-delà. La porte avait été déplacée, réutilisée par les Romains et intégrée à une nouvelle construction, précise le communiqué. 

Février 2010 - La génétique révèle toute la vérité sur Toutânkhamon.

Une équipe de scientifiques travaillant en Égypte a fait appel à des techniques génétiques de pointe pour éclaircir la filiation du célèbre pharaon Toutânkhamon, découvrir la maladie dont il souffrait et conclure qu'il n'avait probablement pas été victime d'un meurtre. Les résultats de l'étude ont été publiés dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). Depuis la découverte de sa tombe en 1922 par l'archéologue anglais Howard Carter, l'«enfant-roi» a fasciné les foules. Jusqu'à aujourd'hui, le mystère planait en effet sur sa courte durée de vie, l'identité de ses parents et les raisons d'un décès si précoce.

L'étude a été dirigée par le Dr Zahi Hawass du Conseil suprême des antiquités égyptiennes. Les scientifiques ont passé 2 ans dans un laboratoire spécialisé au Caire en Égypte, pour étudier l'ADN (acide désoxyribonucléique) de 16 momies. Ce dur labeur a finalement payé, et les chercheurs peuvent désormais affirmer que le père de Toutânkhamon était le pharaon Akhénaton, dont la momie a été découverte dans une tombe de la Vallée des Rois, sur la rive ouest du Nil. Quant à sa mère, il semble qu'il s'agisse d'une personne connue sous le nom de «Younger Lady», dont la momie a découverte dans une tombe voisine avec celle d'une femme plus âgée. C'est la première fois que les scientifiques ont pu réaliser des tests génétiques, criminalistiques et radiologies approfondis sur des momies. Le professeur Albert Zinc, anthropologue à l'Académie européenne de Bolzano (l'EURAC), en Italie et membre de l'équipe de recherche, déclarait : «Avec ce projet, nous avons ouvert une dimension totalement nouvelle en matière d'égyptologie moléculaire et médicale.»

Toutankhamon.

Février 2010 - Découverte d'une tête géante d'Amenhotep III.

Amenhotep III

Des archéologues ont mis au jour la tête géante d'une statue du célèbre pharaon Amenhotep III, également appelé Aménophis III, a annoncé dimanche le Conseil suprême des antiquités égyptiennes.
Amenhotep III, qui était le grand-père de Toutankhamon, a régné de 1387 à 1348 avant Jésus-Christ, à l'apogée du Nouvel Empire.
La statue de sa tête a été découverte dans les ruines de son temple, situé sur la rive Ouest du Nil à Louxor , qui a été détruit il y a longtemps. Ne subsistent plus que les deux Colosses de Memnon qui en marquaient l'entrée.
La tête fait la taille d'une personne adulte et semble très bien conservée. Elle appartient à une statue immense découverte il y a quelques années. Hourig Sourouzian, chef de l'équipe d'archéologues qui travaillent sur le site depuis 1999, considère que sa barbe cérémonielle se trouve encore enfouie quelque part à proximité.
"D'autres statues ont toujours quelque chose de cassé: l'extrémité du nez, le visage érodé. Mais ici, de l'extrémité de la couronne jusqu'au menton, elle est magnifiquement taillée et polie, rien n'est cassé", a déclaré Hourig Sourouzian.
La mission archéologique a trouvé de nombreuses pièces dans les ruines, dont deux statues de granit noir d'Amenhotep découvertes en mars. Source AP

Juin 2009 - Une tombe de 3500 ans découverte dans la necropole de Louxor.

Tombe.

Une mission archéologique égyptienne dirigée par le Dr Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités (SCA), a découvert un tombeau datant de la 18ème dynastie (1570-1315 avant JC) dans la nécropole de Dra Abou el-Naga, sur la rive ouest de Louxor. D'après Hawass la tombe appartient au superviseur des chasseurs: Amon-em-Opet. Le tombeau date de peu de temps avant le règne d'Akhenaton (1372-1355 avant JC).

