La cuisine égyptienne - Description - Plats

Pigeon farcis - Photo : Maryse Iaria - 2005

La cuisine égyptienne présente aujourd’hui beaucoup d’influences turques, grecques et syriennes, elle est très peu épicée. Le couscous est inconnu. La cuisine des hôtels étant souvent de type international, on ne peut que conseiller de manger « local » dans les petits restaurants à condition qu’ils soient propres. Je recommande les nombreux petits restaurants où, à des prix raisonnables, on goûte à la délicieuse cuisine du pays. La viande d’agneau et de veau, ainsi que la volaille, forment la base de nombreux plats. Cette dernière, farcie, fait partie de la grande particularité gastronomique du pays (pigeon, canard ou poulet). La viande est grillée ou rôtie. On l’accompagne de salade agrémentée de tomates et d’oignons. Les Égyptiens préparent à merveille le Esch Baladi, galettes molles que l’on utilise abondamment pour préparer toutes sortes de sandwiches orientaux.

Le thé et le café à la turque (mazbout) sont les boissons nationales. Le thé (chaï) est infusé suivant le goût ; mais il peut être très fort et surtout très chaud. Le café (qawa) se boit sokkar ziâda (très sucré), masbouth (moyen) ou saâda (sans sucre). La bière est très populaire ; la marque locale s’appelle Stella et s’accompagne parfois d’un verre d’alcool de dattes.

Le ’karkadé’ est en Egypte ce que l’on appelle communément chez nous ’hibiscus’. Il s’agit en fait de fleurs d’hibiscus séchées dont on se sert pour faire une délicieuse infusion. Celle-ci, servie très fraîche, est des plus rafraîchissante et désaltérante. Le Laban Zabadi, lait caillé très rafraîchissant.

Quelques plats populaires :

Ataief : Pâte farcie de noix ou d’amandes, frite et trempée dans le sirop.

Babaghanouss : aubergines écrasées avec huile, vinaigre et tahina.

Baklâva : pâte feuilletée farcie comme l’ataief, cuite au four et recouverte de sirop.

Konafa : pâte effilée, farcie et cuisinée comme la baklâva.

Bamiah : cornes grecques, petit légume vert au goùt étrange, servi et mijoté dans une sauce tomate.

Coussa : courgettes généralement farcies. Dolma : feuilles de vignes farcies.

 

Photo d’Aline - Mai 2009

Foul moudammas : fèves sèches bouillies, servies chaudes avec huile et citron. Le foul est le plat national du pauvre comme du riche, il est courant de manger pour le petit déjeuner une galette abondamment garnie de foul. Il existe mille et une manières de le cuisiner.

Gebna beda : Fromage de chèvre sec, émietté sur les crudités, servi avec le plat de résistance, "avant, pendant et après".

Hommos : purée de pois chiches parfumée à la tahina.

Kebâb : brochettes d’agneau servies sur du persil.

Kalaoui : rognons grillés.

Keschk : Sorte de béchamel, salée, à base de fromage blanc ou de yaourt et relevé d’épices.

Kofta : boulettes de viande hachée. (mon plat préféré ! Surtout "Chez Omar")

Photo : Maryse Iaria - 2005

Kochari : autre plat très populaire et délicieux. Un mélange de macaronis, et lentilles brunes, d’oignons frits et de sauce tomate.

Mouloukhiyya : soupe très épaisse préparée à base d’herbes du même nom, aromatisée à l’ail et servie avec du riz.

Mahallabeya : sorte de riz au lait avec des pistaches et parfumé à l’eau de rose.

Om’Ali : mélange de pâte feuilletée, raisins secs, amandes et lait chaud. Salata Baladi : salade mélangée de concombres, laitue, tomates et oignons.

Taâmeya : boulettes frites, préparées avec de la purée de fèves.

Tabboula : salade à base de persil, menthe, tomates, oignons.

Tahina : pâte de sésame parfumée au citron.

Umm ali : Dessert, pâte fine mélangée à du lait, de la crème fraîche et des pistaches hachées.

Photo : Maryse Iaria - 2005

Texte inspiré du site azureva.

Des alcools et du vin peuvent être servis dans les bars et les restaurants.

Carte des vins :

Rouge : Omar Khayam, Gianaclis...

Rosé : Rubis d’Egypte...

Blanc : Cru des Ptolémées, Cléopatra, Nefertiti...

Commentaires (5)

1. Patricia KP 12/04/2012

Bravo pour votre site, il a été ma trés utile pour varier ma cuisine et a apporté une touche de voyage a ma famille...

2. Chalopin 17/08/2011

Je vie avec un homme égyptiens,ils m'a fait découvrir, goutté les plats de l'Egypte je peut dire que j'en suis ravie, car ma cuisine à côté, ne fait pas le poids, mes enfants aussi adorent cette cuisine,j'espère que j'aurais la joie d'aller visiter un jour ce pays, qui d'après cette homme et fantastique.Je viens régulièrement à la recherche de recettes, je vous remercie d'avoir créer ce site c'est géniale.

3. heurtaut sophie 06/05/2010

Je viens juste de rentrée pour la 6eme fois de ce pays merveilleux dont je suis tombée amoureuse et je ne suis jamais tombée malade meme aprés avoir étanché ma soif dans les amphores de coin de rue de petits villages et mes plongeons dans le nil une merveille !!!! Ne vous privez pas ,et regalez vous !!!

4. 16/02/2009

Alain, tous les restaurants cités dans le site ont été testé par mes deux enfants (9 et 16 ans), mon épouse et moi même ! Résultats : Tourista 0 - Que du plaisir gustatif !! Bien amicalement Pascal - Ps : Certains des restaurants sont dans le guide du routard.

5. alain 16/02/2009

j'ai recemment decouvert votre site que je trouve trés riche en photos et en renseignement.nous avons nous aussi attrapé ma femme et mes enfants le virus de l'egypte,aprés 2 voyages en groupe nous envisageons de revenir en solo avec beaucoup d'impatience.le seul petit soucie qui nous tracace c'est l'hygiene alimentaire,ça serais dommage de gacher un si merveilleux voyage a cause d'une diaree.pouvez vous nous garantir un max de securitee dans vos restaus qui on tous l'air si sympa.merci a vous tous amis de l'egypte par avance. alain

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.