Louxor rive Est - Centre Ville

Baptisée par Homère la ville aux cent portes, tant était grand le nombre de ses temples aux entrées monumentales, la ville de Louxor est édifiée sur l'ancienne cité antique de Thèbes fondée il y a quatre millénaires.

Louxor vient de l'arabe el-Qsor, pluriel de el-Qasr qui signifie "campement, fortification" ce qui rappelle que deux camps militaires avaient été construits là à l'époque romaine.

Située à 687km au sud du Caire, la ville est divisée en trois zones : la cité proprement dit, le village de Karnak à deux kilomètres au nord-est, les nécropoles et monuments funéraires de Thèbes sur la rive occidentale du Nil. L'ensemble forme un véritable musée en plein-air qui n'a pas d'équivalent ailleurs dans le monde. Les vestiges, largement enfouis sous les sables, ont été dégagés et réhabilités par Maspero à partir de 1883. Le bourg, qui ne comptait que onze mille âmes en 1900, est aujourd'hui une ville de 150.000 habitants qui vit essentiellement des revenus du tourisme. Elle dispose d'une autonomie administrative unique en Egypte.

La Ville est en perpétuelle travaux depuis plusieurs années, pour rendre ses installations plus conformes au flot de touristes qui se déversent chaque semaines.

La nouvelle entrée du soukEsplanade devant la mosquée Abou el Hagag.

De grandes transformations sont réalisées devant l’entrée du temple de Karnak, un parvis a été réalisé ce qui a engendré la démolition de nombreux édifices et en particuliers la maison des archéologues Français.

Temple de Karnak - Octobre 2008

Un projet « pharaonique » a débuté : La mise à jour de la grande allée des sphinx reliant Karnak à Louxor. Cette voie de 2,5 kilomètres, où avaient probablement lieu des processions au temps de l'Egypte ancienne, est aujourd'hui partiellement enfouie sous terre.

Mise à jour de la grande allée des Sphinx - Aout 2008Dromos - Sept.2003 - Renée Popard.	Le dromos du temple de Louxor - Fevrier 2012

Projet ambitieux mais nécessitant la destruction de nombreuses habitations ! Comment seront relogés les égyptiens ? ,l’argent du tourisme prendra t-il le pas sur  la qualité de vie des habitants de Louxor. ? L'avenir nous le dira. Des flux journaliers de touristes descendent des avions de l’aéroport de Louxor  pour se diriger sur les berges du grand fleuve. En effet c’est de cette ville que débutent et se terminent toutes les croisières sur le Nil d’une durée d’une semaine que proposent les Nombreux Tour Opérateurs. Des milliers de visiteurs ce croisent chaque année, ce qui en fait une ville en mouvement constant.

Les nombreux bateaux de croisière mouillent le long de la corniche, accolés les uns aux autres, il faut parfois traverser 2 à 3 navires pour rejoindre le sien ! Je vous conseille d’en visiter un, c’est à voir, souvent la "déco" est très kitch, allez y au culot, et passez le sas sans hésiter en lançant un joli » Hello ».

La Corniche est devenue le centre nerveux de la ville, la plupart des grands hôtels y sont implantés dont le célèbre Old Winter Palace. Vous pouvez visiter ses magnifiques jardins, demandez l'autorisation au comptoir d'accueil de l'ôtel, cela vaut le détour, c’est vraiment un jardin extraordinaire. De nombreuses boutiques de livres se situent de chaque côté du Palace.

Le Old Winter palace

De nombreuses bijouteries se trouvent sur la place derrière le temple de Louxor (05), je vous conseille celle accolée à Radwan, à droite du Mac Donald (06). Grand choix de bijoux à des prix très raisonnables, de plus le bijoutier parle le français.

En contre bas de la corniche, sur les quais se trouvent toutes les boutiques et restaurants à touristes. C’est dans un de ces restaurants, en face du Old Winter que Nicolas Sarkozy est venu dîner avec sa future épouse (et chanteuse), si vous y allez le patron sera fier de vous montrer la photo du président prise dans son établissement, exposée sur un des murs de la salle.

.Maison victorienne sur la corniche louxor-M.Grillot-Avril 2009	Bâtiment récent - Octobre 2008.	egypte-oct-2008-200.jpg

Le temple de Louxor (05) se trouve également sur la corniche, dirigez vous sur la droite en sortant de l’embarcadère du Ferry (04). La corniche est vraiment le côté très touristique de la ville de Louxor. Préparez vous à y être harcelé tous les 20 mètres par les chauffeurs de taxis et les conducteurs de calèches en vous promenant sur la corniche!! Ces derniers ne connaissent pas le mot « non », armez vous de patience, c’est une question d’habitude.

Album Fox, le miroir de vérité - J.Dufaux - J-F.Charles

Cet été je me suis amusé à compter les refus au même conducteur de calèche, c’était un jeu avec ma fille, le record est de 10 « La choukran « , à vous de faire mieux ! La plupart des conducteurs de calèche vous proposerons une balade d'une heure (de 50 à 80LE 7 à 13€), mais en fait la promenade ne dure que 20 minutes, le reste du temps vous le passez dans une boutique de souvenirs où votre conducteur empoche une petite commission sur les ventes.

A vous de dénicher un conducteur qui acceptera de vous promener une heure dans la ville sans passer par l'étape : boutique "attrape gogos" ! Demandez au caléchier d'éviter d'empruntez la rue du souk traditionnel, la traversée du marché du haut de votre calèche a quelque chose de malsain, frolant le voyeurisme, la rue est étroite et votre passage dérange tout le monde.

Le souk touristique (rue en rouge sur la carte) est pour moi à éviter, laissez-le aux touristes des bateaux de croisière qui n’ont qu’une heure pour découvrir le centre ville.

Dirigez vous plutôt en direction du magasin des produits détaxés (02), continuez dans cette rue ( sharia Youssef Hassan ) jusqu'au restaurant "Chez Omar (01)", puis prenez sur la gauche, la rue en prolongement du souk touristique, on se retrouve alors dans le marché égyptien avec ses rues commerçantes, où l'on ne croise que peu de touristes mais les vrais habitants de la ville, et où les senteurs et les couleurs des étalages d'épices, de viandes et, de fruits nous font saliver d'envie.

Promenez vous également dans la rue qui part de la grande place derrière le temple de Louxor (05) et qui rejoint la gare. En fin de journée posez vous sur un banc le long des quais, et admirez le ballet des felouques devant le couché du soleil, c’est un souvenir inoubliable. Pascal.

NOTA : Les numéros correspondent à ceux présents sur les cartes de la rubrique "Les cartes".

La corniche dans les années 1900.

La corniche dans les années 1900 - au fond le Old Winter Palace.

Commentaires (1)

1. karine marché 23/05/2013

c d'la marde

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.