Dr Zahi Hawass.

Sept sceaux funéraires portant le nom d'Amenhotep-Ben-Nefer, le berger du bétail d'Amon, ont été retrouvés dans la cour de la première tombe; tandis que des sceaux portant le nom de Eke, le messager royal et superviseur des soins du palais ont été retrouvés dans la cour de la seconde. En outre, des restes non identifiés de momies ont été trouvés, ainsi qu'une collection de figures d'Ushabti en argile brûlée et en faïence.C'est dans la zone autour de Dra Abou el-Naga qu'avait été trouvé des instruments utilisés dans les funérailles du chef des travaux de la reine Hatchepsout, appelé Djehuty.
Des outils avaient été trouvés près de la tombe. Ces instruments utilisés par les prêtres et les membres de la famille de Djehuty au cours de ses funérailles ont été découverts par hasard au cours d'un nettoyage de routine de la cours de la tombe.
Dra Abou el-Naga a également révélé environ 42 pots en argile et 42 bouquets jetés dans la tombe de la victime à la fin des rites funéraires.
Pendant le nettoyage de la zone en face de la tombe, les archéologues sont tombés sur les restes de quelque six mètres de mur; il s'agissait en fait de la façade de la tombe. Plus tard, un sarcophage en bois a été trouvé à l'intérieur d'une petite fosse. Il comprenait les os d'une femme non identifiée qui remonte à l'ère du Nouvel Empire. Des études antérieures sur les vestiges révèlent qu'il pourrait datait de 500 ans avant la construction de la tombe de Djehuty.

Dans les environs du sarcophage, l'équipe a découvert deux sépultures remplies de pots en argile de la 18ème dynastie .

http://www.paperblog.fr

23 mars 2009 - Découverte d'un lit d'embaumement dans un mystérieux tombeau.

KV 63

KV 63

Le conseil suprême des antiquités égyptiennes a révélé à la presse la découverte d'un ancien lit d'embaumement près de Louxor; il était utilisé pour préparer la momification des corps, il y a plus de 3000 ans.
Le lit en bois a été soigneusement restauré après avoir été découvert en morceaux dans la tombe KV-63 dans la célèbre Vallée des Rois, à côté de la tombe de Toutankhamon.Le lit, avec la tête sculptée d'un lion et une lionne à ses pieds, descend en pente douce (5cm de la tête aux pieds) afin d'aider à la vidange du corps lors de sa préparation pour la momification.

Après enlèvements des organes, le corps passait 40 jours sur le lit pour l'écoulement des fluides, et encore 15 jours pour être bandé. Selon Zahi Hawass, le lit mesure 170 cm de long et a été reconstruit à partir de morceaux de bois dispersés autour de la tombe KV-63. D'après le directeur des antiquités de Louxor, Mr Mansour Bouriq, contrairement à la plupart des lits dans les tombes, celui-ci n'était pas cérémoniel, mais utilisé pour l'embaumement; La découverte d'herbes, d'huiles et de morceaux de poteries a permis de le confirmer. La tombe KV-63 a été découverte par des archéologues égyptiens et américains en 2006; c'est la première a avoir été découverte dans le secteur depuis plus de 80 ans.
Elle daterait de la 8ème dynastie (1570-1304 avant JC), mais l'absence de momie dans la tombe n'a pu permettre une datation plus précise.

Le 17 mars 2009 - Une chambre funéraire découverte à Louxor

Peinture

Une chambre funéraire ornée de peintures vieille de 3500 ans a été découverte à Louxor par un égyptologue espagnol, José Manuel Galan, a annoncé le Conseil supérieur espagnol de recherches scientifiques (CSIC). Cette chambre, qui fait partie de la nécropole de Dra Abou El-Naga, est tapissée de dessins et hiéroglyphes tirés notamment du Livre des Morts, et serait celle d'un haut responsable de l'époque nommé Djehouty, a précisé le CSIC. Ce personnage était au service de la reine-pharaon Hatshepsout, fille de Thoutmosis 1er (18e dynastie), dont le règne en Égypte est situé entre 1479 et 1457 avant notre ère. La chambre, une pièce carrée de 3,5 mètres de côté et de 1,5 mètre de hauteur, est sans doute une des premières à avoir été entièrement décorée de peintures à cette époque, selon M. Galan. Ce dernier poursuit des recherches à la tête d'une équipe espagnole depuis plusieurs années dans la nécropole de Dra Abou El-Naga, sur la rive ouest de Louxor, sous l'égide du CSIC, se travaux étant notamment financés depuis 2004 par la fondation Caja Madrid. Agence France-Presse- Madrid.

5 Mars 2009 - Deux statues du pharaon Amenhotep III ont été découvertes à Louxor.

Une statue d'Amenhotep III, découverte près de Louxor, en Egypte.

Des archéologues égyptiens et européens ont découvert deux imposantes statues du pharaon Amenhotep III dans un temple funéraire de Louxor, dans le sud de l'Egypte, a annoncé jeudi 5 mars Zahi Hawass, le chef du service des antiquités égyptiennes. Amenhotep III régna il y a environ 3 400 ans. Il a eu pour fils le pharaon Amenhotep IV, également connu sous le nom d'Akhenaton, qui tenta d'imposer le monothéisme en Egypte. Une des statues, qui mesure plus d'un mètre, présente le pharaon sous les traits d'un sphinx tandis que l'autre le montre sur son trône dans son costume d'apparat. Les statues sont en bon état, a précisé un autre responsable égyptien.

Une statue d'Amenhotep III, découverte près de Louxor, en Egypte.

2 mars 2009 - Un tombeau retrouvé près de Louxor par des archéologues de l'ULB.

2 mars 2009 - Un tombeau retrouvé près de Louxor par des archéologues

02.03.09 - 15:08 Laurent Bavay, archéologue belge, travaillant pour l'ULB, a redécouvert une tombe pharaonique à Gounah en plein milieu de la vallée des nobles à Louxor, en Egypte. Elle avait été découverte en 1882 par l'égyptologue suédois Karl Piehl avant d'être perdue. Des archéologues belges ont redécouvert une tombe égyptienne perdue depuis plus d'un siècle. C'est ce qu'ont annoncé ce dimanche premier mars les autorités égyptiennes. C'est en 1882 que le suédois Karl Pieh a découvert ce tombeau d'Amenhotep, un des gardes des sceaux du pharaon Thoutmôsis III (1479-1427 ACN) , près de Louxor. Le temps a passé, et le sable avait recouvert le site avant d'être retrouvée en cette fin de janvier 2009 par l'équipe du Centre de Recherches archéologiques de l'ULB et l'archélogue belge Laurent Bavay. La trace de ce tombeau avait été perdue en raison des modifications des paysages de sable dans le désert. (NLE) .

La tombe.

Les recherches ont aussi prouvé que ce tombeau avait servi d'ermitage à un moine copte du huitième siècle. Depuis preque dix ans, les archéologues belges de l'ULB travaillent sur cette nécropole de thébaine. Cette équipe a mené des travaux de conservation et restauration de deux tombes avant de commencer l'exploration qui a mené à cette découverte. C.V. et G. Fabré

L'équipe d'ULB.

27 janvier 2009 - Découverte d'un nouveau port à Louxor

Le port arrive près de l'entrée nord du site de Karnak, à Louxor.

© AFP/SCA

Un second port fluvial menant aux temples de Karnak, à Louxor, pendant la saison sèche, a été mis au jour

Selon le service des antiquités égyptiennes lundi, ce port, découvert par une équipe d'archéologues égyptiens, servait à visiter le complexe religieux quand le niveau des eaux du Nil était bas.

Un premier port beaucoup plus grand, retrouvé en 2008, était utilisé pendant la crue du fleuve, d'après le Conseil supérieur des antiquités égyptiennes.

La nouvelle "découverte reflète l'importance des temples de Karnak, car c'est la première fois que deux ports sont découverts devant l'un des temples pharaoniques", a précisé Mansour Boreik Radwane, le directeur de l'équipe d'archéologues à Karnak.

De la rive, deux escaliers mènent à une plateforme de 2,5 mètres de large sur 5 de long, où les Egyptiens venaient amarrer leurs embarcations, a-t-il ajouté.

Décembre 2008 - Le Ramasseum.

Les magasins du Ramasseum - Photo Pascal Février 2009

L’école du temple de Ramsès II, mise au jour dans le quartier sud du Ramesseum à Louqsor, dévoile un aspect socioculturel de l’institution pharaonique en milieu rural. Sept cents mètres carrés, c’est la superficie de l’école du temple de Ramsès II, qui a été récemment découverte par la Mission Archéologique Française de Thèbes-Ouest (MAFTO), qui est dirigée par l’égyptologue Christian Leblanc.« Pour la première fois, les fouilles ont livré non seulement la structure architecturale d’un tel établissement, mais aussi le matériel archéologique qui confirme cette identification », explique Leblanc. Lire la suite dans la rubrique consacrée à Christian Leblanc.

Novembre 2008 - Dans la mosquée de Louxor, bâtie au XIIème siècle, se cachent des traces de Ramsès II.

Temple de Louxor.

Le temple de Louxor, édifié par les rois des XVIIème et XIXème dynasties, n'a jamais cessé d'être un lieu de culte. En restaurant les murs de la mosquée Abul el-Hagag, l'équipe d'Hawass a fait une stupéfiante découverte : des lintaux, piliers et bas-reliefs vieux de 3300ans. Source Géo - Nov 2008.

Temple de Louxor.

5 Septembre 2008

Dromos - Sept.2003 - Renée Popard.

Une équipe d’archéologues égyptiens a exhumé quatre petites statues du sphinx, la figure mythologique du lion à tête humaine. Les statues de grès, sans tête, ont été découvertes sur une route reliant les temples antiques de Louqsor et Karnak, en Haute-Egypte, indique Zahi Hawas, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités. Les sphinx ont été exhumés dans un terrain où se trouvait un commissariat de police, démoli dans le cadre d’un projet visant à retrouver des objets archéologiques. Les statues datent du règne du roi Nectanébo (380-363 av. J.-C.) qui a fondé la XXXe dynastie. La même équipe archéologique a également mis au jour un bloc de grès sur lequel est gravé le nom de la reine Cléopâtre (69-30 av. J.-C.). Al-Haram.

26 Août 2008

L'entrée de la tombe - Photo Harry BURTON 1922

Il y a depuis quelques semaines la plus grande confusion sur l'éventuelle tombe 64 et 65 de la vallée des rois.

Hawass a fait une conférence en Angleterre il y a quelques jours où ils mentionnent KV64 et 65 sans pour autant donner trop de détails et pour le moment, aucune annonce officielle n'a été faite. Il semble bien que l'équipe égyptienne ait découvert deux entrées (????) de tombe, de puits, ou d'une cache l'une datant plutôt de l'époque ramesside et l'autre de la XVIIIe. Peu de détails, pas mal de détails assez vagues et nous ne savons pas précédement la nature des tombes : tombe inachevée, abandonnée, simple cache ? nous ne savons pas.

il faudrait sans doute attendre le reprise des fouilles annoncée pour octobre prochain ! Donc oubliez la supposée KV64 indiquée par Reeves, pour le moment ! Toutankhamon magazine

Le 7 Août 2008

Le masque funaire de Toutankhamon exposé au musée du Caire.

L'Egypte va procéder à des tests ADN sur les momies de deux foetus découverts dans le tombeau du pharaon Toutankhamon, pour tenter d'en savoir plus sur l'arbre généalogique de l'"enfant-roi", a affirmé le service des antiquités égyptiennes, cité jeudi par la presse locale.

Les momies des deux enfants morts-nés avaient été trouvées lors de la découverte en 1922 du tombeau de Toutankhamon par le Britannique Howard Carter. Elles étaient depuis conservées à l'Université du Caire.

Si les restes s'avèrent être ceux des enfants du pharaon et de son épouse Ankhesenpamon, fille de Nefertiti, les tests aideront alors "à identifier la famille du roi Toutankhamon, en particulier ses parents", a affirmé le patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, cité par la presse.

Akhenaton est présenté comme le père de Toutankhamon, mais l'identité de sa mère reste controversée. Il pourrait s'agir de la première et célèbre femme d'Akhenaton, Nefertiti, sa seconde épouse, la princesse étrangère Kiya, ou encore Maya, la nourrice de Toutankhamon.

"Les résultats de ces tests aideront à identifier la momie de la reine Nefertiti", a affirmé M. Hawass. La dépouille de Nefertiti n'a jamais été identifiée.

Proclamé pharaon à l'âge de neuf ans, Toutankhamon a régné dix ans sur l'Egypte, il y a 3.300 ans. Il est considéré comme le 12e pharaon de la XVIIIe dynastie d'Egypte.

AFP.

Le 23 Mars 2008

Le site du temple d'Aménophis III. Photo Pascal - Février 2009.

De nouvelles statues découvertes sur le site des colosses de Memnon
Le site des colosses de Memnon, à Louxor, dans le sud de l'Egypte, va s'enrichir de nouvelles statues découvertes par une équipe d'archéologues européens et égyptiens, présentées samedi 22 mars. Les archéologues ont notamment dégagé une statue de 3,62 m de haut de l'épouse d'Aménophis III, la reine Tiye, deux sphinx représentant le couple royal ainsi que dix statues en granit noir de Sekhmet, divinité à tête de lion. - (AFP.)

2005-2006 - Karnak

Un siècle et demi après les premiers travaux de Mariette, on ­déniche encore des trésors à Karnak. En 2005-2006, sous l'obélisque d'Hatshepsout, les chercheurs ont trouvé la dyade de Néferhotep, une double statue en excellent état de conservation.

La Dyade de Néferhotep, 2005, sous l'obélisque d'Hatshepsout.

Novembre 1989

Les statues

C'est dans une cour du temple de Louxor foulée par des centaines de milliers de visiteurs qu'on a découvert par hasard, à un mètre cinquante de la surface, une cache de statues. On voit sortir de l'excavation celle d'Aménophis III. En haut, la déesse lounit; au milieu, le dieu Atoum; en dessous, trouvé dans une couche plus profonde, le cobra, symbole de protection. Ces pièces sont exposées au musée de Louxor.

Extraction des statues

Commentaires (4)

1. julie 23/11/2010

il n'y a pas assez d'images de pyramides et tout ça je n'ai pas pu finir ma redac' en histoire !! lol

2. Dominique 09/03/2009

Après avoir demandé à une amie égyptologue, voici sa réponse : "La tombe d'Amenhotep qui a été dégageé est à Cheik adl Gounah en plein milieu du site des nobles ; c'est une tombe avec un beau plafond et réutilisée comme ermitage avant de faire partie d'une cave d'une maison particulière ; on savait où elle se trouvait mais il fallait attendre de pouvoir y accéder"

3. 08/03/2009

En effet Dominique l'article manquait de précision, voilà j'ai complété mon propos. Par contre si quelqu'un peu me situer la tombe sur la westbank, je suis preneur - Pascal

4. Dominique 08/03/2009

Bonjour,
Sur votre article intitulé :"2 mars 2009 - Un tombeau retrouvé près de Louxor par des archéologues de l'ULB" vous mentionnez qu'il a été trouvé le tombeau d'Amenhotep, sans memtionner de quel Amenhotep il s'agit, ni de l'endroit exact ou se situe la tombe : en effet "près de Louxor" c'est un peu vague !
En tout cas merci pour votre site qui fourmille de bonnes idées.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×